Articles sur le Reiki



 

Histoires de Reiki... Kotodamas

Publié le 11/10/2013 à 15h16 - mis à jour le 20/01/2014 à 15h24 - Vu 21247 fois

Lors des échanges avec mes élèves, j'aime bien mettre un fond musical choisi en fonction des goûts de chacun et j'utilise aussi le CD des Kotodamas (n'étant pas à l'aise moi-même avec le chant).

Ce CD était moins apprécié par l'une de mes élèves, à mon grand désespoir. Bien que je lui aie bien expliqué que ce sont des sons sacrés vibratoires introduits dans le Reiki par Mikao USUI, elle est très réfractaire à leur écoute. Comment la convaincre ?

J'ai alors pensé à faire l'expérience suivante, sans trop de conviction dans un premier temps, et pourtant...

J'ai placé dans mon cabinet quelques plantes et des bouteilles d'eau "bouchon ôté" dont j'avais testé auparavant le niveau énergétique et je leur ai fait écouter les sons sacrés. Après, à ma très grande surprise, j'ai constaté que leur taux vibratoire avait fortement augmenté ! Je n'en revenais pas. De ce fait, j'ai essayé avec ma boîte de cristaux (couvercle ouvert) : même chose, c'est extraordinaire !

J'ai donc décidé de renouveler l'expérience le jour d'un échange. J'ai placé trois bouteilles d'eau identiques : l'une naturelle sans traitement, la seconde traitée dix minutes avec le Reiki et la troisième à laquelle j'avais fait écouter les Kotodamas. Les trois bouteilles avaient des niveaux énergétiques différents et progressifs, et la troisième un niveau bien supérieur aux autres. Je les ai donc fait tester par chacune des personnes présentes qui ont constaté la différence. La question immédiate a été : à quoi cela est-il dû ? J'ai fait durer un peu le suspens en leur faisant deviner, mais personne n'a trouvé.

Cette expérience que je voulais ludique m'a donc permis de me conforter quant à l’efficacité des Kotodamas et surtout de réexpliquer à mon équipe et de la convaincre des bienfaits des sons sacrés car ils agissent naturellement et de la même manière sur le taux énergétique d'une personne : à utiliser sans modération et surtout lors des autotraitements.

Je les utilise pour mes plantes, mes cristaux, même pour les bouteilles d'eau qui vont servir à arroser mes fleurs intérieures comme extérieures et n'ai pas de limite. Cela ne me demande aucun travail ni beaucoup de temps, seul celui d'activer le CD !

Maintenant lors des échanges je n'ai plus aucune difficulté à faire écouter les Kotodamas, tous mes initiés connaissant maintenant leur bienfait vibratoire. Ce CD est devenu pour mes élèves et moi, à défaut de ma voix, un outil précieux et indispensable (cela m'amène à demander à NITA, à quand celui avec les sons Karuna ?)

Marie Flore