Articles sur le Reiki




 

Forum Reiki et Reiki FORUM

Publié le 02/09/2012 à 15h14 - Vu 66049 fois

Dimanche maussade… bof, comme tant d’autres, je me laisse aller à surfer sur le net. De site en site, quelques clics judicieux me propulsent sur un forum dédié au Reiki. Première impression visuelle… conviviale, comme il se doit, site techniquement très bien conçu et - heureuse surprise - un modérateur régule les débats. Pas question de raconter n’importe quoi ! Belle opportunité de partage, nouvelle expérience en vue, clic, clic, je m’enregistre. Pff, quel monde ! Je suis le 366èmeparticipant inscrit. Du choc des idées jaillit la lumière… Attention les yeux, l’éblouissement me guette !

 

      Tiens, un futur 2ème degré demande ingénument si, après son initiation, il pourra envoyer du Reiki à l’insu du receveur. Bonne pioche pour mon entrée sur le forum ! Je développe posément les arguments que vous connaissez tous si vous êtes à ce niveau : respect du libre-arbitre, non-ingérence dans le karma d’autrui, danger de manipulation … Envoyé !

 

      Chouette, j’ai fait œuvre utile ! Cela m’encourage à aller de l’avant. Hééé, intéressant ! Je rencontre dans un coin de l’écran un troisième degré quelque peu dubitatif en quête de renforcement quant à l’efficacité du symbole du cœur.

 

      Une âme de praticien à conforter dans sa pratique… je me précipite ! J’explique mon ressenti personnel partagé par l’ensemble des participants lors de mon initiation à ce symbole et, dans la foulée, son utilisation thérapeutique.

 

      Et zou, en moins d’une demi-heure, voilà deux ballons d’essai envolés pour le plus grand bien des destinataires… autant de promesses d’échange et d’enrichissement dans l’air… Je « démarre/arrête », plutôt satisfait de mes débuts.

 

      Deux jours plus tard, je m’en retourne à la foire aux échanges.

Waouw, mon intervention à propos des envois à distance à boosté l’inspiration des participants. Une bonne demi-douzaine de messages s'est empilée à la suite du mien.

Clic, clic et … claque !

 

      Un tsunami de protestations s’abat sur moi par écran interposé. Je suis laminé, broyé, annihilé… au nom des bonnes intentions. Les messages sont à peine cryptés : « Pour qui se prend-t-il, ce nouveau venu avec ses insinuations de manipulation et de non-respect là où il n’y a que sollicitude et compassion »… imposées (euh …ce dernier mot est de moi). Et vas-y donc que j’aide l’aveugle à traverser la rue sans me soucier de savoir si son intention n’était pas de rester sur le même trottoir. La descendance de Mikao serait-elle vouée à perpétuer sans cesse son erreur primordiale ? Remake du péché originel sauce Reiki ? L’enfer restera-t-il à jamais pavé de bonnes intentions ?

 

      Gloups ! J’essaye d’encaisser avec détachement ce retour de manivelle. Mes restes d’ego se rappellent à mon bon souvenir. Heureusement pour mon karma, j’ai un deuxième fer au feu. Le symbole du coeur me remettra d’aplomb ! Tiens, là, je n’ai pas attiré la toute grande foule. Deux messages seulement. Un très long et un très bref.

 

      Voyons le long. Bigre, rien de moins que la modératrice en personne ! Lecture en diagonale… des mots me sautent aux yeux, me pètent en plein visage : « je suis morte de rire… ce symbole n’a jamais servi à rien… tu te prends pour un magicien… pourquoi pas un symbole pour remplir ton porte-monnaie… si tu as ressenti des choses, c’est parce qu’on te les avait habilement suggérées avant… » Holà, pas très modérée, la modératrice ! Me voilà tourné en dérision, vilipendé sur la place publique, lapidé comme un impie et remis à ma juste place de néophyte sur ce forum.

Petit coup d’œil sur l’autre message, le bref : « puisque c’est l’intention qui fait fonctionner les symboles, pas de problème, on peut créer soi-même des nouveaux symboles, ils fonctionneront pourvu qu’on y place ses intentions ».

 

      Horreur ! Vite, vite, je prends la tangente. Dans ma fuite échevelée, je croise encore une virulente prise de bec à propos de… l’amour !

 

      La cata ! Faut que je positive ! Vite fait, je trouve un autre forum : présentation plus sobre, presque glaciale, moins courtisé aussi… Qu’à cela ne tienne, je m’enregistre et je pousse la porte, histoire de prendre la température à l’intérieur. Chat échaudé craint la douche froide, pas question d’intervenir, cette fois !

 

      Instinctivement, mon curseur se positionne sur le mot « cristaux »… intéressant cela ! Un praticien, égaré comme moi sur ce site, a entendu parler du travail avec les cristaux. Il souhaite en savoir plus. Le modérateur n’est autre que le maître Reiki de céans. Réponse péremptoire à cette curiosité sans doute mal placée : « Les cristaux ? Mais ça ne sert à rien, voyons. Il y a bien d’autres choses apprendre que ces sottises. Venez dans mes stages, moi, je vous apprendrai tout ce que vous devez savoir ! »

 

     Mon incarnation atlante en frémit encore d’indignation !

Ce couac cristallin met un point final à mon expérience des forums, certes courte mais édifiante et plus riche d’enseignements qu’il n’y paraît au premier abord. Quelques constats en partage…

 ?    Que le Reiki se soit diversifié, personne n’en doute. Qu’il aie évolué et pris des directions intéressantes, c’est certain et heureux à la fois. Mais on imagine mal l’ampleur des déviances et des dérives en tous genres, des plus ridicules - qui ont souvent le mérite d’être inoffensives – au plus sectaires et absolutistes, généralement dangereuses pour les fondements déontologiques du Reiki.

 

 ?     L’impact du maître sur ses stagiaires est souvent énorme et doit nous faire réfléchir aux options que nous prenons et aux responsabilités qu’elles impliquent. En orientant de telle ou telle manière l’apprentissage des nouvelles générations de praticiens, nous renforçons ou déforçons à terme la crédibilité du Reiki.

 

 ?     Les seules balises sur la route de l’enseignant sont déterminées par sa propre conscience et, même si chacun s’en réclame la main sur le coeur, on ne peut que constater combien elle est à géométrie variable selon de multiples paramètres personnels. A ce titre, on ne peut que se réjouir du système d’enregistrement des maîtres dans le Reiki Karuna, par exemple.

 

 ?     Bien sûr, chacun croit, de bonne foi, détenir une parcelle de l’orthodoxie - sinon, personne n’entreprendrait quoi que ce soit - mais que penser de certains sectaires persuadés d’être les légataires universels de la vérité absolue en dépit de tout esprit d’ouverture, du sens critique le plus élémentaire ou du simple respect envers l’humain ?

 

 ?     Si les technologies modernes peuvent constituer un merveilleux outil au service de la spiritualité, elles peuvent aussi multiplier les abus et déviances de manière quasi exponentielle à l’égard d’un public parfois fragilisé et crédule mais… informatisé. Qu’il nous suffise à cet égard d’évoquer les initiations dites par internet.

 

      Je me plais ici à mettre en exergue - en toute indépendance et ces propos n’engagent que moi - le fait que j’ai toujours ressenti et apprécié, que ce soit dans les stages ou dans les articles de Reiki FORUM, un dosage de bon aloi entre souci de la déontologie, recherche critique d’authenticité, respect des choix d’autrui, ouverture prudente aux innovations, une sorte de cohésion au niveau des pratiques et d’unité dans la diversité du cheminement de chacun.

Pouvait-il en être autrement dès lors que j’avais délégué à l’Univers la mission de me guider vers le stage de maîtrise qui me convenait le mieux ?

 

      Cela étant, je veux croire que ce même état d’esprit préside au fonctionnement d’autres écoles de par le monde et qu’elles constituent la source d’alimentation principale de l’égrégore du Reiki.

S’il vous prenait l’envie de vérifier mes dires, de faire personnellement un état des lieux ou simplement de tester la résistance de votre ego, allez donc discutailler sur les forums de Reiki, mais je vous aurai prévenu (de manière parfois un peu ironique ou caricaturale, il est vrai), vous risquez fort d’activer le moulin du mental et d’en sortir quelque peu meurtri, perturbé, voire pessimiste.

En ce qui me concerne, je disposais heureusement des ressources me permettant de faire face : mon arc-en-ciel autour du soleil lors d’un certain stage de maîtrise, mes ressentis personnels partagés avec tout un groupe après l’initiation au symbole du cœur lors de ce même stage, personne, non personne, jamais, ne pourra me les enlever.

 

Etienne Saintelet

Maître enseignant de Reiki Usui et Karuna

Belgique