Articles sur le Reiki




 

Le Reiki est devenu un phénomène de masse !

Publié le 02/09/2012 à 14h50 - Vu 65396 fois

Les dernières années, nous avons observé une augmentation exponentielle des praticiens et des enseignants de Reiki et nous les retrouverons dans toutes les couches sociales, toutes les professions, âges, religions, etc. Le Reiki est devenu un phénomène de masse !

 

     On pourrait se demander quelle est la cause de ce phénomène, surtout si on n’est pas praticien soi-même. Les raisons sont multiples et je ne citerai que quelques unes.

 

     Facilité d’apprentissage : l’enseignement se fait habituellement sur deux jours, on n’a pas besoin d’une expérience antérieure et à la fin du stage tous les participants peuvent utiliser l’énergie Reiki librement et inconditionnellement pour eux-mêmes ou pour d’autre personnes.

 

     Libre accès : toute personne désireuse d’y participer est la bienvenue au stage, il n’y a pas de tri, d’aucun sorte. Les prix sont aujourd’hui accessibles et les facilités de paiement aident ceux qui se trouvent dans une situation précaire.

 

     Les effets : voici la raison la plus importante. Attirés par l’aide qu’on peut recevoir dans le processus d’auto guérison, par le développement personnel/spirituel qu’on peut trouver dans le Reiki, par le fait que cela pourrait s’ajouter aux différentes qualifications en tant que thérapeute, chacun y trouve son compte. Et souvent on découvre que la pratique du Reiki apporte encore plus, beaucoup plus.

 

     Nous changeons et notre façon de voir la vie et les autres personnes change aussi et peu à peu nous arrivons à intégrer la pratique du Reiki dans le quotidien pour créer une vie plus belle et agréable pour nous et pour ceux qui nous entourent. C’est notre chemin de guérison personnelle.

 

     Cependant, le chemin du Reiki n’est pas toujours facile et les changements que nous créons dans nos vies ne sont pas toujours bien reçus par nos proches.

 

     Dans tous les cas, la responsabilité que les autres comprennent correctement notre comportement nous appartient. Dans l’immense majorité des cas tout se passe parfaitement bien et le bien-être que nous vivons apporte du bonheur et du bien-être à nos proches aussi. Ce bien-être se manifeste par une guérison plus rapide et plus profonde, par l’élimination des comportements nuisibles pour nous et les autres, nous devenons plus humains, plus gentils, plus compréhensifs, plus aimants, etc. Combien de couples témoignent que, suite à la pratique du Reiki, ils se sont rapprochés, que des anciens problèmes se sont réglés, qu’à la maison l’harmonie règne à nouveau ! Et combien de couples se sont crées grâce au fait que les personnes concernées ont (ré)trouvé un équilibre intérieur. Et combien de bébé aussi !

 

     Mais malheureusement, de temps en temps on entend que les choses se passent différemment. Même si c’est compréhensible, c’est quand même dommage.

 

     C’est dommage qu’une femme ou un homme ait besoin de faire un stage de Reiki pour avoir – enfin ! – le courage de dire « non » à son conjoint ! C’est dommage qu’au moment de le dire on n’ait pas la sagesse de le faire doucement, gentiment et qu’on laisse toute la souffrance accumulée au cours des années s’exprimer soudainement ! C’est dommage que cette personne, juste au moment où elle commence à émerger et prendre conscience de sa condition d’être humain soit abandonnée par sa famille qui ne comprend pas « quelle mouche l’a piquée » et qu’elle ose vouloir changer une situation de souffrance qui dure depuis toujours !

 

     Si, à ce moment-là, nous nous rappelons que c’est normal que les autres ne comprennent pas toujours et nous faisons un effort pour expliquer gentiment, avec « trois paires de gants en velours », peut-être que nous pourrions éviter encore plus de souffrance et complications.

 

    La pratique du Reiki et de ses cinq Idéaux apporte de la sérénité, du recul et de la lucidité, et cela aide énormément à résoudre les situations de la façon la plus adéquate possible. Avant de provoquer ou de poursuivre un conflit important, il est bon de prendre un moment de calme, se donner un auto traitement et chercher le chemin le plus amène pour tous. Et grâce à cela, il y aura moins de tensions, moins de risque d’être mal traité, mal compris ou même d’être accusé de faire partie d’une secte.

 

     L’autre jour, je parlais avec un représentant de l’ADFI de Paris et il me disait que malgré le fait que le Reiki ne soit pas une secte (une technique ne peut pas être une secte !) il y a des personnes qui font partie des différentes sectes et qui utilisent le Reiki (désavantage du libre accès aux stages !). Il me disait aussi que certaines personnes changent de comportement dans un sens négatif et que la seule conclusion possible est qu’elles sont sous une mauvaise influence, probablement sectaire.

 

     Dans ces cas isolés, il appartient à la personne de faire un effort et ne pas laisser sa partie sombre, son égoïsme prendre le dessus.

 

     Nous avons tous nos parties sombres, des aspects de notre personnalité qui ne sont pas beaux, dont nous ne sommes pas fiers. Au Japon, on dit que le but de la pratique du Reiki est celui d’atteindre l’illumination. Et certaines personnes ont tendance à prendre cela à la lettre et se dire que grâce à une initiation de Reiki on est déjà illuminé. Surtout après avoir reçu l’initiation à la Maîtrise !

 

    L’illumination à laquelle on fait référence dans le Reiki est, au fait, banale, pas spectaculaire du tout. Il s’agit d’apporter de la lumière à ses propres parties sombres, de se débarrasser des comportements qui nous font mal à nous et aux autres, de devenir moins égoïstes, moins « petits », de nous débarrasser des peurs qui nous font faire des choses regrettables, de prendre conscience de notre unicité tout en développant l’humilité, de développer l’amour et la compassion en nous. C’est vers cela qu’une personne affirmant se trouver en chemin spirituel devrait tendre. L’illumination, c’est cela !

 

     Il appartient aux enseignants, à mon avis, de passer tous ces messages correctement.

Et aussi de souligner suffisamment dans les stages  - et dans ce cas il vaut mieux trop que pas assez – qu’un praticien de Reiki n’est pas obligatoirement un thérapeute. Il peut le devenir avec le temps, avec l’expérience et en réalisant les différents études nécessaires. Que donner un traitement de Reiki, n’est pas soigner ! Après le 1er degré déjà nous pouvons donner un traitement de Reiki à toute personne qui le demande. Cela veut dire que nous appliquons simplement les mains dans les différentes positions sur le corps de la personne respective pour qu’elle puisse absorber l’énergie Reiki, et pas plus. Si suite à ce (ces) traitement(s) il y a une guérison, ce n’est pas grâce au praticien de Reiki. Et s’il n’y a pas de guérison, ce n’est pas à cause de lui. L’explication à cela est que dans tous les cas il s’agit d’un processus d’auto guérison (comme dans toute autre thérapie).

 

     Pour que le Reiki soit une puissante force d’auto guérison et un chemin spirituel sain, il faut que nos idées sur nous-même et sur la guérison soient parfaitement claires.

Liberté et responsabilité, discernement, penser par soi-même, lucidité, respect. Aussi beau et efficace soit le Reiki, si ces notions ne sont pas incluses dans sa pratique, alors il ne s’agit là que d’un autre système galvaudé pour atteindre ses propres petits buts.

 

     Mikao Usui a dit que le Reiki Ho (la technique Reiki) composée de ses deux éléments – l’énergie et les cinq Idéaux – représente la Recette secrète pour inviter le Bonheur ! Nous avons la recette, nous avons les ingrédients ; faisons-en une bonne cuisine !

 

Nita