Articles sur le Reiki



 

 

 

 

 

 

 

 

La crise de guérison

Publié le 16/04/2019 à 10h10 - Vu 1113 fois

La crise de guérison

- par Catherine Loiseau -

"L'aggravation primaire", la "crise curative", ou le retour du processus d'autoguérison !

Que ce soit suite à la mise en place d'un protocole naturopathique, à la suite d'une séance de Reiki, de réflexologie plantaire ou de toute autre pratique qui stimule le corps, notre client peut se sentir les jours qui suivent, plus mal qu'il ne l'était avant d'entrer dans notre cabinet. Loin d'être inquiétant (moyennant que l'on valide l'importance de ces nouveaux symptômes), c'est la plupart du temps le signe d'une remise en route du corps, du rétablissement de son pouvoir d'autoguérison.

De quoi s'agit-il ?

Le corps, pour rester en santé, doit en permanence maintenir un équilibre interne subtil (pression sanguine, pH, chaleur…), le processus qui permet cette régulation s'appelle l'Homéostasie.

Lorsque la maladie apparaît, c'est la preuve d'une altération de cet équilibre ou d'une agression du corps. Les symptômes, eux, sont l'expression de ce déséquilibre et la volonté du corps à le rétablir. Lors de l'apparition de symptôme, nous pouvons dire que le "médecin intérieur" est à l'œuvre, que le pouvoir d'autoguérison est en marche.

Une personne ayant une force vitale importante manifestera ou réagira de manière plus impressionnante à l'apparition d'un déséquilibre. Les symptômes seront alors plus spectaculaires. Nous pouvons prendre comme exemple les enfants qui font des poussées de fièvres subites et importantes sans déclencher d'autres symptômes et pour lesquels tout rentre dans l'ordre en quelques jours voire quelques heures.

Plus la personne est fatiguée, stressée, …, plus sa force vitale diminue, plus les symptômes deviennent diffus. La maladie chronique s'installe !

Avec le temps et un processus d'intoxication/intoxination continu, le corps ayant une force vitale insuffisante ne produit plus de symptômes, il est en surcharge et donc dans l'incapacité de réagir. Alors la maladie s'installe : nous sommes au stade lésionnel.

Le corps se tait et passe en phase de saturation, voire d'autodestruction… L'image est forte mais il s'agit bien de cela.

Quelle forme peut prendre une "crise de guérison" ou cette "aggravation primaire" ?

De nombreuses formes, en voici quelques exemples : nausées, vertiges, vomissement, éruption cutanée, troubles digestifs, mauvaise haleine, fatigue, irritabilités, réapparition d'anciennes douleurs…

Tout le monde a entendu parler de ces remèdes homéopathiques contre l'eczéma qui déclenchent durant quelques jours une poussée importante avant de disparaître totalement. Le corps sollicité et activé, procède à l'élimination de toxines qui l'encombrent.

De quoi faire peur à nos clients, n'est-ce pas ?

La difficulté pour moi au début a été d'informer de cette possibilité, de ce phénomène sans pour autant alarmer inutilement mais surtout afin que la personne tienne bon et poursuive le travail entamé.

Aujourd'hui, je propose l'explication suivante :

"Les phénomènes ou symptômes qui peuvent survenir suite à la séance sont la preuve de la mise en place d'un processus d'autoguérison. Votre corps a mis de nombreuses années pour arriver à un stade de saturation qui provoque symptômes ou maladie. Mais grâce à vos démarches, le processus inverse est en train de s'enclencher et de ce fait, votre corps reprend le chemin à rebours, et je vous rassure, de manière plus rapide.

Dynamisé par la séance, votre corps choisit de se remettre en marche et de se manifester. Par ce processus, il est possible de voir réapparaître d'anciennes douleurs qui s'étaient mises en sommeil et qui de fait sont à nouveau prise en compte par le corps."

Il est donc nécessaire d'être à l'écoute de son corps et de ce qui se passe avec calme et compréhension.

Catherine LOISEAU

Maître Reiki

Naturopathe

catherineloiseau@orange.fr