Articles sur le Reiki




 

La peur de parler du Reiki

Publié le 02/09/2012 à 15h34 - Vu 66481 fois

Parfois, nous ressentons qu’une personne autour de nous a besoin de Reiki pour une raison ou pour une autre. Nous aimerions lui dire : « Est ce que tu veux que je te fasse du Reiki ? » Mais les mots n’arrivent pas à sortir de notre bouche… nous avons peur. Peur, tout d’abord de la réaction de la personne, peur du jugement : « C’est quoi cette … !!?… Tu fais partie d’une secte ? Toi et tes trucs bizarres… ». Ou, peut-être, avons nous peur tout simplement de ne pas trouver les mots justes pour expliquer ce qu’est le Reiki. Car nous le vivons, nous le ressentons, il occupe une part plus ou moins importante de notre vie…mais lorsque la question « C’est quoi le Reiki ? » nous est posée, et bien parfois nos mots se trouvent bloqués. « Euh… c’est une énergie…super géniale… » - et là, je fais un peu trop bizarre…je le/la fais fuir en courant !

Nous avons peur de mal nous exprimer, que la personne ne nous comprenne pas. Et parfois, même, nous nous laissons aller à un léger soupçon de jugement : « De toute façon il ou elle ne comprend jamais rien ! Alors encore moins ce genre de choses ! »

Alors pris d’une petite colère agacée (assaisonné à la sauce ego), on ne dit rien, on ne fait rien, on ravale son Reiki…

Un dimanche après-midi, je me retrouve à un déjeuner de famille à la campagne. Ma cousine se plaint d’un mal de dos qui la poursuit depuis des jours. J’eus très envie de lui proposer une séance de Reiki. Mais immédiatement, le processus « qu’est ce que je dis, qu’est ce que je fais » se met en marche. Je me dis : « Elle est bien trop cartésienne pour croire au Reiki… et puis comment vais-je lui expliquer ?…elle va se poser des questions, elle va me prendre pour qui… et puis elle ne va rien comprendre… » Donc, je choisis la solution « sous-marin » : fermeture de la trappe, plongée ; et lui propose juste un massage. Très rapidement, pendant le massage, mes mains se mirent à chauffer de façon très intense, attirées par le bas du dos. Je sentais qu’il y avait besoin d’énergie à cet endroit. Tout à coup je vois le symbole CKR qui sort du bas de son dos. Je me dis immédiatement : « Ce n’est pas possible, c’est mon imagination ! ». J’essaye, tant bien que mal, d’oublier ce que je viens de voir et je termine mon massage, refusant toujours de parler ou faire quoi que ce soit de Reiki.

Quelques jours plus tard, je pars avec ma cousine dans la grande ville voisine. Nous nous baladons, et au détour d’une rue, dans la vitrine d’une librairie, je vois un livre… sur le Reiki ! Je m’arrête net devant la vitrine et regarde ce livre en me disant : « C’est pas possible ! ». Ma cousine, voyant que je regardais le livre avec attention me demande : « Tu connais le Reiki ? » Je lui réponds par un « oui », encore doublement étonné. Sur quoi, avec un enthousiasme surprenant elle me répond : « Moi je trouve ça absolument génial ! J’ai un problème à un ovaire et je consulte très régulièrement une dame qui est maître Reiki et qui me fait des séances ! Ca me fait un bien énorme ! Je suis sûre qu’il y a des gens qui le pratiquent à côté de chez toi, tu devrais te renseigner ! »…

Depuis cette belle expérience, lorsque je ressens qu’autour de moi, des séances Reiki seraient les bienvenues, je demande à la personne si elle connaît le Reiki et si elle souhaite que je lui en fasse. (Pourquoi ai-je peur de demander ? J’ai déjà le « non », je tente le « oui ! »). Alors, qu’est ce que le Reiki ? Peut-être tout simplement « une méthode de soins naturelle par imposition des mains », « une énergie divine qui soigne »… ou tout autre définition qui sera la vôtre et que vous dictera votre cœur… Que la personne accepte ou que la personne refuse, (elle est co-créatrice de sa vie) je me sens en tout cas en harmonie avec moi-même et avec l’Univers… avec ce que je suis et ce que je resterai à vie : un canal Reiki.

 

 

Clémence

clemence.solar@wanadoo.fr