Articles sur le Reiki




 

Le Reiki n'a pas fini de nous étonner !

Publié le 02/09/2012 à 15h25 - mis à jour le 05/09/2012 à 11h44 - Vu 65648 fois

Il arrive très souvent qu’on nous envoie des courriers pour nous demander une opinion sur un système de Reiki ou un autre, voire même sur les enseignants respectifs.

 

Bien sûr, nous ne sommes pas en mesure de juger tout cela et la plupart du temps, nous renvoyons ces personnes vers le livre de « Reiki Aujourd’hui » de Ronald Mary qui présente d’une façon suffisamment impartiale les différents styles de Reiki qui existent.

 

Il y a une douzaine d’années, de nouveaux systèmes de Reiki ont commencé à voir la lumière. Dans un premier moment, malgré l’étonnement, on a vite compris qu’il s’agissait pratiquement dans tous ces cas de systèmes de Reiki parallèles au Reiki Usui.

 

C'est-à-dire qu’en partant du Reiki Usui, en ajoutant quelques éléments que la personne respective considérait compatibles, on arrivait à un nouveau système de Reiki.

 

En soi, ce processus n’a rien de négatif et s’il respecte certaines conditions, ce système-là a parfaitement le droit de s’appeler Reiki (voir « La Quintessence du Reiki » - Définition du Reiki - page 21).

 

C’est de cette façon que nous avons vu la naissance d’une bonne trentaine de systèmes de Reiki différents, répondant probablement aux besoins de plus en plus complexes de guérison intérieure et spirituelle à travers le monde.

 

Après une période « d’accalmie » relative, voilà maintenant une recrudescence en accéléré de ce phénomène : de nouveaux systèmes de Reiki apparaissent presque tous les jours.

Je ne crois pas être en mesure de faire une analyse de cette recrudescence, sans être ironique ou sans juger (même si l’observation de ce qui est n’est pas considéré un jugement). Et pour cela je me demande pardon.

 

J’observe donc qu’aucun Maître ascensionné n’a été oublié, les Saints et les Saintes sont à la mode, de toutes les croyances religieuses ou païennes ; on reprend des notions de l’Anthroposophie ou encore de jolis noms bien sonnants qui vont référence aux couleurs, aux éléments, aux minéraux, aux différentes civilisations, aux constellations ; ou encore, on mélange des mots chinois et japonais pour satisfaire tout le monde… et quand on ne sait plus quoi dire ou inventer, on « invente » LE SYSTÈME qui est, bien sûr, le plus fort, bien plus fort que le Reiki Usui (qui est déjà dépassé, voyez-vous ?).

 

Le côté positif est que le Reiki Usui est tellement ancré dans le Monde, qu’il est tellement valable que d’autres systèmes essayant de se lancer prennent ou utilisent le nom de Reiki. C’est la rançon de la gloire !

 

Le côté moins intéressant est qu’il y a trop de gens qui sont intéressés par ces systèmes. Que tous ces « champignons » ne font qu’entretenir le côté superficiel de l’être humain et cultiver l’illusion ! On dirait presque que nous sommes entrés dans le mondes des affaires avec le Reiki : j’ai quelque chose à vendre – si tu tombes dans le panneau et tu achètes, tant mieux pour moi !

 

Alors, le but de mon article ici est justement de tirer la sonnette d’alarme et d’essayer de vous rappeler que le Reiki que nous apprenons est pour développer le discernement, le libre arbitre, d’être plus conscients de nous-même et du monde dans lequel nous vivons, de devenir des meilleures personnes.

 

Imaginez le scénario suivant : une personne se fait initier au Reiki Usui, 1, 2, 3 et aussi rapidement que possible, le 4e degré. Un certain temps après, elle passe le Reiki Karuna®.

Et dans l’année qui suit, par le fait qu’on ne lui impose plus des délais minimum, cette personne passe rapidement la Maîtrise dans tel système et dans l’autre, et la semaine d’après encore un système par initiation à distance.

 

Mais cela ne lui suffit pas, ses problèmes ne se sont pas encore évaporés et elle cherche encore d’autres systèmes encore plus « sophistiqués ». Elle devient aveugle, elle ne voit même pas que beaucoup de sites Internet - là où elle trouve les informations - manquent presque de décence, ou en tout cas d’informations : il n’y a pas le nom du fondateur, il n’y a pas de personne réelle derrière le beau site, il n’y a pas sa lignée ; on trouve pratiquement le même texte descriptif sur tous les sites - y compris les mêmes fautes d’orthographe – qui n’arrête pas les louanges des bienfaits compris dans le prix. Que vous payiez par PayPal ou par votre carte de crédit, n’importe : vous êtes enfin sauvé !

 

Il suffira de recevoir ces quelques initiations à distance et tout sera parfaitement en ordre ! Amour, Santé, Travail, Argent ! Venez ! Venez !

 

Et notre amie y va !

Mais bien sûr que les problèmes de notre amie ne sont toujours pas réglés. Et elle fera vite un tour sur Internet pour trouver le suivant « Sage » qui lui vendra le Bonheur à distance ! Les vendeurs d’illusions existent et malheureusement quand on souffre c’est encore plus facile de tomber dans leur piège !

 

Ce scénario est, je suis désolé de le dire, à peine exagéré.

Nous avons tous besoin de régler nos problèmes aussi rapidement que possible. Nous voulons tous de l’amour, être en bonne santé et sans soucis d’argent. Mais, croyez-moi, si la solution était sur Internet, ça se saurait !!!

 

Alors, reprenons le scénario : une personne passe son premier degré Reiki Usui (dans l’école de son choix, évidemment) et travaille à fond ce niveau. Un certain temps après, non pas quand son mental ou le Maître le dit, mais quand elle ressent vraiment le besoin elle passe son 2e degré. Un niveau aussi riche en information et en techniques !

 

Elle prendra le temps nécessaire pour aller à fond avec ce niveau aussi, elle fera son autotraitement, elle fera son Reiki dans la passé, tous les Reiki à la situation que nécessaire pour améliorer la qualité de sa vie. Elle découvrira ainsi qu’elle est vraiment un co-créateur, que sa vie change chaque jour qui passe.

 

Il n’y aura rien de spectaculaire, ni de miraculeux. Mais en faisant le point de temps en temps elle découvrira avec joie qu’elle a parcouru un long chemin et qu’elle a profondément changé. Juste en travaillant avec le 2e degré !

 

Et un certain temps après, quand peut-être elle ressent le besoin de découvrir ce que le Reiki peut lui proposer de plus, elle se posera à nouveau les mêmes questions : quand, où et avec qui je vais passer mon 3e degré ?

 

Et elle suit son bonhomme de chemin, elle n’aura pas de douzaines de diplômes dans de douzaines de Systèmes de Reiki, mais elle aura fait un travail sur elle extraordinaire.

 

Cette personne a compris que le Reiki est extraordinaire, fabuleux, merveilleux… et tout ce qu’on veut ! Mais aussi que le Reiki ne fera jamais le travail à sa place.

Aussi belle soit la béquille que vous utilisez, elle ne marchera pas pour vous. Elle est là juste pour vous aider à dépasser les moments difficiles, vous aider à évoluer, à grandir, à devenir meilleur chaque jour qui passe.

 

Par rapport au Reiki, il y a deux catégories de personnes : des praticiens de Reiki et des initiés.

Un initié cherchera toujours sa solution à l’extérieur, et sera toujours en train de courir après encore plus d’initiations et de diplômes. C’est le premier scénario.

 

Un praticien est une personne qui pratique son art à fond et c’est seulement quand elle sent profondément en elle-même qu’elle a épuisé ce que le niveau respectif lui offre qu’elle ira plus loin. C’est le 2e scénario.

 

Et vous, de quelle catégorie faites-vous partie ?

 

NITA