Articles sur le Reiki




 

Uchi Te - Nade Te - Oshi Te

Publié le 02/09/2012 à 15h11 - mis à jour le 05/09/2012 à 11h40 - Vu 67398 fois

Voici trois “nouvelles” techniques que je vous propose de pratiquer et intégrer dans votre utilisation habituelle du Reiki.

Malgré le fait que ces techniques soient déjà connues par un bon nombre de personnes, je les présente ici en tant que révision pour celles qui les connaissent et en tant que remise à niveau pour les élèves qui n’ont pas appris ces techniques lors de leur formation de Reiki II ou plus.

Des techniques très simples à apprendre et à intégrer, que nous pouvons utiliser séparément ou ensemble, selon notre propre ressenti, puisqu’elles se complètent réciproquement.

Il paraît que ces techniques sont connues dans d’autres systèmes également. Elles sont mentionnées dans le livre 'The Way of Healing' par Lam Kam Chuen, livre dans lequel on présente une parallèle entre ces techniques et les cinq éléments de la nature.

 

- Uchi Te – tapoter le corps énergétique : on frappe doucement le corps énergétique de la personne avec la main à plat ou avec le bout des doigts. Efficace dans les cas d’énergie stagnée ou congestionnée et pour stimuler sa circulation.

Du point de vue des cinq éléments, cette technique représente l’Eau et les mouvements sont perçus comme des vagues qui vont chercher le fond, là où l’énergie ne circule pas bien.

Ce mouvement de fond va faire que le Reiki pourra pénétrer plus facilement et profondément et les cellules se « réveilleront » et seront plus réceptives.

On retrouve la technique dans le massage Tui Na, mais là on tapote le corps physique directement.

 

- Nade Te – brossage du champ énergétique : on brosse du bout des doigts le corps énergétique de la personne, de haut en bas, des épaules jusqu’aux hanches ou sur tout le corps. Nous faisons des mouvements linéaires ou circulaires. Bénéfique pour les endroits congestionnés et pour diminuer les douleurs. De ce point de vue, c’est une grande aide, parce qu’une personne qui souffre moins est plus réceptive et elle mettra plus rapidement en marche son processus d’autoguérison. Ces mouvements sont censés rassurer la personne et diminuer la douleur.

Du point de vue des cinq éléments, des mouvements latéraux ou circulaires représentent la Terre.

 

Oshi Te – la méthode de la main pulsante ou «poussante» : ouvrez et fermez lentement et régulièrement la main au dessus de l’endroit que vous souhaitez traiter, comme si vous étiez en train de pousser/pomper de l’énergie vers cet endroit-là. L’énergie sort du centre de la main et elle produira un effet semblable à celui du Uchi Te mais il y aura en plus avec une concentration très intense d’énergie sur l’endroit respectif. On peut la faire au dessus de n’importe quelle partie du corps de la personne y compris au dessus d’un point d’acupuncture et aussi tout au long des méridiens. L’énergie est parfaitement bien ressentie à l’endroit ciblé et/ou sur le méridien et nous la ressentons fortement dans notre main aussitôt que nous commençons.

Pour des meilleurs résultats, on peut combiner ces trois dernières techniques.