Articles sur le Reiki




 

S'il fallait le prouver une fois de plus

Publié le 21/04/2022 à 11h08 - mis à jour le 27/04/2022 à 12h59 - Vu 218 fois

Je souhaite partager avec vous ce témoignage de Mélanie, 36 ans, professeur des écoles dans une REP depuis une dizaine d'années. Conseillée par son kinésiologue de prendre des séances de Reiki, elle franchit le pas. L'énergie Reiki rencontre son énergie et pénètre dans son système, créant compréhension et intégration. Mélanie traverse une série d’expériences qui lui feront révéler sa vraie nature, ses influences, ses angoisses cachées, ses peurs, ses manques… pour ainsi l’aider à les harmoniser.

A priori, tout est rectifiable, il faut cependant en prendre conscience. Mélanie fait le « chemin du saumon » qui remonte à la source de sa naissance. Son individualité change et elle décide de s’aimer et d’aimer son état d’être, consciente que son travail ne fait que commencer !

La rencontre avec le Reiki, fruit du hasard ?

« Il m'a fallu un grave cancer du rein à 36 ans pour qu'enfin, je me rapproche de cette énergie et cette spiritualité. Tout commence lors d'une séance de kinésiologie. La sagesse du corps a parlé : pour sauver mon deuxième rein, il faudra commencer des séances de Reiki et m'y former.

J'ai une maladie génétique hépatorénale : une polykystose. Opérée mi-août 2021 de cette tumeur, je contacte quelques jours après mon retour à domicile Antoine, Maître Reiki Usui, qui habite dans la ville voisine.

Je l'accueille les traits tirés et fatigués, une cicatrice énorme à l'abdomen m'empêche de me redresser et de me déplacer avec aisance, je ne peux plus m'occuper seule de mon fils de 3 ans, et j'ai le moral (presque) sous terre. J'ai alors un rein en moins et toute une partie du foie qui a été retirée.

La première séance de Reiki Usui est une révélation

Je sens l'énergie circuler et je retrouve un dynamisme incroyable. Les séances suivantes confirment le bienfait de cette énergie : j'en viens même à ranger la cave après la deuxième séance !

Je décide de me former en octobre au premier degré

Nouvelle révélation : l'autotraitement, et surtout les cinq Idéaux, qui permettent d'accéder progressivement à un éveil spirituel très puissant et qui correspondaient en tout point à ce que je cherchais.

Début novembre, l'Univers m'accorde un nouvel événement

Mon oncologue me conseille de commencer une chimiothérapie adjuvante – non prévue jusque-là – afin de consolider ma guérison. J'accepte les quatre cycles de produits à forts effets secondaires. Avec Antoine et le Reiki, je décide d'entreprendre une longue démarche : celle de comprendre, d'accepter ces événements, et surtout de transformer toutes pensées limitantes, afin de ne pas avoir de récidive.

Changer pour ne pas retomber

Au mois de décembre, je passe mon second degré.

Grâce aux affirmations positives, au traitement mental, aux syntonies, aux IPE et aux séances, j'ai appris et j'apprends encore énormément sur moi-même : le sentiment d'abandon de l'enfance et la solitude, mes colères inhibées, mes peurs, mes tristesses enfouies, mes combats inutiles, mais aussi mes forces et mes qualités, que je n'osais pas voir !

En décembre 2021, Antoine se forme avec Nita Mocanu au Reiki Karuna®. Je découvre de nouvelles sensations avec des visions plus fortes et précises, une nouvelle détermination, et la sensation de décoller de mon corps, en plus d'une paix intérieure incroyable, avec toujours la même image pendant la séance : je mange avec appétit ! La chimiothérapie est très bien acceptée par mon corps. J'ai très peu de nausées, je n'ai pas perdu de poids, ma peau et mes ongles se portent à merveille, mon dernier cycle de chimiothérapie s'est déroulé le 12 janvier et j'ai déjà mes cheveux qui repoussent ! J'ai une énergie incroyable ! (Aujourd'hui c'est le 22 janvier !).

Mon mental est devenu l'une de mes forces

Aujourd'hui, je retrouve progressivement ma vraie place de maman et d'épouse dans la famille, je m'affirme en tant qu'adulte dans cette société que j'abhorrais il y a six mois encore, je manifeste mon désaccord – même face à mes parents, j'ai perdu toute envie de suivre une sinistrose ambiante et une victimisation incessante, venue de l'extérieur. Je veux à présent que mes valeurs, mon moi intérieur, agissent sur mon environnement extérieur et non plus l'inverse.

Je suis lucide et extrêmement reconnaissante envers l'Univers

J'ai découvert que j'ai le droit d'être heureuse, d'être créatrice consciente de ma vie et le droit de vivre ! Le Reiki est tout cela à la fois : révélateur bienveillant, ami de votre enfant intérieur, travailleur insatiable de l'inconscient, compagnon de votre force physique et mentale… Quelle puissance ! Je remercie infiniment l'Univers, car le travail ne fait que commencer pour moi ! »

Je remercie Mélanie d'avoir accepté d'apporter son témoignage, et ainsi confirmer ce que tout praticien doit garder à l'esprit : « nous ne sommes que canal et rien qu'un canal » et de continuer de nous répéter cette phrase du Manuel de Reiki I : « Si, suite à une séance, il y a guérison, ce n'est pas grâce à moi. Si, suite à cette séance, il n'y a pas guérison, ce n'est pas à cause de moi. »


Antoine Sette
06 17 80 34 66
Mail : sette.a@orange.fr