Articles sur le Reiki




 

Reiki et végétothérapie analytique

Publié le 02/09/2012 à 15h12 - Vu 66147 fois

Historique

La végétothérapie est un procédé ayant pour origine les travaux de Wilhelm Reich dans les

années 1920/30. Il a mis en évidence des blocages énergétiques corporels à plusieurs niveaux.

Gerda Boyesen a enrichi ce travail par des techniques qui permettent la libération de l’énergie « dormante » par l’intermédiaire du système végétatif et de l’écoute de la décharge péristaltique.

Le neuro psychiatre Federico Navarro, par une analyse scientifiquement mesurée, a fait la liaison corps-esprit et établi un processus strict de libération des mémoires corporelles par l’intermédiaire de mouvements.

La libération de l’énergie dormante et le déblocage des niveaux énergétiques permettent une unification du corps et de l’esprit et la naissance d’un être adulte.

 

Définition de la méthodologie appliquée :

Dans un cadre rigoureux, le corps est activé par des mises en mouvement et situations qui permettent la réactivation de la mémoire corporelle. Les évènements et mémoires ayant généré un blocage énergétique remontent systématiquement au niveau du conscient. Méthodologiquement, les 7 différents niveaux de blocage sont défaits. Le processus s’effectue en toute sécurité allant très systématiquement du plus ancien au plus actuel.

Il s’en suit une réunification de la personne et une libre circulation énergétique. Physiquement, une impression de légèreté se dégage et le moral de la personne s’en trouve amélioré. Une nouvelle énergie libérée permet de vivre plus agréablement.

 

Processus :

Le thérapeute propose des « situations corporelles » appelés « acting » qui ont pour but de mettre le corps dans une situation particulière. Elles font travailler de façon volontaire le système neuromusculaire et réveille peu à peu les chaînes involontaires de sensations, de sentiments, d’images, de souvenirs. Ce vécu est ensuite verbalisé et ainsi libéré au rythme de chaque être. Le processus ne peut être rapide car le corps doit s’adapter aux modifications énergétiques. Ce processus est accompagné de massages de rééquilibrage énergétique.

 

Les résultats :

La végétothérapie permet la libération des symptômes multiples tels que mal-être, stress, angoisse et les maux physiques qui accompagnent ces états.

Elle permet à l’individu de se sentir plus léger et par là, plus heureux dans sa vie quotidienne.

J’y ai rajouté des techniques de Reiki. En effet, ayant moi même traversé ce processus de rééquilibrage et les crises de guérison qui s’en suivent j’ai eu l’idée d’appliquer le Reiki - un déroulement plus harmonieux s’en suit.

 

Procédé utilisé 

Avant toute séance je purifie l’espace et « le charge » des symboles. Dans la salle de soin l’Antahkarana m’aide à maintenir un taux vibratoire propice (en particulier sous la table de massage).

J’applique l’Antahkarana multiple au niveau des blocages sur lesquels je travaille.

Au cours du processus thérapeutique et lorsque l’ouverture de la personne le permet, je lui propose l’IPE (anciennement, la chirurgie psychique). Les résultats sont étonnants.

Le processus est long puisqu’il doit permettre la réunification de la personne. Il y a une cinquantaine d’actings qui ne peuvent être faits que par une personne ayant déjà utilisée cette méthode sur elle-même. Le temps de travail et l’ordre sont très sérieusement pris en compte. Pourquoi me direz vous ?

Eh bien parce que Navarro a prouvé que ce temps et cet ordre permettait aux trois cerveaux (reptilien, limbique et néo cortex) de réagir et de se réunifier. Brusquer reviendrait à un simple exercice physique. Ce n’est en aucun cas une gymnastique. Comme dans le Reiki, l’intention est la clé. Lorsque les personnes avec lesquelles je travaille connaissent et pratiquent le Reiki, je leur demande de se mettre en réception afin de laisser les images, les pensées, les émotions remonter. Ensuite j’aide à l’interprétation et j’établi l’ordre et le temps des prochains actings.

Le Reiki permet d’adoucir la crise de guérison. La libération doit être lente pour que l’individu ne soit pas menacé dans son équilibre et puisse continuer à mener une vie sociale. L’accompagnement est très important.

Pour ma part j’ai assisté à des auto-guérisons plus que surprenantes et les êtres qui « sont nés » suite à tout cela sont remplis de lumière. C’est pour cela que je préconise cette méthode associée au Reiki.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter : michele.david1@tiscali.fr

 

In lux,

Mika