Articles sur le Reiki




 

Un témoignage pas ordinaire !

Publié le 02/09/2012 à 15h07 - Vu 66488 fois

Il y a un an, suite à une grosse fatigue et mal au sein, les examens confirment un cancer. Trois nodules sont actifs, mais je refuse la chimio, les rayons, etc.

Alors, je me traite en Reiki mental pendant des mois, chaque jour ; et chaque jour je me donne du Reiki 7 à 8 heures par jour, sans comptes les nuits où j’ai les mains sur moi.

En décembre, avant de passer des examens, j’ai un passage de doute profond. Et si je me plantais ? Alors j’écris à Reiki FORUM (dont l’annonce paraîtra en Mars) que je souhaitais être en contact avec des gens qui ont vécu la même chose et ne s’étant traités qu’avec le Reiki.

Mais, après les examens, le doute s’effaça : les nodules n’étant plus vascularisés suite à la prise de conscience de l’événement racine du mal qui me rongeait, le cancer s’est stoppé.

Par la méditation profonde, principe de base du Reiki, et à l’aide du symbole mental/émotionnel que j’ai utilisé chaque jour pendant cinq mois, j’ai pu retrouver l’événement clé du cancer. Ensuite, j’entame la phase de vagotonie jusqu’en Avril, période de fatigue intense, de déstress, d’évacuation de toxines. Période plus difficile physiquement car période de purification.

Et fin Avril, suite aux derniers examens, les nodules ont complètement disparu !

Et je suis aussi guérie d’un ulcère d’estomac vieux de 15 ans : disparu ! Guérie aussi d’un cœur anormalement gros de naissance ; guérie d’une arthrose vielle de 23 ans (j’en ai 43 ans) ; et mon 2e ovaire fonctionne à nouveau, alors qu’il était sclérosé et inactif depuis 15 ans.

Si à ce jour je ne suis pas encore au top de la forme, je vis presque normalement et chaque jour qui passe je vois les progrès effectués. Je n’ai tout de même plus 20 ans et le temps de récupération est lent, d’autant plus que les muscles sont restés à l’ombre d’une couette durant un an.

Je continue à me donner du Reiki une ½ heure à une heure par jour, plus la méditation et la prière qui constituent la base du travail intérieur et, je le répète, c’est aussi la base du Reiki.

Souvent on m’a fait cette remarque, que c’était long. Oui, c’est long, ce n’est pas magique, mais ça marche ! Oui, je suis passée par des moments difficiles tant physiquement que moralement et spirituellement. Mais quelle chance que le Reiki soit venu chez nous en Occident ! Chaque jour, je rends grâce à Dieu, je remercie M. Usui, Mme Takata et mon propre Maître.

Par rapport aux appels que j’ai reçu suite à mon annonce dans le Reiki FORUM de Mars, j’ai été très très surprise par le manque de confiance et de foi dans le Reiki. Des initiés Maîtres me conseillaient vivement d’entreprendre autre chose de plus sérieux que le Reiki ; le Reiki c’est bien pour des petits « bobos », mais « là il faut pas pousser ». On m’a conseillé des tas de plantes au pouvoir sûrement extra, des thérapies que je ne connaissais pas et, la cerise sur le gâteau : « le Reiki n’est plus ce qu’il était, il faut s’en méfier » - propos supposés être dits par la petite fille de Takata et recueillis par X !

Seuls deux personnes m’ont dit avoir utilisé le Reiki pour se soigner lors d’une maladie grave, dont un cancer.

Je voudrais dire à ceux qui doutent, qui ont peur, que tout est possible à condition de faire ce qui est juste. Le Reiki est simple, beau, mais pas magique. La graine d’une fleur plantée, non arrosée, ne donnera rien ; c’est pareil pour le Reiki.

Le Reiki ne s’achète pas, il se vit. Même si vous payez très cher pour vos initiations, si vous ne l’utilisez pas ou peu, à quoi vous sert-il ?

La force du Reiki m’a donné le courage de plonger en moi, de remuer ma « m…. » pour m’en débarrasser ensuite. Comme tout le monde, je cherchais le bonheur - non pas la souffrance, la liberté – non pas l’emprisonnement dans mes émotions, la paix – non pas la colère, mon chemin – non pas celui des autres.

Le Reiki m’a donné la force d’ETRE car il vit en moi jour et nuit ; c’est ainsi que je vis librement et en paix.

Cette rencontre avec la Lumière m’a guérie et transformée dans ma chair, même si les cicatrices demeurent. Alors, espérez, croyez et expérimentez ! C’est tellement plein d’espoir ! Prenez conscience de ce que vous avez dans les mains et dans votre cœur. Et ne vous laissez pas envahir par la peur qui règne déjà tant sur le monde.

C’est ainsi que vous vous aiderez le mieux, pour mieux rayonner autour de vous.

Que la Lumière vous guide sur le chemin qui est le vôtre,

 

Ysabel

(06 82 70 72 30)