FAQ

Cliquez sur le texte de la question pour voir la réponse.
Question n° 785

Q. Je m’appelle Marie José, je suis à mon 2degré, mais pour l’instant je n’ai pas envie de passer mon 3degré. Mon maître Reiki est très bien. Qu’a-t-on en plus avec le 3edegré ? Ma sœur qui l’a passé me dit qu’elle n’a pas vu de changement. Qu’est-ce que vous en pensez ? Pouvez-vous m’aider à y voir plus clair. Malgré tout, chaque matin je récite mes Idéaux, je fais mes autotraitements, mais pour l’instant, j’ai l’impression qu’il y a un vide en moi… je ne saurais l’expliquer. Merci pour votre aide et dommage que vous habitiez si loin.

R. D’après ce que vous dites, vous pratiquez comme au premier degré. C’est bien, mais maintenant que vous avez le 2edegré (et votre sœur le 3e), vous pouvez ajouter les symboles, les Kotodamas et là, il y aurait une belle différence.

Pratiquez tel que j’ai marqué dans mon Manuel de Reiki II et vous sentirez ce que veut dire 2e degré et probablement aussi pourquoi les gens sont si contents de passer leur 3e degré.


Question n° 784

Q. J’ai une question à te soumettre, afin de répondre au mieux à une toute nouvelle élève 1erdegré (10 jours d’autotraitement) suite à son mail, de retour de la soirée partage de mercredi dernier :

… Pendant la soirée, j’ai ressenti des choses curieuses et troublantes, notamment cette chaleur tellement forte qu’elle me brûle littéralement tout le côté gauche pendant les séances… Quand je me suis allongée sur la table, cette chaleur a été si forte que cela était à la limite du supportable. Une fois descendue, j’ai tremblé pendant 20 min en pratiquant à mon tour la séance sur un des 3 participants de ma table. Je veux bien qu’il s’agisse de l’Énergie Reiki mais je me pose aussi la question : est-ce que cette chaleur peut être liée à une pathologie naissante dans la poitrine (sein gauche) et est-ce que je dois consulter ?? (examen écho fait cet été : RAS).

R. Puisque cette sensation s’active par le Reiki, on part du principe que c’est une manifestation bénéfique (même si elle peut être désagréable parfois).

Une pathologie naissante ne se manifeste pas de cette façon – c’est plutôt le contraire.

À première vue, je dirais qu’il s’agit d’un phénomène double : une énergie personnelle pas encore harmonisée ; un besoin d’énergie très, très important.

Apparemment, les initiations ont déclenché des changements profonds qui, parfois, se manifestent de cette façon. Je dirais donc : pas de soucis !


Question n° 783

Q. Pour le reste j’ai toujours cette belle lumière blanche qui m’accompagne et qui devient de plus en plus lumineuse, grossit et vient entourer la personne allongée puis m’englobe. Normal ? J’en fais quoi ? Je me polarise dessus ? Ou je me polarise sur autre chose ?

R. Vous l’observez. C’est beaucoup trop tôt pour essayer de comprendre le sens (ou le but) profond de ce qui vous arrive.

Peu à peu, sa présence et sa signification seront de plus en plus claires.

Si vous « faites » quelque chose maintenant, vous risquez de ne pas aller dans la direction de l’énergie lumineuse qui vous accompagne.


Question n° 782

Q. J’ai aussi l’impression d’être connectée en permanence avec cette chaleur qui irradie tout le côté gauche de la tête aux pieds dès que je pense « REIKI » et je ne suis pas sûre que ce soit bien. Comment faire pour me déconnecter ?

R. Se déconnecter… pourquoi ? 

Faites votre autotraitement et observez ce qui se passe, comment ça évolue. 

Vous comprendrez peut-être aussi pourquoi c’est toujours le côté gauche.

L’énergie a plein de choses à vous enseigner si vous le lui permettez.

Dans tous les cas, étant donné que le Reiki agit toujours pour le plus grand bien de la personne concernée, si toutes ces sensations viennent du Reiki, alors il n’y a aucun problème.


Question n° 781

Q. J’ai fait ma première séance Reiki aujourd’hui. J’ai testé sur mon mari.

Après, j’ai eu hyper froid et cela a duré presque une heure après.

Qu’est-ce que tu en penses, est-ce que j’aurai oublié de faire quelque chose ou est-ce qu’il y a une autre explication ?

R. L’explication est que tu t’es tellement impliquée dans cette séance que tu as donné ton énergie.

Au lieu de laisser le Reiki faire, tu as voulu faire toi-même.

Donc, d’une part tu as besoin (tu te dois) de faire tes propres autotraitements régulièrement, et d’autre part ne jamais t’impliquer dans le processus de la personne, même pas dans celui de ton mari !


Question n° 780

Q. Au 3edegré, pour la grille de cristaux et le Reiki dans le passé, il est dit que l’on doit prendre un cristal, le papier et faire un envoi durant une semaine avec un cristal libre, puis seulement après cette semaine, le placer dans la grille de cristaux. Pourquoi cette différence ? Pourquoi ne pas faire l’envoi juste avec le papier dans les mains (sans le petit cristal) et poser immédiatement ladite intention dans la grille pour les trois semaines en question ?

R. Grâce à la semaine avec le papier dans la main, il peut y avoir des idées, des compréhensions, des ressentis et des prises de conscience qui se produisent.

C’est une grande opportunité de travail conscient sur soi et sur le pardon.


Question n° 779

Q. Ma maman souhaiterait que je lui fasse une séance de Reiki (je suis niveau 1) mais elle a peur que cela lui déclenche une crise d’eczéma et elle me demande si le Reiki fait ressortir les émotions ?

Car elle a déjà subi plusieurs séances de médecine douce il y a quelques années (jamais du Reiki) et à chaque fois, elle avait les mains et les bras remplis d’eczéma (il est même arrivé qu’elle en ait sur les parties génitales). L’eczéma est apparu après chacune des séances de magnétisme, ostéo, etc.

C’était un véritable enfer pour elle, et elle ne veut pas que cela se reproduise. Pendant des mois elle a essayé plusieurs traitement (cortisone + médecine douce) et seule la radiesthésie a fonctionné.

R. Quand on fait du Reiki, on a la garantie qu’on travaille avec une énergie intelligente : il n’y aura jamais d’effets dangereux ou nocifs. Même si, parfois, cela peut être inconfortable.

Pour l’aider vraiment, il faudra que vous lui fassiez plus d’une séance.

Vous lui faites donc au moins 4 séances consécutives et, si pendant ce temps, elle a des effets secondaires désagréables, continuez quand même. C’est le signe clair que cela fonctionne et qu’elle a besoin de plus d’énergie pour s’en débarrasser définitivement.

L’eczéma est considéré un problème émotionnel, c’est la perception de l’amour dans le quotidien.

Quand cette perception est erronée, alors on peut somatiser des manifestations désagréables ou même très désagréables et avoir des effets inconfortables. Cependant, l’énergie peut aider la personne à aller mieux et même modifier sa perception définitivement.

C’est pour réaliser cela que je vous dis de lui donner plusieurs séances, aussi rapprochées que possible, et continuer même s’il y a des effets déplaisants.

Peu à peu, elle se sentira de mieux en mieux.

Vous trouverez toutes les explications de ce phénomène dans mon Manuel de Reiki I.


Question n° 778

Q. J’ai fait une séance de Reiki à un jeune de 30 ans qui a des TOC avec l’idée de l’aider à apaiser son énorme angoisse.
Il a très bien réagi et doit revenir cette semaine.
As-tu eu des clients avec ce problème ? Et si oui, comment es-tu intervenu ?
J’ai pensé à utiliser la méthode d’intégration de Mary Hall pendant quelques séances (en plus, il est dyslexique) puis des séances traditionnelles.

R. Les TOC, c’est profondément ancré dans l’inconscient de la personne.

Il serait bon de lui proposer plusieurs séances consécutives et ensuite continuer avec plusieurs séances espacées.

C’est un travail de moyen terme et il doit être conscient de cela.

La position d’intégration de Mary Hall lui sera certainement bénéfique tout en étant conscient que c’est un travail de moyen terme, et qu’avec une ou deux séances, il ne verra probablement pas la différence.


Question n° 777

Q. Je cherche à retrouver l’information disant qu’un Byosen bien exécuté avec 4 séances de Reiki équivaut à « x » séances sans Byosen. La réponse serait dans le livre des 218 questions ?

R. Il s’agit de mon estimation, suite à ma pratique et non d’une « règle officielle ». Cependant, je pense qu’elle est vraiment réaliste et fiable. 

Byosen + 4 séances = 12 à 15 séances sans Byosen.

Oui, on peut trouver cette explication dans le livre « 218 questions ».


Question n° 776

Q. J’ai reçu, lors de ma formation de degré III, une prière ou méditation avec le symbole. Celle-ci diffère un peu de celle de votre cahier III mais cela a peu d’importance, je suppose, puisque c’est une « interprétation d’origine occidentale » que personnellement j’aime beaucoup.

R. Effectivement, il y a 2 versions, une par rapport à l’ancienne calligraphie du symbole (calligraphie incorrecte) et une autre par rapport à la calligraphie correcte.

Eh oui, je suis d’accord, c’est une interprétation occidentale, belle et d’une grande valeur énergétique/spirituelle.


Question n° 775

Q. Puisque, dans le cahier de maîtrise, pour une séance, on place le DKM dans la suite HSZSN, SHK, CKR, DKM, SKSK, … etc., pourrait-on l’enseigner de cette façon dans un atelier de degré III ? Dans votre cahier III, on place le DKM avant ou après les symboles du degré II et après pour le Reiki à distance.

R. Oui, ce serait logique. Mais, c’est une logique qui ne tient pas compte de l’évolution des élèves et de leur approche.

De plus, « traditionnellement », on a toujours fait ainsi.

Je ne suis pas pour suivre « la tradition » aveuglément, au contraire, il faut vraiment appliquer le discernement. Et mon discernement me dit que c’est le bon ordre au 3e degré, que c’est le bon ordre au 4e degré et, pour tout cela, je continue à enseigner dans cet ordre et je préconise qu’on le fasse ainsi.

 


Question n° 774

Q. Après avoir bu une bière ou deux et un ou deux verres de vin, on arrive toujours à canaliser l’énergie ? Avez-vous des précisions à apporter par rapport à ça ?

R. La réponse est oui, notre capacité de canaliser l’énergie Reiki n’est pas altérée par l’alcool ou n’importe quelle autre substance.

Cependant, donner une séance à autrui après avoir bu… cela ne se fait pas, ce n’est pas respectueux, ni éthique. Et probablement même pas légal.

Mais tu peux te faire du Reiki à toi-même. Si tu as fait un excès, il n’est pas exclu que tu aies besoin d’éliminer le trop plein par des vomissements ou diarrhée (ou les deux !).


Question n° 773

Q. J’ai l’impression que si j’utilise le Reiki sur un proche, ça ne va pas fonctionner. En doutant de la sorte, ça peut « couper » l’énergie ?

R. C’est juste ton impression et le manque de confiance en toi devant tes proches.

Rappelle-toi : tu n’as rien à démontrer à qui que ce soit. Juste partager le Reiki avec eux, simplement, si tu le souhaites. Tu n’as pas besoin de les convaincre, ni de faire des choses spéciales pour cela.

Ils seront convaincus, ou pas, malgré tes efforts ! 


Question n° 772

Q. Parfois en faisant mon auto-traitement je commence à douter que cela fonctionne (on parle quand même d’un canal énergétique conscient) et j’ai peur que mes doutes surpassent mes intentions. Des astuces pour se rassurer ?

R. Pas d’astuces, mais juste une attitude correcte : observer sans intervenir et tu verras que l’énergie passe dès que tu touches un corps quelconque avec l’intention de mettre l’énergie Reiki à disposition de ce corps.

Cette intention est seulement nécessaire pour que ton ego se retire plus facilement et que tu interfères le minimum possible.

Un « canal énergétique conscient » : je ne me rappelle pas avoir utilisé cette expression.

Tu en as conscience, mais il ne dépend pas de toi pour qu’il fonctionne, et c’est l’énergie Reiki qui est consciente.


Question n° 771

Q. L’énergie Reiki peut-elle se transmettre dans l’eau ? (accouchement en piscine par exemple ?)

R. Oui, bien sûr. C’est bon et agréable. Il y a même quelqu’un qui m’a dit que l’eau reste chaude plus longtemps quand elle fait son autotraitement dans la baignoire !

De plus, nous savons que l’eau conduit l’information très facilement, donc oui, accoucher dans l’eau accompagnée par du Reiki c’est merveilleux !


Question n° 770

Q. Lorsque je fais le Beaming, l’air de mon ventilateur se trouve entre le receveur et moi-même. Cela peut-il nuire au Beaming ? (je ne pense pas mais je préfère demander).

R. Aucune influence. La seule chose qui change est que probablement notre perception sera influencée (diminuée ou augmentée) par le vent. Mais cela n’influence pas les effets de l’énergie.


Question n° 769

Q. Je souhaite vous poser une question.

Mon compagnon se plaignait de douleurs au fascia thoraco lombaire. J’ai pratiqué du Reiki sur les parties douloureuses. Tout le temps du traitement, il a eu d’importants spasmes qui secouaient son corps. Les spasmes partaient de l’abdomen et se déclenchaient sur l’expire, vers la fin de l’expiration. 

Était-ce une abréaction ? Des chakras bloqués ? 

Avez-vous une autre explication ? 

R. Il serait impossible de « mettre un diagnostic » sur ces manifestations.

Oui, cela peut venir du Reiki ou simplement de la relaxation.

Ce que je peux vous dire est que si cela vient du Reiki, ce n’est en aucun cas négatif ni dangereux. Mais, cela peut être l’indication qu’il a besoin de beaucoup d’énergie !

Pour harmoniser cela, il serait bon de lui donner des séances tous les jours, des séances complètes, non seulement à ces endroits précis.

Peu à peu, je n’ai aucun doute qu’il se sentira de plus en plus calme, et peut-être même vous comprendrez quelle est la cause de ces spasmes.


Question n° 768

Q. Je viens vers toi pour te poser une question.

Lors d’un repas, l’épouse d’un maître Reiki que j’ai formé m’avoue que les séances Reiki que son mari lui donne ne lui font aucun effet. Ce dernier ne m’en avait jamais parlé. Il m’a cependant informée à table avoir regardé sur internet et vu qu’effectivement, les séances données à nos proches sont moins efficaces ! Je ne sais pas où il a trouvé cette information.

Personnellement, je ne me suis jamais aperçue de ce phénomène, ni d’ailleurs aucun autre praticien ni maître avec qui j’ai pu échanger.

Qu’en penses-tu ? Quelle réponse « plausible » puis-je donner à mes élèves ? En as-tu déjà entendu parler ? 

R. Je pense que c’est une question émotionnelle/relationnelle et le ressenti (pas les effets) dépend de :

– la nature de la relation entre les deux,

– le degré de lâcher prise du receveur,

– du degré de lâcher prise du donneur,

– dans quelle mesure le donneur a voulu faire une « démonstration d’efficacité » devant sa femme,

– de l’état du receveur au moment de la séance et de sa motivation : avait-elle vraiment besoin d’une séance et l’a-t-elle demandée ou il lui a proposé une séance, elle n’en voulait pas vraiment mais elle n’a pas dit non,

– etc.

Tout cela peut influencer et, par le fait que les gens n’en tiennent pas compte ou ils ne comprennent pas le phénomène, ils tirent des conclusions erronées.

Ces mêmes paramètres s’appliquent à toute personne avec qui nous avons une relation étroite et il est intéressant d’en avoir conscience et d’appliquer l’attitude correcte.


Question n° 767

Q. Y a-t-il un niveau à acquérir pour la pratique libérale en ouvrant son propre cabinet ? 

R. Il n’y a pas un niveau minimum pour s’installer à son compte.

L’administration n’a pas encore ce genre d’exigence.

Donc, si une personne qui n’a que le 1er degré sent qu’elle peut ouvrir son cabinet Reiki, elle peut le faire.

Le succès du cabinet dépend plus de la qualité de la présence de la personne que de ses degrés.

Evidemment, le bon sens nous dit qu’avec le 2e ou 3e degré, ayant plus d’outils à sa disposition, on est plus efficace. On a l’habitude de conseiller minimum le 2e degré.

La réalité nous montre que, parfois, un Maître Reiki a moins de succès qu’une personne avec le 1er ou 2e degré.


Question n° 766

Q. Par ailleurs, le niveau 4 est uniquement pour permettre l’enseignement ?

R. Le niveau de Maîtrise enseignant est pour enseigner, bien sûr.

Mais parler uniquement de cela, ce serait oublier toutes les personnes qui sentent profondément le besoin d’aller plus loin, sans pour autant avoir envie d’enseigner.

Ensuite, la vie et le Reiki ont leur propre mot à dire et on peut se retrouver à enseigner, même quand on ne l’avait pas envisagé et l’inverse.

Donc, dans votre choix, laissez-vous guider entièrement par votre intuition, par votre ressenti profond, et ce sera le bon choix au bon moment.


Question n° 765

Q. J’ai une question, est-ce que le paradis existe pour les animaux ?

Nous avons perdu notre chatte âgée de 14 ans et trois mois le 4 janvier et notre âne de 4 ans et demi le 6 janvier.

Cela nous laisse un vide immense, il faisait partie de la famille.

Pour l’âne, en plus des piqûres d’antibiotiques, je lui ai fait du Reiki, mais peut-être ne l’ai-je pas bien fait, je ne connais pas l’anatomie des animaux.

Est-ce qu’on peut entrer en relation avec eux, et comment ? 

Si oui, va-t-on avoir un message en langage humain ou pas ?

Nous avons fait un cadre où nous avons mis plein de photos d’eux. Ma fille, lors de ses compétitions sportives, en plus très proche de son âne, lui demande de lui donner sa force.

Je ne sais pas si c’est bien…

R. Je suis désolé pour ce qui vous arrive.

Je ne sais pas s’il y a un Paradis pour les animaux. Mais je me dis que s’il y en a un pour les humains, pourquoi pas pour les animaux.

Du point de vue bouddhiste, les animaux entrent dans le cycle de la réincarnation, au même titre que les humains.

Quoi qu’il en soit, on considère que leur énergie, que l’on peut appeler âme, persiste.

Pour cela, il est parfaitement cohérent d’envoyer du Reiki à l’animal qui est parti. Dans votre cas, aux deux, mais un par un.

Cela va les aider sur leur chemin et surtout, cela vous aidera, vous, à atteindre plus rapidement une paix intérieure par rapport à leur départ.

L’attitude de votre fille est parfaitement compréhensible.

Je ne peux pas savoir si cela marche ou pas. Mais, maintenir une relation d’Amour envers son animal parti est certainement une bonne chose.

En même temps, le fait d’envoyer du Reiki lui permet de partir, suivre son chemin, au lieu de rester « coincé » dans cette dimension.

Je vous souhaite toute la paix et la sérénité dont vous avez tous besoin !


Question n° 764

Q. J’ai une question concernant le Reiki et les porteurs de pile cardiaque. Je sais que dans ton manuel de 1er degré, tu indiques qu’une personne avec un pacemaker pouvait très bien recevoir des séances de Reiki. Je m’interroge puisque j’ai pu remarquer à plusieurs reprises que pour les personnes qui portent une montre lors de la séance, la pile de leur montre pouvait s’arrêter dans les jours suivant sans pour autant être ancienne ou usagée.

As-tu déjà entendu parler de ce phénomène ? Qu’en penses-tu notamment par rapport au porteur de pacemaker ?

R. A mon avis, les montres s’arrêtent non pas à cause du Reiki, mais à cause de l’énergie « désordonnée » du propriétaire.

On imagine facilement le processus d’une personne qui reçoit du Reiki (notamment quand c’est pour la première fois) : une transformation énergétique profonde qui passe, pour commencer, par un processus de « désorganisation » encore plus intense pour qu’ensuite, elle se stabilise et enfin s’harmonise.

Mais, je répète, ce processus vient du fait que la personne est à la base une personne « bordélique » : elle a souvent beaucoup d’énergie, mais pas du tout harmonieuse, très désorganisée.

Pour une personne qui porte une pile cardiaque, même si son énergie n’est pas très ordonnée, le Reiki tiendra compte de son état et il n’y aura aucun effet négatif.

Si tu fais une petite recherche sur mon site, tu trouveras des témoignages de la part de personnes dans cette situation : non seulement leur appareil ne s’est pas déchargé, mais il a eu besoin de s’activer de moins en moins !

Je dois dire aussi que je n’ai jamais entendu le contraire : pas le moindre incident et encore moins d’accident lié à la pile cardiaque.


Question n° 763

Q. J’ai initié une personne il y a quelques temps au 1er degré. Malheureusement, cette personne ne pratique pas de façon régulière et se sent souvent fatiguée par ses soucis de santé. En plus de lui rappeler une pratique soutenue, j’ai commencé il y a quelques jours une programmation sur ma grille. Hier, elle me contacte et me dit qu’une amie lui a fait une séance de magnétisme (au téléphone), qu’elle lui a dit qu’elle n’avait pas assez d’énergie (mais ça ce n’est pas étonnant) et elle lui a proposé un nettoyage à distance et, je cite : « elle conseille de ne pas faire les énergies en même temps ».

Ma réponse a été que pour ma part la programmation étant en cours, je n’avais pas à l’arrêter mais qu’elle pouvait faire ce travail de magnétisme après la programmation dans quelques jours si elle estimait que c’était mieux pour son propre travail.

De plus, magnétisme et Reiki sont deux énergies, elles sont transmises pour le bien de la personne, alors pourquoi y aurait-il incompatibilité ? Ne sommes-nous pas tous les jours soumis à diverses énergies sans pour autant qu’il y ait une interférence entre elles ?

Nous, marathoniens, sommes des dizaines à adresser du Reiki aux personnes et l’afflux d’énergie n’est que positive pour la personne qui reçoit, n’est-ce pas ?

Aujourd’hui, j’avoue que je me questionne : ai-je bien fait de laisser la programmation en cours ? Est-ce néfaste pour la personne ?

Qu’en pensez-vous ? Peut-être suis-je ridicule de poser ce genre de question mais je suis sans réponse…

R. Il y a deux choses :

– séance en direct (en présence) : dans ce cas, il n’est vraiment pas conseillé de faire deux techniques énergétiques simultanément. Par exemple : on fait du Reiki, on termine la séance (qu’importe combien de temps elle dure), ensuite nous faisons du magnétisme, on termine la séance, ensuite une autre technique, on termine la séance, etc. La raison est simplement que la canalisation de ces énergies se fait d’une façon propre à chacune et il peut y avoir interférence, donc influence non bénéfique réciproquement. Bien que la source soit la même, le canal est différent et il est important de respecter cela.

– séance à distance : dans ce cas, à mon avis, il n’y a aucun problème d’interférence parce que le corps du receveur fera « le tri » correctement.

Ceci dit, si le receveur a un doute, il vaut mieux le respecter et ne pas faire les deux envois simultanément. Grâce à cela, nous évitons que le receveur se fasse « du cinéma » en s’imaginant « des choses » dès qu’un tout petit désagrément lui arrive.


Question n° 762

Q. Concernant les lignées. Nous sommes de la lignée du Maître qui nous a initié à la maîtrise, cela est parfaitement clair pour moi. Mais qu’en est-il des élèves qui ne vont pas jusqu’à la maîtrise ? Peuvent-ils parler de lignée ?

R. Oui, bien sûr, les praticiens peuvent en parler, mais cet aspect est moins important pour eux. Habituellement, un praticien va plutôt dire « J’ai été initié/e par X » ou « Mon Maître a la lignée Usui de X ».

Ou, un praticien peut mettre sa lignée sur son site en ajoutant son nom après le nom de son Maître dans la lignée qu’il lui a donnée, tout en spécifiant qu’il/elle a le degré X.

La lignée prends toute son importance au niveau de Maître enseignant.


Question n° 761

Q. J’aurais une petite question à te poser au sujet du cristal de quartz :

– On dit que ce cristal est contre-indiqué aux personnes cancéreuses, car il amplifie tout ce qui est à sa proximité et favorise la reproduction de cellules cancéreuses. Est-ce correct ?

– Si c’est vrai ou au moins probable, ce serait donc à éviter pour les personnes cancéreuses et dans ce cas, est-ce qu’une personne qui est sortie du cancer peut l’utiliser sur elle ou les autres ?

Ta réponse me sera très utile, car les avis sur Internet sont très partagés, et je ne veux en aucun cas causer du tort à mes élèves ou à des clients.

R. Peut-être que dans certaines disciplines, c’est une indication correcte (mais, je doute quand même). 

En revanche, dans le Reiki ce n’est pas le cas. Absolument pas. 

La raison est simple : dans le Reiki, le cristal est un véhicule qui transmet ce avec quoi il a été programmé et chargé : le Reiki. 

Bien sûr, il y a des magnétiseurs qui disent qu’il ne faut pas donner de l’énergie en cas de cancer. Mais ça, c’est dans le magnétisme, dans leur technique. 

Il ne faut donc pas confondre le véhicule avec son contenu. 

Conclusion claire et nette : Reiki avec un cristal, c’est une excellente formule, y compris pour les personnes souffrant de cancer ou toute autre maladie.


Question n° 760

Q. Qu’est-ce qui est appelé « Reiki Usui » ?

R. Le Reiki venant de Usui Sensei, transmis de génération en génération, modifié par chaque génération, plus ou moins, qui utilise des symboles, des techniques et qui est transmis par initiation en face à face (mais pas « face à face par Skype » ou vidéo conférence !).

Il n’y a pas d’anges ou de croyances quelconques, il n’est pas nécessaire de croire en quelqu’un ou quelque chose. Même si une bonne partie des techniques pratiquées aujourd’hui ne viennent pas de Usui Sensei même, elles viennent de la pratique au cours de ces 40 dernières années pendant lesquelles le Reiki s’est répandu dans tout le monde.


Question n° 759

Q. Est-ce que « USUI SHIKI REIKI RYOHO » comme indiqué sur le manuel du degré 1, c’est pareil que « REIKI USUI SHIKI RYOHO » ?

R. Il me semble que la 2e expression n’est pas correcte.

Traduction : Le système/la méthode Reiki selon Usui.


Question n° 758

Q. A propos de principes/préceptes/idéaux :

En français, tu enseignes :

1er idéal : Je me libère de toute préoccupation

2e idéal :  Je me libère de toute colère

en japonais, ça commence par :

Le 1er : Ikaru na (colère)

Le 2e : shinpai suna (soucis)

As-tu inversé l’ordre volontairement, ou ça n’a pas d’importance ?

R. Oui, j’ai changé l’ordre volontairement.

Le fait est que je ne comprends pas pourquoi Usui Sensei les a mis dans cet ordre (colère d’abord et préoccupation ensuite), mais pour nous, occidentaux, l’ordre logique, venant de l’observation du comportement humain (occidental) est tel que je l’enseigne puisque c’est la préoccupation qui mène à la colère et pas l’inverse.


Question n° 757

Q. J’ai eu une expérience dernièrement qui m’a perturbée. J’ai le niveau III en Reiki. Voici ce qui m’amène : j’ai un client de 73 ans qui s’est senti bien après la première séance, mais très fatigué après la 2e. On a fait la 3e mais il a reporté la 4e cinq jours plus tard.

Ce qui m’a perturbé, c’est qu’il ait eu le sentiment de n’avoir pas été bien après la deuxième séance alors que pendant celle-ci, tout s’était bien passe, bon ressenti etc. Je pense n’avoir pas su être suffisamment convaincante en expliquant que la fatigue ressentie peut être normale. Est-ce inconsciemment de sa part une volonté de garder le contrôle ? et de ne pas savoir lâcher prise ?

De plus, est-ce qu’il aura quand même le bénéfice escompté du Reiki malgré le décalage de la 4e séance ? et était-ce une bonne chose que d’espacer un peu dans ce cas ?

R. Ce cas de figure est expliqué dans mes Manuels et dans le livre “ Le Reiki en 218 Questions”.

Une énergie basse (la sienne) + une énergie haute (le Reiki) = fatigue et parfois, en fonction de la personne, de son âge et de son état, une grande fatigue.

Il aurait retrouvé son énergie plus rapidement si la séance n’avait été reportée. C’est dommage, mais à moyen terme il se rendra compte probablement que malgré tout, ces séances lui ont fait du bien et, après une période de « méfiance », il reviendra.


Question n° 756

Q. Je suis initié niveau 1 de Reiki. Suite à un équilibrage des chakras sur une personne de ma connaissance en position assise, j’ai eu les mains repoussées très fortement lorsque je suis arrivé au niveau du chakra de la gorge (30-40 cm de part et d’autre).

Je me demandais quelle pouvait être la cause de cet éloignement soudain et localisé de mes mains lors de ce soin ? 

R. Il est impossible de tirer la moindre conclusion quand il y a un événement de ce genre lors d’une séance de Reiki.

On se limite à observer et, si la sensation ou l’expérience revient plusieurs fois, on analyse les circonstances de chaque situation pour trouver le dénominateur commun. C’est à partir de là que nous pouvons commencer à comprendre s’il y a une signification et quelle pourrait être cette signification.

Le risque de se tromper, de tirer des conclusions superficielles (malgré nos bonnes intentions) est tellement grand que cela ne vaut vraiment pas la peine de se laisser aller trop vite, trop facilement.


Question n° 755

Q. J’ai fait le Reiki II récemment. Je ne me donne pas l’auto-traitement tous les jours par manque de temps. Mais le problème est que je ne me sens pas toujours « regénéré » par le Reiki, ce n’est pas aussi flagrant qu’au 1erdegré. Je me sens même parfois assez fatigué, apathique, plus envie de rien, triste et avec des idées noires. Est-ce normal ?

R. Oui, c’est relativement courant. Le Reiki II va plus loin, là où tu as besoin d’un renouvellement au niveau subtil et profond. Renouvellement dont tu as certainement conscience.

Par le fait que tu ne fais pas ton auto-traitement régulièrement, tu ne te donnes pas assez d’énergie pour que ce processus ait lieu correctement. En passant le Reiki II, tu as touché du bout du doigt le début de ces « problèmes », tu les as « dérangés » et maintenant ces sensations te disent de continuer ce que tu as commencé.


Question n° 754

Q. J’ai essayé de commander votre Manuel de Reiki IV (Maîtrise), mais parce que je ne fais pas partie de votre lignée on m’a refusé. Votre manuel m’aurait permis d’ôter les doutes qui se sont installés dans ma tête.

Je fais des recherches sur des livres d’enseignants et dans votre dernier livre, dans l’espoir de trouver la sérénité avec la réponse à des questions.

Pour les symboles, c’est ok j’ai pu faire les comparaisons et voir si quelque chose n’allais pas, mais pour les initiations je me mets « en pause » pour comparer. 

Il est nécessaire d’avoir le bon support et je demande l’aide divine pour cela donc…

R. Effectivement, pour les symboles, oui, on peut comparer et adopter la calligraphie correcte, qui de nos jours, est parfaitement connue. Je peux vous les envoyer si vous le souhaitez.

En revanche, pour les protocoles d’initiation, il me semble que vous faites une erreur : vous ne pouvez pas choisir un autre protocole, quel qu’il soit, puisque vous ne pouvez utiliser que celui avec lequel vous avez été initiée.

C’est pour cela que je ne vends pas mon Manuel IV. Ce n’est pas une question de secret mais, au contraire, je ne veux pas que les gens adoptent mes protocoles s’ils n’ont pas été initiés avec ces mêmes protocoles.

Ce serait de ma part une vente malhonnête.

Donc, si vous avez des doutes, parlez-en à votre Maître. Vous pouvez me poser à moi des questions et si je connais la réponse, je vous réponds volontiers.

Mais, n’allez pas prendre un Manuel de Maître quelconque qui ne vous donnera aucune garantie que ça marche. Justement, les gens qui vendent leurs Manuels de Maître librement, le font pour gagner un peu d’argent. Ce n’est pas une bonne idée pour vous.


Question n° 753

Q. Durant mes enseignements, les élèves me posent certaines questions et j’aurais souhaité croiser ces informations avec votre ressenti. 

R. 1/ Lors des stages de Reiki, les élèves ainsi que le maître enseignant doivent être vêtus de blanc ?

Non. Propre est correct, des vêtements normaux, quelle que soit la couleur. 

2/ Une femme enceinte ne peut pas être initiée ? (Dans votre manuel de Reiki 1, il est bien stipulé l’inverse, mais je voudrais m’en assurer.)

Oui, on peut l’initier, jusqu’à la dernière minute de grossesse. 

3/ Nous ne pouvons pas pratiquer sur autrui avec le premier niveau de Reiki ?

Dès la fin du stage de 1er degré, on peut donner des séances à autrui. 

4/ Nous n’avons pas le droit de changer de maître enseignant pendant notre parcours ?

Bien sûr que si. Cela fait partie de ce qu’on appelle notre liberté personnelle totale, y compris dans le Reiki.

Un enseignant qui interdit cela n’est pas digne du titre de Maître Reiki.


Question n° 752

Q. Est-il possible d’enchaîner l’auto-traitement après avoir chargé la grille de cristaux ou inversement sans refaire le protocole ou faut-il au moins refaire les symboles ?

R. Oui, c’est possible. Mais, je referais les symboles dans l’air, marquant ainsi le passage d’une activité à l’autre.


Question n° 751

Q. Est-il possible de faire l’auto-traitement en regardant un documentaire positif ou un film non violent ?

R. Je vais dire cela comme ça : il est possible de se faire du Reiki en regardant un film.

L’auto-traitement, je le fais à un autre moment, sans regarder quoi que ce soit parce que je le vaux bien ! 


Question n° 750

Q. Concernant les symboles est-il possible de simplement les visualiser sans les tracer ?

R. Théoriquement oui. Pratiquement, je ne connais personne qui est en mesure de voir le HSZSN, dans sa globalité, avec tous les traits, chacun à sa place, simultanément !

Donc… on trace le symbole puisque c’est à cela que le dessin sert : à être tracé, ce qui nous aide à nous concentrer totalement.


Question n° 749

Q. Je suis Maître enseignant depuis 2016. Je suis selon mes Maîtres enseignants : Maître Reiki USUI praticien et enseignant.

J’ai lu avec intérêt vos 3 manuels de Reiki et une interrogation me vient :

Concernant la grille de cristaux, régulièrement vous indiquez « nous traçons dans l’air les 5 symboles (pour les Maîtres nous traçons tous les symboles connus auxquels nous sommes initiés.) » 

Je ne comprends pas cette observation. Lors de mes initiations j’ai bien reçu le CKR, le HSZSN, le SHK, le DKM et le SKSK. Soit 5 symboles.

Cela m’intrigue donc que vous parliez d’autres symboles auxquels sont initiés les Maîtres.

Me manque-t-il des initiations ? 

R. Merci pour votre confiance.

Comme vous savez, il y a des nombreuses écoles de Reiki et souvent il y a des différences entre elles. Vous avez reçu 5 symboles parce que dans votre école il y a 5 symboles ; j’enseigne 9 symboles.

Mais il est parfaitement clair que votre école et la mienne se valent. C’est juste le nombre de symboles et peut-être certaines techniques qui diffèrent.

Pour mieux comprendre cet aspect, je vous invite de lire l’article Reiki Usui – Reiki Usui/Tibet dans le dernier numéro de La Lettre Reiki, le numéro 32 (97).

Dans tous les cas : 

– pouvez-vous faire toutes les initiations, y compris celle de Maître enseignant ?

– êtes-vous à l’aise avec ce que vous faites et enseignez ?

– sentez-vous que votre pratique vous aide à vous épanouir et à grandir d’une façon satisfaisante pour vous ?

Si oui, tout va bien !


Question n° 748

Q. Comment être sûr que le « canal Reiki » est toujours ouvert ?

R. Une fois les initiations reçues, le canal Reiki est toujours actif. Il n’y a pas besoin de l’ouvrir.

Son fonctionnement ne dépend pas de toi, il est là, simplement, à disposition, et chaque fois que tu touches un corps avec l’intention que le Reiki soit disponible, il est disponible. Et si le corps a besoin et envie de prendre l’énergie, il va l’absorber et elle va passer librement.


Question n° 747

Q. Je m’intéresse beaucoup aux états modifiés de conscience. Cette pratique peut-elle couper le lien Reiki ?

R. Rien ni personne ne peut annuler ton initiation/connexion à l’énergie Reiki.

Mais, selon la méthode que tu utilises pour induire un état de conscience modifiée, ta présence, ton toi, ton tout, peut faire que tu sois branché sur une autre fréquence et pas sur le Reiki.

Le lendemain, ou quand tu sortiras de cet état-là, tu retrouveras l’énergie Reiki intacte. Mais la pratique du Reiki n’a pas besoin d’un état spécifique, d’un moment, d’une substance, etc. 


Question n° 746

Q. Lors de trois séances différentes, j’ai ressenti des fortes bouffées de chaleur, j’avais les jambes flageolantes et j’avais une sensation comme si j’allais m’évanouir… Je me suis bien concentrée sur ma respiration et c’est passé, mais je t’avoue que ça m’a beaucoup questionné et fait peur… Est-ce que je fais du magnétisme sans le vouloir ? Est-ce que ces personnes étaient dans la résistance et je l’ai ressenti ?

Aurais-tu un conseil à me donner pour éviter ce genre de choses ? 

R. Est-il possible que ce soient des personnes que tu connaissais, que peut-être tu aimes bien (beaucoup) et que tu te sois impliquée trop dans leur processus ? Habituellement, c’est la cause de ce genre de manifestations.

Ou encore, simplement, tu t’es mise sur la même longueur d’onde et tu as souffert avec au lieu de les accompagner ?

Je ne pense pas que ce serait de la résistance de leur part.


Question n° 745

Q. Quand je pratique, je ressens énormément les émotions et blocages des personnes, j’arrive aussi à lire dans le corps des gens ce qu’ils ont traversé (fausse couche, avortement, chagrin d’amour par exemple) et je sens qu’il se passe quelque chose de fort… Je voulais juste avoir ton ressenti par rapport à ça et tes conseils. C’est déstabilisant parfois et après la séance je me sens très chargée !

R. Je comprends bien que ce n’est pas facile et pas toujours un cadeau.

Bien sûr, ce qu’il faut travailler est le détachement et t’habituer à observer, à voir sans ressentir !

De plus, te poser la question : ces ressentis servent à quoi ? Si cela ne sert pas à quelque chose de bon, il est préférable qu’ils cessent, n’est-ce pas ?

Pour cela, il y a cette affirmation positive que je vous ai donné en stage, qui a une énorme valeur : « J’accepte toute information et guidance, venant de la Lumière et uniquement de la Lumière Divine, pour le plus grand bien de tous et en harmonie avec l’Univers ! »

Si ces ressentis viennent de la Lumière, cela continuera ; s’ils servent à quelque chose de bon et de positif, tu comprendras facilement et rapidement à quoi ils servent et comment t’en servir.

Par contre, s’ils ne viennent pas de la Lumière et/ou ils ne servent pas à quelque chose de bon et positif, ils cesseront. 

Ne plus avoir ces ressentis, c’est quelque chose que ton ego n’aimera pas et il essayera de garder le contrôle pour garder les ressentis qui te rendent différente. C’est à ce moment-là que ton travail spirituel devra se manifester pour faire le choix clair et renoncer à quelque chose qui n’est pas bon pour toi ni pour personne.


Question n° 744

Q. Lorsqu’on donne la maîtrise à quelqu’un qui n’est pas de notre école et qui a reçu ses niveaux par différents Maîtres, qui a d’autres symboles et techniques, elle ne pourra donner que l’initiation qu’elle a reçue, donc celle que je lui enseignerai. Mais qu’en est-il du contenu de notre enseignement si elle n’a pas eu le même ? Et que fera-t-elle des enseignements et techniques reçus par d’autres Maîtres ?

R. Effectivement, concernant les initiations, le nouveau Maître ne pourra donner que celles reçues lors de son initiation à la Maîtrise.

Concernant l’enseignement, si son nom apparaît en dessous du nôtre dans la lignée, théoriquement, le nouveau Maître donnera le même enseignement que nous, n’est-ce pas ? Pour qu’elle sache tout ce que nous donnons, il faudra qu’elle vienne assister (compris dans le prix du stage de Maîtrise) à tous les autres degrés, autant de fois qu’elle le souhaite et qu’elle a besoin.

Grâce à cela, le nouveau Maître sera en mesure de proposer un enseignement cohérent. Il est censé choisir consciemment le contenu de ses stages et non en « pilote automatique ». Cela signifie qu’il ne va pas ignorer ce qu’il a reçu lors de ses stages antérieurs, mais il choisira une ligne, un état d’esprit, une éthique, un contenu, etc. qui lui conviennent maintenant, de son propre point de vue.


Question n° 743

Q. Si quelqu’un arrive au 2e degré en ayant reçu une seule initiation au 1erdegré par un autre Maître, faut-il que je lui redonne les initiations manquantes avant de lui donner celle du 2edegré ?

R. Non, a priori il n’est pas nécessaire de le ré-initier. Il existe des écoles où on donne une seule initiation au 1er degré. C’est leur style et cela fonctionne. Si l’initiation n’a pas été faite à distance, elle est valable.


Question n° 742

Q. Je voudrais savoir si c’est légal et judicieux que des Maîtres Reiki profitent de Facebook pour initier des personnes à distance sous prétexte qu’ils permettent aux gens de ne pas se déplacer…

Il y a déjà la dérive des prix que l’on ne peut contrôler (j’ai payé 1 000 euros pour mon Reiki 2 !), maintenant on ajoute cette arnaque sur Facebook ! Merci pour votre réponse.

R. Malheureusement, on ne peut rien contre les gens de Facebook.

Et on ne peut rien contre ceux qui prennent 1 000 € pour le Reiki II, non plus.

Le tout passe par « l’éducation » des gens qui doivent faire appel à leur discernement et se poser les bonnes questions : une initiation à distance fonctionne-t-elle ? 1 000 € pour le 2e degré, ce n’est pas un peu trop ?

Et grâce à ces expériences et au discernement, on apprend et on grandit !


Question n° 741

Q. Bonsoir Nita, j’ai une question. Comment appelle-t-on un praticien Reiki 3e degré ? Maître Praticien Reiki ou Praticien Reiki ?

R. Pour moi, c’est praticien de Reiki III.

Maître Praticien Reiki crée des confusions, beaucoup de confusions, et de plus c’est une appellation qui ne correspond pas à la réalité. Elle ne sert qu’à faire plaisir à l’ego des personnes concernées.


Question n° 740

Q. Je viens vers toi car je suis censée faire une séance Reiki à ma tante demain.
Il se trouve qu’elle est bipolaire et je viens de lire le témoignage d’une praticienne de Reiki qui a eu une mauvaise expérience avec une personne qui ne savait pas qu’elle était bipolaire (énorme crise après séance et les jours suivants).
Ma tante, elle, connaît son état, elle est suivie et prend son traitement.
Qu’en penses-tu ?

R. L’expérience dont tu parles, je ne la considère pas mauvaise : elle a permis à cette personne de connaître son état avant de faire une grosse bêtise !

Ta tante doit continuer à prendre son traitement et ne le modifier que si le médecin le lui dit – évidemment.

Elle est consciente et prend soin d’elle-même en s’observant : 

– si elle a un symptôme désagréable pour elle, elle doit t’appeler pour voir si cela pourrait être simplement un effet secondaire des séances et donc inoffensif (désagréable, peut-être, mais pas dangereux).

– si elle (ou toi) a peur que la manifestation soit plus forte, elle doit appeler son médecin.

Dans tous les cas, ne pas faire les séances de Reiki par peur d’un éventuel effet désagréable, ce serait vraiment dommage.


Question n° 739

Q. J’ai réalisé 4 séances à une personne souffrant de troubles de la ménopause. Elle dit qu’elle a retrouvé son calme, tranquillité, prend plus de recul. Elle ressent moins d’énervement et plus de paix en elle. Par contre, pour les troubles de la ménopause, aucune amélioration. Je ne comprends pas : nous avons travaillé sur cet objectif. Si vous pouviez m’éclairer ?

R. Règle de base du Reiki : l’énergie agit là où la personne a besoin le plus !

Je ne serais pas déçu de ces résultats : au bout de 4 séances seulement, elle « retrouve son calme et tranquillité, prend plus de recul, ressent moins d’énervement et plus de paix en elle » !

Pour aller plus loin, il est fort probable qu’elle a besoin de plus de séances. Et peut-être aussi de changer quelque chose dans sa vie : alimentation, vie sexuelle, harmonie mentale, etc.


Question n° 738

Q. J’ai lu que Mme Takata et Hawashi avaient reçu l’enseignement de Mikao, et qu’elles l’ont modifié en l’important sur le continent européen et américain. Qu’aujourd’hui, nous ne pratiquons pas le Reiki de Mikao, mais le Reiki modifié par l’ego de ces dames. 

J’ai lu aussi que le troisième degré comprenait la maîtrise. Et qu’à partir du moment où j’ai reçu le symbole de Maître, j’ai la possibilité d’initier à mon tour. 

Qu’en pensez-vous ? 

R. Voici des questions venant d’une grande confusion. Avez-vous lu mes Manuels ?

Tout d’abord, Hayashi était un homme, pas une femme.

Ils ont « importé » le Reiki aux USA (pas en Europe) et l’ont adapté à la situation de l’époque.

Ce n’est pas leur ego – c’est très dur de dire cela sans les avoir connu personnellement – Mme Takata s’est adaptée à la situation du moment.

Il me semble vraiment important de vous renseigner et de comprendre ce qui est écrit avant d’affirmer des choses aussi importantes de cette façon.

De plus, je pense que personne ne peut se permettre d’appeler Usui Sensei simplement Mikao !

Le 3e degré est la Maîtrise dans les écoles basées sur le style de Mme Takata, mais il faut se rappeler que la majorité des écoles aujourd’hui enseigne en 4 degrés.

Avoir reçu le symbole de Maître ne signifie pas qu’on peut faire des initiations.

Il est préférable de se méfier des dires venant de la part des gens qui affirment catégoriquement des choses qu’ils ne connaissent pas vraiment.

Donc :

– votre Maître enseigne en 3 degrés ? Vous êtes enseignante et vous pouvez faire des initiations.

– votre Maître enseigne en 4 degrés ? Vous n’êtes pas enseignante au 3e degré et vous ne pouvez pas faire des initiations.


Question n° 737

Q. Je suis en train de construire un site internet dédié à mon activité de Maître de Reiki ; je voulais savoir si je peux utiliser ton Manifeste « le Reiki est… le Reiki n’est pas » en mentionnant l’origine du document ou non. Je compte également utiliser tes manuels et donc je vais le spécifier sur le site et m’autorises-tu à publier la photo de chaque manuel ?

De manière générale, je ne sais pas trop ce que je peux utiliser librement ou avec ton consentement… 

R. Tu peux parler des Manuels et publier la photo.

Mais tu ne peux pas publier le Manifeste ou tout autre article.

La raison est simple : on m’a expliqué que si Google voit des doublons, ils considèrent que c’est le site de la même personne et les deux sites sont automatiquement déclassés.

Par contre, ce que tu peux faire – et c’est vraiment plus efficace à tous points de vue – c’est d’écrire toi-même quelques lignes par rapport au sujet qui t’intéresse. Juste quelques phrases.

Ensuite, tu termines en disant : « Pour plus d’information (ou une autre vision de cet aspect), cliquez ici : » et tu mets le lien vers l’article concerné sur mon site.

Cela te et me crée du trafic et c’est bon pour tous les deux.

Et dans les yeux des gens qui visitent ton site, c’est bon aussi.


Question n° 736

Q. Ma meilleure amie s’est fait initiée au Reiki premier degré il y a quelques mois. Elle m’a raconté comment cela s’était passé et déjà, j’étais dubitatif. La voilà initiée au deuxième degré deux mois et demi plus tard. Et lorsqu’elle m’a fait le débriefing, je ne te cache pas que je suis tombé des nues, c’est pourquoi j’aimerais bien avoir ton sentiment sur le sujet car je m’inquiète un peu pour elle. 
Premièrement, il n’y avait non pas 1 mais 7 Maîtres Reiki. Ils n’ont pas enseigné le kenyoku, biosen ni rien d’équivalent, pas de massage non professionnel à la fin, etc. Les stagiaires ont reçu un symbole au premier degré : le symbole « Reiki », utilisé pour se connecter à l’énergie. 
Lors du second degré, les stagiaires ont reçu 5 symboles dont… le DKM et le DKM tibétain…! On ne leur a pas parlé de kotodama et on leur a expliqué qu’il fallait tracer chaque symbole sur la paume de la main trois fois, sans les activer dans l’air. 
Pour finir, on leur a dit qu’au prochain stage (ils appellent ça le Reiki 2 bis) ils apprendraient le karuna puis au troisième degré la maîtrise. Je termine en te disant que chacun de leurs stages est gratuit !
Je voulais simplement savoir s’il y avait lieu de s’inquiéter pour mon amie. 

R. Ce sont des choses qui arrivent !

Le pire est que ces gens sont certainement des gens gentils, je n’ai pas de doute, et très généreux. Etre à sept Maîtres pour animer un stage, c’est formidable. A priori, cela doit être très intéressant et enrichissant pour les élèves.

Mais… à part le fait qu’on peut se poser des questions légitimes du genre « Pourquoi font-ils cela gratuitement ? », « Y a-t-il un intérêt autre derrière cette gratuité ? », etc., on se pose surtout la question sur la qualité de l’enseignement.

Il y a dans le Reiki un mythe qui dit que si tu fais ton travail avec le cœur, tout va bien.

Evidemment, il faut le faire avec le cœur ; mais aussi, au moins autant, avec la tête, qu’on pourrait appeler ici conscience.

Donner l’idéogramme Reiki au premier degré, en tant que symbole, ce n’est pas grave. Cela apporte très souvent de la confusion, mais c’est tout.

Ce qui est grave, c’est le fait que, d’après ce que ton amie t’a dit, l’enseignement ne soit pas complet (TJR et kotodamas absents, par exemple, tu n’as pas parlé des Cinq Idéaux du Reiki non plus) et surtout le mélange de degrés. Donner des symboles du 3e et 4e degré lors du 2e… cela peut être gratifiant pour l’ego des élèves, mais cela ne leur sert à rien. Pareil avec le Karuna : le donner après le 2e degré, cela ne sert à rien non plus.

La générosité sans conscience : c’est vraiment dommage.

Ne t’inquiète pas, ton amie ne subira pas des effets néfastes. Juste que les symboles reçus ne lui servent pas à grand-chose pour l’instant.

Ceci dit, quand elle passera une (des) initiation de Reiki II et III régulières, alors elle découvrira et sentira la vraie et complète valeur de ces symboles.


Question n° 735

Q. J’ai testé quelque chose pour le hoquet auquel je suis très récalcitrante… Le symbole du cœur SKSK ne marchait pas vraiment pour moi dans ce cas, ou alors le 2e hoquet arrivant trop vite, pas le temps d’effectuer la manip ! 

Du coup j’ai eu l’idée d’utiliser le symbole du Harth du Karuna et cela fonctionne magnifiquement bien pour moi, même si je le fais après le 2e ou 3e hoquet.

Donc peut-être à tester pour ceux qui ont le Karuna et ce serait bien que j’en ai le retour…

R. Merci pour ton partage très intéressant.

En effet, si on a le réflexe d’activer le SKSK « instantanément », immédiatement après le 1er hoquet, le 2e n’arrive plus, ça s’arrête tout simplement.

Mais cela, ne marche pas pour 100 % des praticiens apparemment. Voici donc une belle alternative et je remercie Sarah pour l’info.

Si vous avez un retour, un commentaire ou un partage, n’hésitez pas, même si cela vous semble « trop simple ».


Question n° 734

Q. Que pensez-vous de l’envoi de Reiki à une personne qui s’est suicidée ?

Le compagnon de ma maman s’est donné la mort il y a une quinzaine de jours. Ce Monsieur était sous traitement hormonal depuis quelques mois pour traitement de cancer de la prostate. Il a expliqué le geste dans des lettres : perte de sommeil, sensation de devenir fou…

Lorsque je me suis rendue près de son corps plusieurs jours après, mes mains se sont activées toutes seules : l’empreinte de souffrance était telle que le Reiki l’a détectée ?

A l’idée de lui envoyer du Reiki, je ressens de la prudence, la crainte qu’il y ait des choses que j’ignore (peut-être que je cherche à me protéger dans cette situation que je ne comprends pas bien). 

Pourriez-vous me donner votre sentiment sur ce sujet ?

R. Les raisons pour lesquelles quelqu’un se suicide sont rarement compréhensibles pour les autres. 

En fonction de nos expériences et de notre culture (parfois aussi de la religion), nous pouvons sentir une chose ou une autre. Ceci dit, quel que soit notre ressenti, il est bon d’envoyer du Reiki à la personne qui est partie : bon pour nous et bon pour elle. 

Si la personne vous a donné l’accord de son vivant de lui envoyer du Reiki, cet accord est toujours valable. 

Si non, on utilise la formule d’urgence (décrite dans mon Manuel de Reiki II) et on lui envoie 4 jours consécutifs ou plus. Cela vous fera du bien, à vous et probablement à tout le monde autour.


Question n° 733

Q. Voici une interrogation en lien avec l’ordre des symboles :

1- Tu nous enseignes d’activer HSZSN en 1er, puis SHK, puis CKR et enfin DKM. C’est le sens décrit dans « la quintessence du Reiki ».

2- Dans le Reiki « traditionnel » avec uniquement 4 symboles, et aussi décrit dans le livre « Gendai Reiki Hô » de Hiroshi Doi, les symboles sont dans l’ordre suivant : CKR SHK HSZSN DKM.

Y a-t-il une raison d’un ordre plutôt que d’un autre ?

Sais-tu qui dans notre lignée a changé l’ordre des symboles ?

R. Là, tu fais une petite confusion. Tel que je l’ai expliqué, y compris dans les Manuels, il y a 2 aspects par rapport aux symboles : l’appellation et l’utilisation. 

A ma connaissance, lors de l’utilisation, tout le monde commence par HSZSN. 

Mais, une partie des écoles disent que le CKR est le 1er symbole et une autre partie dit que le HSZSN est le 1er symbole. 

Ça c’est l’appellation

Pourquoi une différence dans l’appellation ? Par manque de communication il y a 30 – 35 ans.

Cependant, cela n’a aucune incidence sur l’utilisation

Donc, ceux qui n’utilisent pas les symboles dans cet ordre, eux, ils l’ont changé pour une raison quelconque.


Question n° 732

Q. Je fais actuellement des séances à distance à une personne pour dépression. A la deuxième séance à distance, alors que je lui transmettais le Reiki, j’ai reçu le mot guérison. Il était répété, répété sans arrêt dans ma tête à une vitesse extraordinaire. Moi, même hors séance Reiki, je ne peux parler aussi vite. A la troisième séance toujours pour la même personne, alors que je transmettais le Reiki, et que je visualisais la personne, il y a eu comme quelque chose qui s’élevait dans l’air de la personne, se fondant peu à peu dans l’air en montant, et je continuais à transmettre le Reiki, puis la chose qui était partie comme un linge lui appartenant et revenue vers le bas et j’ai pu revisualiser la personne. Et j’ai continué ma séance. Tellement surprise de tout ça. Puis-je vous demander votre avis ?

R. Il est tout simplement impossible d’interpréter tout cela.

Je me limite à observer et c’est ce que je vous suggère de faire : observer sans tirer la moindre conclusion. Peut-être qu’un jour vous comprendrez. Et même à ce moment-là, vous comprendrez probablement juste ce qui s’est passé pour cette personne et non d’une façon générale.

C’est également à cela qu’on fait référence quand on dit que nous sommes censés lâcher prise lors des séances Reiki.


Question n° 731

Q. J’ai un gros doute. 

Dans l’auto-traitement « de luxe », faut-il tracer dans toutes les positions le symbole de la semaine comme si on nous le traçait ? Moi je le fais sur les mains, en l’air, et je le trace mentalement en continu pendant chaque position. Domi me dit qu’elle le trace en continu comme si on lui traçait. Si elle a raison, je recommence tout. Désolée de te déranger encore mais page 32 du Manuel de Reiki I, cela n’est pas spécifié. Merci. 

R. On fait comme on peut.

Si tu peux le voir sur toi, comme si quelqu’un d’autre le faisait sur toi, c’est intéressant, cela apporte de la flexibilité mentale.

Mais certains symboles sont presque impossibles à faire ainsi. D’autres personnes ne peuvent faire ainsi aucun symbole.

Donc, fais de ton mieux et si tu le fais simplement devant toi, en visualisation, ce sera parfait.


Question n° 730

Q. Dans le Manuel de Reiki I, il est précisé de faire le Zenshin Koketsu Ho quatre jours de suite. Or, je ne revois pas les personnes forcément quatre jours de suite. Que faut-il faire ? Le faire quand même ou ne pas le faire du tout ?

R. Faire 4 séances consécutives !!

Au fait, le critère est l’état de la personne :

– la personne est malade ? Alors c’est 4 séances minimum.

– elle n’est pas malade ? Alors une séance c’est OK. 


Question n° 729

Q. Si j’ai bien compris, on peut faire le Zenshin Koketsu Ho, voire même le Hanshin Koketsu Ho, sans forcément donner de séance ?

R. Hanshin Koketsu Ho : oui.

Zenshin Koketsu Ho est une séance en soi : les positions de la tête (ou tout le corps) + Hanshin + brossage. 


Question n° 728

Q. Enfin dernière question : je n’ai jusqu’à présent pas réussi à donner quatre séances d’affilée… au mieux, j’ai pratiqué quatre séances à raison d’une séance par semaine. Ou j’ai donné une séance en « réel » et continué à distance. Pouvez-vous me conseiller par rapport à cela et m’indiquer si cela est tout de même correct ?

R. Même réponse de plus haut : cela dépend de l’état de la personne. Plus elle est malade, plus elle a besoin d’énergie. Une séance c’est bien. Mais c’est quand même juste, comme seulement une cuillère d’eau dans le désert !


Question n° 727

Q. Je rencontre actuellement un problème dans la pratique du Reiki sur une tierce personne.

En plus de mon auto-traitement, je fais régulièrement des séances que je qualifierais de « locales » sur ma compagne (mon travail et l’éducation de mes enfants ne me permettent pas de faire une séance complète). Je sélectionne donc les zones à traiter. Mal à la tête = séance sur toute la zone ; jambes lourdes = zone des pieds, cuisses et mollets ; dos = même chose.

Elle a pu constater par elle-même que les effets sont bénéfiques. Cependant, la zone du bas du dos pose problème. Le Reiki n’est pas censé faire mal, j’en suis conscient mais le fait est qu’elle ne supporte pas que je lui en fasse sur cette zone. Une sensation désagréable se fait sentir puis se transforme en douleur de plus en plus insupportable, m’obligeant à stopper la séance prématurément.

Le problème s’est aggravé après mon deuxième niveau. La douleur apparaît presque instantanément (10 à 20 secondes). 

Je me demandais si mon ego n’est pas la source du problème. Mon besoin de vouloir à tout prix aider les autres pourrait-t-il faire l’effet inverse ? Puis-je procéder autrement pour éviter ce type de problème? Dois-je d’abord faire un gros travail sur moi-même avant de pratiquer sur les autres ?

R. Je ne pense pas que cela vienne de vous.

Vous pouvez placer vos mains à une dizaine de cm de la position dont vous parlez et rester un certain temps. La fois suivante, vous vous approchez un peu… et ainsi de suite.

Si les douleurs persistent malgré cette approche très douce, il serait bon qu’elle aille se faire faire un bilan médical.

Parfois, le Reiki nous donne un message à travers les douleurs.


Question n° 726

Q. Lors du stage de Reiki I, tu nous apprends à activer instantanément le canal qui laisse couler l’énergie à travers nos mains et nos doigts. Au final, cette énergie était-elle canalisée et coule-t-elle en permanence, quoi que nous fassions dans la journée, même si nous n’en sommes pas conscients, ou alors faut-il avoir la volonté d’ouvrir le canal à un moment précis, quand on en a besoin ? Dans le 2ndcas, à quel moment le flux s’arrêtera ?

R. En utilisant tes mots, je dirais que lors du Reiki I, le canal Reiki est activé et suite à cela, l’énergie Reiki est disponible en permanence. Mais elle ne « coule » pas en permanence (on en laisserait des traces partout !). L’énergie va passer uniquement quand nous sommes en contact avec un corps quelconque qui va l’absorber. Nous ne donnons donc pas du Reiki : nous la mettons à disposition. Et si le corps en question veut prendre et a besoin d’énergie, elle passera librement, aussi longtemps que nos mains sont en contact avec son corps.

Il existe, bien sûr, des exceptions où les mains s’activent spontanément, comme si l’énergie passait parce qu’elle est « demandée » par un corps de notre entourage, mais c’est relativement rare.


Question n° 725

Q. Il arrive que mon épouse ait de petits bobos sur des parties de son corps (un choc dans la journée, mal au ventre, mal au dos, etc.). A sa demande ou avec son consentement, le soir, alors que nous sommes au lit, il m’arrive de poser une ou deux mains à l’endroit de son corps qui la fait souffrir et d’activer amoureusement le canal Reiki. Dans l’hypothèse où je m’endorme rapidement et que les mains soient toujours en place, est-ce que l’énergie va continuer à couler alors que je suis rentré en phase de sommeil ?

R. Etant donné que le passage de l’énergie ne dépend pas du « donneur »mais du receveur, alors oui, si tu t’endors, le corps de ton épouse peut continuer à prendre tout ce dont il a besoin. Ce phénomène se manifeste même avec notre propre corps quand nous nous endormons sur une position de l’autotraitement.


Question n° 724

Q. J’ai le 2e degré et je connais très bien les symboles. Le HSZSN a semblé familier à mon cerveau comme s’il le connaissait déjà. Et pourtant, mon cerveau a tendance à refuser de bien les faire, surtout le SHK.

De plus, je trouve que je ne fais pas assez de Reiki. Je souhaite pourtant m’installer, au moment opportun, avec Reiki + Feng shui + Bazi mais je ne me trouve pas assez investie. Pensez-vous que cela signifie que le Reiki n’est pas pour moi ? Que je ne suis pas prête ? Ou juste de la négligence ?

R. Je pense que vous n’êtes pas assez focalisée et que, peut-être, vous avez besoin de travailler les symboles un peu plus. 

Vous savez que reconnaître un symbole ne veut pas dire l’avoir intégré réellement.

Aussi, pour pouvoir donner un vrai service à vos futurs clients, il est vrai qu’il serait bon de faire votre autotraitement plus souvent. Peut-être en adoptant l’indication de Mme Takata : plus de jours à la semaine avec que sans l’autotraitement = 4 jours oui et 3 jours non, pas forcément consécutifs.

De plus, il est important d’aller de temps en temps et recevoir des séances de la part d’autres praticiens pour compléter ainsi votre pratique et savoir-faire.

Se dire “le Reiki n’est pas pour moi” équivaut à l’enfant qui apprend à marcher et qui, après être tombé 25 fois, se dirait : la marche n’est pas pour moi !


Question n° 723

Q. Mon interrogation se situe par rapport à la possibilité de pratiquer la TJR « JOSHIN KOKYU HO » pendant une séance de Reiki sur une autre personne. Cette technique qui demande, entre autres, une concentration sur le souffle et une visualisation de l’énergie, pourrait sembler à première vue inappropriée lors d’une séance Reiki. En effet, lorsque l’on canalise l’énergie Reiki, il n’y a nul besoin de diriger l’énergie avec la pensée et la visualisation. Nous sommes invités tout d’abord à être dans le non penser, non agir, non attente.

De mon point de vue, j’ai le sentiment que pratiquer le « JOSHIN KOKYU HO » pendant une séance Reiki est favorable car cela permet de renforcer notre canal Reiki et ainsi d’amplifier la canalisation de l’énergie Reiki, notre énergie vitale et donc notre taux vibratoire. Cela n’interfèrera pas sur l’énergie Reiki elle-même, ni sur le chemin et l’action que l’énergie choisira pour le mieux de la personne se trouvant sur la table. Je ne crois pas non plus que nous risquions de transmettre notre énergie vitale au lieu de l’énergie Reiki si notre intention est de transmettre du Reiki. Ai-je raison ?

R. Effectivement, je suis entièrement d’accord avec vous.

Notre attitude, intention, pensées, etc. restent évidemment dans l’observation et non dans l’action.

Cette technique peut être pratiquée telle qu’elle est enseignée, en tant qu’exercice personnel, mais aussi on peut se focaliser uniquement sur la paume des mains : nous expirons l’énergie Reiki par les mains uniquement, au lieu d’expirer par les quatre membres.

Cela ne pose aucun problème de mon point de vue : j’inspire l’énergie Reiki par le sommet de la tête et je l’expire par la paume des mains ; elle passe dans le corps que je touche parce que le corps l’absorbe ; je n’impose aucun effet ou résultat ; mon intention claire pendant la séance est que « le plus grand bien pour la personne puisse s’accomplir ».

Effets secondaires intéressants : si nous avons froid ou nos mains sont froides pour commencer (surtout en hiver), nous ressentirons la chaleur beaucoup plus rapidement !


Question n° 722

Q. Dans le Manuel de Reiki I, il y a toute une partie concernant la technique d’intégration pour les problèmes de dyslexie. D’après ce que j’ai pu lire et comprendre, il faut associer cette technique avec une séance de Reiki en direct avec les symboles, est-ce bien cela ?

Et à quelle fréquence doit-on le faire pour que les