Articles sur le Reiki



L'Initiation

la preuve scientifique du Reiki

Publié le 02/09/2012 à 15h12 - mis à jour le 22/05/2013 à 14h59 - Vu 63608 fois

Dernièrement, j’ai rencontré de nombreuses personnes qui se posaient la question « dans quelle mesure l’initiation dans le Reiki est nécessaire ? ». Habituées à des processus, protocoles ou rituels dans divers domaines et/ou écoles où l’initiation n’est qu’un geste symbolique, il est tout à fait normal de se poser cette question.

 

D’autre part, la plupart de ces personnes sont initiées elles-mêmes au Reiki, y compris jusqu’au degré de Maîtrise. Nous savons que selon l’école de Reiki à laquelle on appartient, on a insisté plus ou moins sur le protocole d’initiation lors du passage de la Maîtrise. Un Maître de Reiki m’a dit : « l’initiation, est-elle vraiment importante ? C’est plus une relation entre initié et initiateur, une communication, etc., n’est ce pas ? »

 

Il est bien vrai que le contact entre initié et initiateur est très important. Mais donner à la relation entre les deux une importance capitale signifie que l’initiation dépend de ce contact, de l’émotion qui l’accompagne. Cela voudrait dire que l’initiation serait un moment subjectif et comme tout ce qui est subjectif, aussi beau soit-il, il n’est pas fiable et presque impossible de le répéter d’une façon identique.

 

Or, que est-ce que nous constatons lors des initiations de Reiki ? Que tout personne, sans aucune exception,  recevant une initiation de la part d’un Maître de Reiki canalise l’énergie Reiki pour le reste de sa vie ! Ce résultat n’est pas celui résultant d’un acte subjectif, basé sur l’émotionnel. C’est un résultat mathématique – scientifique !

 

Cela peut paraître un peu comique de parler de cette façon. Tout le monde le sait : le Reiki appartient aux systèmes irrationnels, spirituels, inexplicables, ésotériques, etc. Commet peut-on parler de « scientifique » dans ce cas ?

 

Pour moi, c’est relativement simple : on prend une personne qui souhaite se faire initier au Reiki ; on prend un Maître de Reiki ; on fait l’initiation. Résultat : nous avons un praticien de Reiki.

Ce même processus se répète à l’infini, quelles que soient les conditions, les personnes impliquées, le moment de la journée ou de l’année, le lieu où l’initiation s’effectue : aucun élément extérieur ne pourra empêcher que cette initiation ait lieu et qu’elle fonctionne parfaitement bien.

 

Ce que je viens de décrire représente exactement les critères selon lesquels un phénomène est déclaré scientifique ou pas : cette expérience, est-elle répétable à volonté en laboratoire ou pas ? Conclusion : l’initiation, étant un phénomène répétable à volonté, est un processus scientifique.

Et que fait-on du côté ésotérique, inexplicable de l’initiation ? On ne peut pas vraiment expliquer ce qui se passe dans le champ énergétique de la personne, n’est pas ?

 

Ma réponse est : exactement la même chose que font les scientifiques quand ils observent pendant des années, des décennies, un phénomène dans la nature qu’ils ne peuvent pas expliquer mais qu’ils savent reproduire à volonté en laboratoire. Dans ce genre de cas, les scientifiques ne diront pas qu’ils sont en train d’observer un phénomène ésotérique ; ils diront – à juste titre – qu’ils sont en train d’exercer leur profession d’une façon rationnelle.

 

Donc, le fait qu’une personne donnée ne comprend pas quelque chose à un moment donné, ne signifie pas que ce quelque chose ne serait pas explicable, n’est pas ? La télévision, les ordinateurs, les téléphones portables, etc., tout cela aurait été qualifié de sorcellerie au Moyen Age. Plus d’un a été brûlé pour beaucoup moins que cela. Pourtant, les principes du fonctionnement de ces appareils existaient déjà ! C’est juste les appareils et la compréhension de leur fonctionnement qui n’existaient pas encore.

 

Mais, sans aller si loin. Le scientifique qui étudie par exemple le microcosme, la vie dans sa forme la plus infime, il est fort probable que cette personne là n’a aucune idée sur le fonctionnement de son ordinateur. Cependant, il l’utilise et il sait que ce n’est pas grâce à la foi ou à des phénomènes dites ésotériques que cet appareil fonctionne, mais grâce à des lois qu’il ne comprend pas mais qui existent et qui permettent que l’ordinateur fonctionne.

 

Est-ce que le Reiki est un système scientifique ?

Non, d’un point de vue étroit qui considère scientifique uniquement ce que nous pouvons contrôler avec notre mental.

 

Oui, d’un point de vue large, humble et honnête. Einstein même disait qu’il n’est pas parvenu à découvrir tout ce qu’il a découvert uniquement grâce à son esprit mental !

 

J’aimerais conclure ici, pour le bénéfice des praticiens et des enseignants de Reiki mais aussi pour le bénéfice des personnes qui ne le pratiquent pas encore, surtout si c’est à cause des différents malentendus crées souvent par une mauvaise communication, par un petit « résumé non-exhaustif » du Reiki. Aussi, j’aimerais ajouter quelques commentaires par rapport aux sites Internet qui critiquent le Reiki, voire qui affirment des choses encore plus graves.

 

Donc :

- le Reiki n'est pas la baguette magique - affirmer le contraire serait irresponsable.

- le Reiki est complémentaire à la médecine allopathique et ne la remplace pas - affirmer le contraire serait tout aussi irresponsable.

 

- malheureusement, il y a des gens qui pratiquent le Reiki et qui ne sont pas à 100% honnêtes, comme dans tous les domaines !

 

- l'initiation dans le Reiki est primordiale – indistinctement de ce qu’on dit ou on pense.

- l'initiation ne transforme pas la personne en thérapeute parfait : elle la transforme en un canal Reiki parfait. Par la suite, si elle le souhaite, elle peut devenir thérapeute en faisant les démarches et les études nécessaires.

 

- par rapport à la personne qui a une page plutôt virulente sur Internet, page écrite suite à une initiation mal vécue : cette personne a eu une mauvaise expérience, c'est tout. On ne juge pas tout un système d'après l'expérience d'une seule personne ; ce n'est pas ''rationnel'' ! Toute personne est libre d’exprimer son opinion, et certaines savent crier plus fort et d’autres moins. Quand on veut, c'est très facile de détruire quelque chose, qu'on connaît ce quelque chose ou pas ! Il suffit de juste un peu de mauvaise volonté pour ternir le tableau le plus beau.

 

- ce qu'on doit prendre en considération sérieusement est l'utilisation officielle du Reiki aux USA et en Suisse. Si on ne le prend pas au sérieux, on pourrait dire simplement que ces deux pays sont dirigés par une secte !

 

A la réflexion, on pourrait dire que oui, ces deux pays sont dirigés par une secte qui se développe de plus en plus : celle des personnes qui sont conscientes que l'avenir de la santé publique réside dans la collaboration entre la médecine allopathique et les thérapies complémentaires !

Je vous souhaite une « Belle expérience du Reiki »,

 

Nita Mocanu