Articles sur le Reiki




 

Bodhisattvas derrière des barreaux ?

Publié le 02/09/2012 à 15h33 - Vu 65594 fois

En juillet de 2002, nous avons rencontré 13 hommes remarquables derrière les murs du pénitencier fédéral administratif de haute sécurité sud de Florence, Colorado. Grâce à ces hommes, le Reiki coule maintenant de l'intérieur de cette prison, changeant le monde à l'intérieur et à l’extérieur.

 

Ces hommes sont maintenant des praticiens de Reiki en attente de la formation de Maîtres de Reiki. Deux ans avant cette réunion, un détenu a écrit une lettre demandant à ce que nous venions à la prison pour enseigner le Reiki à un groupe de détenus. Cela nous a pris presque deux ans pour que les procédures administratives soient terminées et pour que nos antécédents personnels soient étudiés, avant que nous puissions finalement franchir les portes gardées d'une des prisons du plus haut niveau de sécurité des Etats-Unis. Notre première image des lieux a été de hauts murs en béton et des barrières doubles surmontées par des fils enroulés aiguisés comme des lames de rasoir. Pendant les mois précédant les cours de Reiki I et Reiki II, nous avons commencé à envoyer du Reiki à l'énergie de la classe, aux détenus, et à nous-mêmes pour alléger les craintes qui survenaient de temps en temps.

Pendant ces mois avant les cours, nous avons également entrepris des recherches et avons appris que cette prison spéciale, qui s'est ouverte en 1989, est composée de quatre bâtiments correctionnels séparés comprenant celui dans lequel nous allions enseigner. C'est une prison de sécurité maximum, qui a été construite pour remplacer la prison fédérale de Marion III, qui à son tour a remplacé la prison située sur l'île d'Alcatraz.

Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas mentionner ici les noms des détenus que nous avons rencontrés pendant notre enseignement à l'intérieur de la prison.

Quand nous sommes entrés par l'entrée principale de la prison, nous avons été salués par un membre du personnel qui avait été vital dans la réalisation de ce projet. Il nous a impressionnés, c’était un homme aimable et doux qui a un intérêt sincère d’aider les détenus.

Les visiteurs à la prison de Florence traversent une série de points de contrôle de sécurité. Nous avons franchi les détecteurs de métaux, nous avons reçu des timbres d'identification sur nos mains. Nos permis de conduire, nos téléphones portables et les clés des voitures ont été prises par un garde. Derrière, une porte en acier massif s'est ouverte, et nous sommes entrés dans un long tunnel dont un des passages est appelé « la zone en angle mort ».

Alors que nous marchions par ce passage, notre escorte nous expliquait les procédures qui auraient lieu en cas d'une émeute.

Malgré sa tentative de nous aider à nous sentir en sécurité, nos plexus solaires étaient malmenés et nous nous sommes trouvés en train d’envoyer du Reiki spontanément pour renforcer notre lumière et pour diminuer le niveau de crainte qui montait en nous. Une impression de calme familier, produit par le Reiki, nous a entourés et nous nous sommes sentis à l'aise alors que nous sortions du tunnel par encore une autre porte en acier massif de chambre forte de la prison. Nous avons été alors escortés en bas d'une série de couloirs à ce qui allait être la salle de stage de Reiki.

Une des premières choses que nous avons remarquées était combien la salle était moderne et lumineuse, mais également que l'air était si rare que c'était un défi de respirer. Avec seulement un petit moment disponible avant la classe, nous nous sommes concentrés pour dégager énergétiquement l'espace, et le remplir avec le Reiki, ainsi que pour renforcer de nouveau nos propres champs éthériques avec la pleine lumière de l'amour Reiki.

Bientôt 13 hommes sont entrés rapidement dans la salle, ont serré nos main et ont pris leurs sièges installés en cercle que nous avions eu le temps de préparer. Nous avons commencé la classe par la présentation, et puis, en demandant aux hommes « Lequel d’entre vous est ici parce qu’il a un intérêt véritable dans le Reiki ? »

Puis « Lequel d’entre vous est ici parce qu’il ne voulait pas faire les tâches qu’il aurait dû faire aujourd'hui ? »

La majorité des hommes étaient présents en raison de leur intérêt au Reiki, et trois ou quatre ont levé leur main à la dernière question. Nous avons trouvé intéressant que beaucoup de questions pertinentes ont été posées par les hommes qui ne pensaient pas avoir un intérêt véritable pour le Reiki. Nous avons demandé aux hommes de se présenter par leur nom. Certains nous ont indiqué le temps qu’ils leur restaient à purger.  Nous avons appris que seulement très peu d’hommes allaient quitter cette prison. Cette prise de conscience était difficile pour nous, et plus nous apprenions à connaître ces hommes, plus cela nous perturbait.

Quand nous avons officiellement ouvert le cours, nous avons récité une prière, comme nous le faisons dans toutes nos classes.

L'énergie que nous avons sentie pendant et après cette prière a été profonde. Il y avait une sensation que nous avons discerné d’abord comme poids, puis nous nous sommes rendus compte que c'était une force spirituelle si intense qu'on l'a sentie comme une pression énergique dans la pièce.

Nous avons pratiqué le Reiki pendant plus de 20 années et l'avons enseigné pendant 17 ans. Nous avons organisé des retraites pour des centaines de personnes, et cependant l'énergie que nous avons ressentie ce jour-là avec ces 13 hommes était le sens le plus profond de la lumière et de l'amour divins que nous avons jamais éprouvé. Quand nous avons commencé à enseigner, nous nous sommes rendus compte encore plus que d'habitude, que ce n’était pas vraiment nous qui enseignions, mais que c’était le Reiki lui-même qui parlait à travers nous et communiquait avec ces hommes d'une manière très unique et spéciale.

Le détenu qui avait écrit la lettre à l’origine de ce cours en 2000, nous demandant de venir à la prison et d'enseigner, a énoncé une intention pour le groupe. Il a expliqué que, à ce moment-là, il y avait 1.2 million de personnes incarcérées dans le système pénitentiaire des États-Unis. Il a dit que des détenus sont régulièrement transférés à différents pénitenciers dans le pays. Leur but était d’apprendre comment pratiquer le Reiki, puis apprendre à enseigner le Reiki à d'autres détenus. Au fur et à mesure de leurs transferts dans différents établissements au cours des années, ils pourraient ainsi commencer à distiller la lumière de l'énergie de Reiki dans le système pénitentiaire entier. Ils ont également déclaré qu'ils voulaient offrir des séances de Reiki à distance comme pour la Planète.

Lors des initiations (que nous avons donné ensemble, Michael et moi) l’énergie était très puissante et paisible. Puis nous avons simultanément touché le champ d'énergie d'un homme que j’étais sur le point d’initier. Michael et moi avons été envahis momentanément par une crainte intense et une sensation d’actions très violentes. Nous nous sommes immédiatement rappelés que le Reiki ne cause jamais de mal, que nous étions dans la lumière du Reiki et nous étions dans cet endroit, dans le champ de l'énergie de cet homme parce que Dieu nous avait envoyés là. Michael a tenu l'énergie pour moi tandis que je me centrais avec un souffle et un gassho et poursuivais l’initiation. La sensation de crainte et les sentiments de la violence ont été complètement dissous. Quand les initiations ont été terminées, plusieurs des hommes étaient visiblement émus.

Un homme a demandé « Est-ce que cette énergie être employée pour guérir le karma ? » Cette question a entraîné une discussion sur la façon dont ils pourraient employer le Reiki à distance pour envoyer l'énergie curative sur leurs actions passées, et pour aider les personnes auxquelles elles auraient pu nuire. Un jeune homme dans le groupe a mentionné qu’une des choses qui lui manque le plus est la sensation de l'air passant à travers ses doigts, quand il mettait les siens à la fenêtre d’une voiture tout en conduisant. Ceci a mené à quelques remarques par d'autres sur les choses qu'ils leur manquaient. Nous avons alors discuté comment utiliser le Reiki pour se relier à l'essence énergétique de ces expériences qu'ils ont appréciées et réintroduire cette essence dans le moment présent.

Une de nos plus grandes joies pendant ce stage était d’observer les hommes commençant à pratiquer les uns sur les autres. Il ne nous a pas été permis d'introduire les tables de massage dans la prison, par conséquent ils ont pratiqué par groupes de 2 ou de 3 en travaillant par terre directement. Ils avaient cet enthousiasme des enfants pendant qu'ils exploraient l'énergie. Lorsqu’ un jeune homme a eu de la difficulté à sentir l'énergie, un homme tatoué au regard très fort a rampé vers lui et a commencé à l’aider, guidant ainsi son co-détenu. Observer avec quel soin ils s’entraidaient était merveilleux.

Une autre expérience mémorable s'est produite dès le début du deuxième jour. Un homme qui, au premier jour était tout à fait réservé et semblait quelque peu sceptique, était le premier à parler pendant notre moment de partage matinal. Il nous a dit que son hésitation de départ était causée par le fait qu’il ne savait pas s'il pourrait nous faire confiance. Il n'était pas sûr de croire que le Reiki pourrait ne jamais causer le mal, et il ne voulait pas participer s'il y avait un risque de nuire à quelqu'un. Il a expliqué que, quand il était jeune garçon, son arrière grand-père l'avait appelé de l'école à son chevet alors qu'il mourait.

Cet arrière grand-père a partagé une expérience mémorable avec le garçon au sujet de la guérison et de l'énergie spirituelles. Depuis, cet homme, maintenant adulte, « était visité » dans ses rêves régulièrement par cet arrière grand-père. Cette fois-ci il lui a donné le message qu’il pouvait nous faire confiance et qu’il pourrait nous croire quand nous lui avons dit que le Reiki ne causerait jamais de mal. Cet étudiant spécial a eu une compréhension et une perspective encore plus larges des nombreuses manières dont le Reiki peut guérir.

Quand le stage s’est terminé, nous avons dit au revoir à ces hommes ; nous avions été profondément touchés par les expériences partagées avec eux. Nous pensons à eux quotidiennement, nous leur envoyons du Reiki, ils font partie de notre coeur et de notre âme. Nous voyons leurs visages dans nos esprits comme s’ils s'asseyaient avec nous ici et maintenant. Avant d'écrire cet article, « j’ai entendu » une voix qui disait que l’on se rappelle des « bodhisattvas derrière des barreaux. »

Nous avons appris que dans le bouddhisme Mahayana le bodhisattva remet à plus tard l'accomplissement du Nirvâna afin d'alléger la douleur des autres. Le nombre de bodhisattvas est théoriquement sans limites et le titre a été appliqué à de grands disciples, à des professeurs, et à des rois bouddhistes. Les Bodhisattvas sont considérés comme des personnes-clé dans le salut universel. La compassion, la vertu principale du bodhisattva, est évaluée aussi fortement que la sagesse.

Nous nous sommes rendu compte que bien que ces hommes aient été jugés coupables des crimes méritant l'emprisonnement dans une prison de sécurité maximum, leurs actions sont aussi une partie du plan divin. Et cela nous a inspiré à méditer sur les différentes façons dont nous pouvons servir nos proches.

Nous sommes revenus à la prison en juillet 2003, et encore en juillet de 2004 pour compléter leurs formations. A chaque fois, des événements dans la prison ont empêché les classes d'avoir lieu. La première fois il y avait un problème de serrure pendant une semaine, et la deuxième fois il manquait des gardiens pour atteindre le nombre minimum requis de personnel exigé dans la salle de classe avec nous.

Nous reconnaissons que le Reiki a sa propre synchronisation, pourtant nos coeurs sont avec ces hommes qui attendent toujours leur formation de Maîtres. Cette prison est seulement une des nombreuses prisons qui ensemble regroupent plus de 1.2 million de personnes. Ces 13 hommes sont un noyau de puissance transformationnelle dans le système. Si vous avez un intérêt en aidant à créer une explosion de l'amour divin dans le système pénitentiaire, nous avons posté cet article complet avec des faits et l'information que vous pouvez trouver utile sur le site Web ici : http://www.reikiclasses.com/Articles

 

Avec Amour et Paix

Laurelle

 

Copyright 2004 Laurelle Shanti Gaia