Articles sur le Reiki



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ISO 9001:2015

Reiki Usui ou Reiki Usui/Tibet ?

Publié le 02/10/2019 à 14h32 - Vu 415 fois

Reiki Usui ou Reiki Usui/Tibet ?

- par Nita Mocanu -

Bonjour à toute l'équipe – je n'arrive pas avoir les renseignements dont j'ai besoin – pourriez-vous répondre à mon questionnement ?

J'imagine qu'il existe un organigramme du monde Reiki. Comment puis-je me le procurer ? Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a plusieurs formes ou sortes de Reiki (Usui et tibétain). Les praticiens que j'ai rencontrés sont Usui – il semblerait qu'il y ait des différences avec votre enseignement – vous y avez ajouté des pratiques que j'utilise. Je suis initiée 3e degré sur la base de vos ouvrages sur lesquels il est bien marqué Usui mais il m'a été dit que votre lignée était tibétaine. Un peu confus pour moi, il est temps que tout se clarifie avant de passer la maîtrise. Hier, j'ai été initiée au triangle d'or Isis et bientôt le Laochi.

Quel problème vais-je rencontrer si je passe cette maîtrise avec un maître Usui ?

Merci pour votre prochain retour.

Bonjour Catherine,

Je comprends ces doutes et le sentiment de frustration pour le manque de clarté.

Tout d'abord, il n'y a pas d'organigramme Reiki.

Bien sûr, il y a des gens qui, de temps en temps, essaient d'en faire un. Mais, dans cet effort, ils tiennent compte principalement de la forme et pas vraiment du fond, ce qui donne le plus souvent une image erronée.

Oui, ma lignée est tibétaine et on l'appelle ainsi parce que j'enseigne à la Maîtrise des symboles tibétains. J'en ai toujours parlé, je l'ai toujours publié dans la revue et sur le site.

Les "Maîtres Usui", théoriquement, n'ont pas ces symboles. Mais en pratique, une très grande partie d'entre eux les utilisent en pensant qu'ils viennent d'Usui.

D'autre part, quand on demande aux gens qui se disent être Maître Usui « Qu'est-ce que le Reiki Usui », ils vont donner des réponses du genre « 3 degrés et 4 symboles ». C'est tout ?!!

Ils oublient (ou ignorent) le fait que Usui Sensei est passé par différentes étapes dans son développement du Reiki, que la forme de son système a changé de nombreuses fois et qu'il a enseigné en plusieurs degrés (jusqu'à 13 degrés !), et qu'à la fin de sa vie il enseignait en 4 degrés (oui, oui !).

Et ils oublient (ou ignorent) le fait que Hayashi Sensei enseignait en 4 degrés : avec la nuance qu'il enseignait les 2 premiers degrés en un seul stage de 5 jours !

C'est seulement Mme Takata qui enseignait en 3 degrés, 4 symboles, aucune technique japonaise (ce que nous appelons les TJR), bien qu'elle les connaissait.

Donc, les personnes qui affirment être Maîtres Usui avec une lignée Usui "pure", avec tout mon respect, ne savent pas vraiment de quoi elles parlent.

De plus, une partie de ces personnes, en se présentant en tant que Maîtres Usui purs, disent cela comme si leur enseignement était meilleur et tout ce qui n'est pas "pur Usui" n'est pas assez bon. Evidemment, il y a beaucoup d'enseignants excellents, quelle que soit leur école. Mais tous ceux qui font du bruit sur Facebook ne sont pas forcément des enseignants (malgré leur certificat de Maître enseignant et malgré leurs connaissances théoriques) et ils sont encore moins "purs".

Et moi, Nita, suis-je pur de ce point de vue ?

Evidemment pas !

Bien que je n'aime pas parler de moi dans la revue, voici un peu mon histoire personnelle :

J'ai passé mes deux premiers degrés avec un Maître (vraiment très bon) de l'Alliance en Espagne. J'ai continué les 3e et 4e degré avec William Rand aux USA.

Dans un premier moment, j'ai fait comme tout le monde : j'ai enseigné ce que j'avais reçu/appris. Ensuite, au fur et à mesure que j'intégrais, que je comprenais les notions, j'ai commencé à les remettre en question et à ne plus les vivre comme des vérités absolues.

C'est ainsi que le goût de savoir plus et de comprendre plus s'est réveillé. J'ai pu recevoir de plus en plus d'informations et de techniques, plus ou moins complémentaires au Reiki que j'avais appris initialement, en France ou ailleurs dans le monde.

Il m'a fallu parfois plus de deux ans pour arriver à une conclusion irréfutable (de mon point de vue) par rapport à une ou autre de ces "nouveautés-là". Cela a été le cas, par exemple, de la calligraphie correcte des symboles. Ou encore du Reiki Karuna® : je n'ai commencé à l'enseigner qu'après l'avoir étudié et pratiqué pendant deux ans et demi.

D'autres techniques ou notions, comme les TJR, se sont avérées plus rapides à intégrer.

Pendant tout ce temps, c'est-à-dire pendant les premiers 10 ans de ma Maîtrise, j'ai travaillé sans cesse pour remettre en question, découvrir, comprendre, intégrer et améliorer (si possible) le système que j'avais appris et que je proposais à mon tour.

Forcément, ce système est devenu plus riche en informations et en techniques et de ce fait, plus efficace et plus intéressant.

C'est ainsi que j'ai compris réellement l'importance énorme des Cinq Idéaux du Reiki que nous donnons lors du premier degré. J'ai développé par écrit, en conférence et sur CD, ces cinq idées et maintenant, il me semble que mon approche a été adoptée comme base par un très grand nombre d'enseignants professionnels en France.

Et c'est ainsi que j'ai ajouté dès 1999 les TJR : Techniques Japonaises de Reiki, qui sont des techniques introduites et enseignées par Usui Sensei, par Hayashi Sensei et "zappés" par Mme Takata (intentionnellement). Dès la fin de1999, j'ai été le premier et le seul à les proposer librement en français, à tout le monde, quelle que soit l'école ou le pays d'où les gens venaient.

Le DVD de TJR qui est sorti en 2002 propose ces techniques et il est utilisé par des milliers et des milliers de personnes en France et ailleurs. Et ça, c'est du Reiki Usui pur !

Ceci dit, une bonne partie des personnes qui disent faire du "Usui pur" ne connaissent pas et/ou n'enseignent pas les TJR.

Viennent ensuite des techniques comme le "Reiki dans le passé" (que j'ai conçue entre 1997/1998), l'utilisation d'un cristal de quartz au 2e degré, la technique pour boucher les trous avec le CKR, le symbole du cœur, les symboles de Maîtrise (gorge, dos), etc.

Sans oublier les recherches très difficiles du début des années 2000 concernant la calligraphie et la nature des symboles.

Et tout a culminé avec l'introduction du Reiju Usui – un infini privilège de le donner et de le recevoir.

Tout cela, je l’ai ajouté sur la base initiale du Reiki Usui.

Résultat : si le système que j'enseigne a été repris et représente la base de tellement d'enseignants aujourd'hui en France et dans le monde, c'est parce qu'il est parfaitement et totalement éprouvé et approuvé (validé) par l'Univers.

Alors, qu'est-ce qui est plus intéressant ?

Recevoir et pratiquer le Reiki Usui "pur" d'il y a 30 ans ?

Ou recevoir et pratiquer un système qui a entièrement intégré le Reiki Usui d'il y a 30 ans, qui a entièrement intégré les informations et techniques de Reiki Usui arrivées du Japon il y a une vingtaine d'années et qui s'est enrichi par de très nombreuses techniques originelles du Japon ou d'ailleurs, techniques entièrement compatibles, intéressantes et efficaces ?

(C'est une question rhétorique, bien sûr.)

Ce qui me chagrine le plus est que les personnes qui parlent haut et fort sur Facebook, qui critiquent tout, qui polluent parfois le groupe dont ils font toujours partie (avant d'être explusés de ce groupe aussi, comme il leur est arrivé dans de nombreux autres groupes), qui sont non seulement contre moi, mais contre tout, ces gens n'ont apparemment pas fait leur devoirs avant de parler et affirment avec une conviction presque convaincante des demi-vérités. C'est manipulatoire, même s'ils ne s'en rendent pas compte !

L'exemple le plus flagrant c'est le Hikkei.

Il s'agit du Manuel de Reiki de Usui Sensei que beaucoup de ces Maîtres ont pris comme livre de chevet et affirment qu'ils pratiquent le Reiki originel (et pur !), parce qu'ils se guident exclusivement d'après ce livre. Presque convaiquant.

Sauf que... il n'existe aucune preuve que ce serait Mikao Usui Sensei qui l'aurait conçu !

Il existe, par contre, la preuve que le texte, tel que nous le connaissons aujourd'hui, n'a pas été écrit par sa main, ni même pendant sa vie.

En affirmant cela, on se base sur le fait que la langue japonaise a subi deux réformes importantes : une en 1946 et l'autre en 2010.

Le texte du Hikkei a été écrit selon les règles modifiées en 1946. Tenant compte du fait que Usui Sensei est décédé en 1926, il est plutôt logique qu'un texte écrit après 1946 soit, dans le meilleur des cas, une copie. Et qui dit copie...

Mais ce qui est considéré le plus probable est que le Hikkei ait été compilé par Mme Koyama (le 6e Président de la Usui Reiki Gakkai – l'organisation fondée par Usui Sensei), dans les années 1970. Elle a fait un excellent travail, indiscutablement. Mais de là, 50 ans après la mort de Usui Sensei, parler du Reiki Usui pur, traditionnel, authentique, etc., ...

Quand on sait que, tout au long des années, l'Organisation même a apporté des modifications dans la pratique et l'enseignement du Reiki, il est tout à fait imaginable que le Hikkei est la vision des membres dans les années '70 (encore une fois : 50 ans après la mort de Usui Sensei), et non une vision entièrement fidèle à la pratique de Usui Sensei.

Les Maîtres Reiki professionnels et consciencieux (et je considère que j'en fais partie) font de leur mieux pour enseigner un système Reiki aussi complet que possible, où toutes les informations et techniques disponibles sont présentes, où les Cinq Idéaux du Reiki (en français et en japonais) sont réellement présents, où Orient et Occident se mélangent harmonieusement.

Etant donné que personne en ce moment ne peut dire ce qu'est le Reiki Usui, nous faisons de notre mieux pour pratiquer et enseigner un système cohérent, complet et efficace à tous points de vue.

Il y a forcément des gens qui sont attirés par les enseignants qui proposent un système simple, "pur" et il y a des gens qui sont attirés par les systèmes plus complets, actualisés.

Y en a-t-il un qui serait meilleur que l'autre ? Le fait que dans un système il y ait plus de symboles rend-il le système meilleur ? Ou, par le fait que le système soit plus "épuré", est-il meilleur ?

A mon avis, tous les systèmes Reiki respectant les critères de base (enseignement et initiations en face à face) sont valables. Ces sont les élèves qui les rendent différents !

Les différences... on peut parler plutôt d'une préférence, d'une approche, d'un état d'esprit. Un choix personnel. Un niveau de conscience. Une manifestation de la loi de l'attraction réciproque.

Mon choix est allé vers le système que j'ai mis au point peu à peu au cours de ces 25 années d'enseignement, ce qui me permet de me sentir à l'aise et en totale harmonie avec ce que je transmets.

Pour plus de clarté et transparence dans la communication, je choisis de "sacrifier" une grande partie de la dernière page de cette revue (et de tous les autres numéros, depuis toujours) pour indiquer le contenu de chaque degré. De même, il y a un onglet spécial sur le site www.reikiforum.com qui expose le contenu de chaque degré que j'enseigne. (Par discrétion, le contenu du 4e degré n'est pas trop détaillé, les explications étant données sur demande, automatiquement.)

On peut venir à un de mes stages sans savoir ce qui va se passer : mais ce serait seulement parce qu'on n'a pas eu envie de lire les explications et non par manque d'explications ou de transparence !

Pour terminer, dans la grande diversité de styles et d'écoles Reiki, plus les écoles et techniques qui se font appeler Reiki mais qui ne le sont pas, il serait impossible de créer un organigramme satisfaisant. Le choix réel existe aujourd'hui et ce qui nous est demandé est de faire appel à notre discernement pour choisir l'école qui nous convient le mieux, consciemment.

C'est la recherche personnelle qui nous dira à un moment donné si une école ou un enseignant nous convient... ou pas.

Et s'il nous convient, puisque tout change, au bout d'un certain temps, ça aussi ça peut changer !

Nita