Articles sur le Reiki




 

le reiki pour les malades d'alzheimer et pour ceux qui les soignent

Publié le 02/09/2012 à 15h40 - Vu 66908 fois

- par Judy McCracken -

Offrez un traitement Reiki et vous aidez pour un moment. 
Offrez une initiation Reiki et vous aidez pour toute une vie

C'est une bonne chose que Kathy Schreiber ait "les épaules larges" car depuis 7 années, elle a la charge de s'occuper de son mari. Bob est un bel homme doué et viril, la dernière personne à qui on penserait pour attraper la maladie d'Alzheimer. Kathy se souvient : "Quand le diagnostic de Bob fut établi, j'ai fait le vœu d'être à ses côtés jusqu'au bout, quels que soient les défis que cette terrible maladie me lancerait".

Kathy a une personnalité forte, mais quand je l'ai rencontrée la première fois, elle se débattait avec le stress et une déprime que lui avaient occasionné le fardeau d'être, à temps plein, la seule personne à s'occuper de Bob. Elle me dit : "Je continue à chercher une lumière au bout du tunnel, essayant tous les jours désespérément de rester positive et de garder espoir". Par chance, cette lumière parvint à Kathy sous la forme de formations Reiki gratuites. Sa situation critique et celles d'autres personnes soignantes m'ont amenée à créer un lieu permettant de mettre le Reiki dans leurs mains aimantes.

Nous "faisons confiance au Reiki" et lançons une nouvelle société

En 2007 avec 3 maîtres Reiki : Mary Ellen Lucas, Lesley Spinelli et Candy Koss j'ai fondé une société sans but lucratif : Reiki Rays of Hope for Caregivers Inc (Rayons d'Espoir de Reiki pour les gardes malades) basée à Mentor près de Cleveland (Ohio). Vingt et un maîtres Reiki travaillent avec nous sous contrats individuels et sont certifiés, par notre société, en tant que spécialistes pour enseigner le Reiki aux personnes qui gardent des malades. Nous avons formé près de 500 gardes malades au Reiki 1 er degré, gratuitement pour eux, leur offrant le don du Reiki pour qu'ils l'utilisent journellement sur eux-mêmes et sur leurs chers malades.

Je suis absolument certaine que le Reiki leur apportera le soulagement dont ils ont besoin et le renforcement (c'est un mot que beaucoup d'entre eux utilisent en parlant du Reiki) pour continuer avec ce nouvel espoir et cette nouvelle énergie leur rôle de personnes soignantes.

Je trouve l'inspiration dans les épreuves

Judy McCracken a eu un long et difficile cheminement dû à des problèmes de santé personnels (fibromyalgie et dépression) qu'elle a surmontés grâce au Reiki après avoir essayé beaucoup d'autres thérapies.

Elle dit : en 1993 j'ai rencontré le Reiki et instantanément j'ai su que j'étais au bout de ma recherche. Je l'ai adoré tout de suite. Cela devint ma nouvelle passion. J'avais un outil pour m'occuper de moi-même chaque jour. J'avais retrouvé l'espoir.

La personne soignée devient une soignante

Pendant les 10 années suivantes, j'ai pris ma retraite, commencé un métier avec le Reiki, ouvert un centre de bien-être, donné environ 6 000 traitements Reiki individuels et enseigné le Reiki à des centaines de personnes. J'ai appris énormément au sujet des merveilles du Reiki, du corps et de l'esprit de l’homme. Et lentement ma santé s'est améliorée. Maintenant je vais bien. Je n'avais pas la moindre idée que ma recherche désespérée de soulagement de la douleur était en réalité une recherche désespérée de ma propre spiritualité. Ceci explique la guérison. Ceci explique mon désir passionné de remercier en retour. Ceci explique ma passion d'aider les autres.

En 2001 j'ai commencé un travail de Reiki bénévole au centre Montefiore Home à Beachwood dans l'Ohio. Trois autres maîtres Reiki et moi-même avons réussi à ce que, doucement, le Reiki soit intégré dans les services au point que le directeur, au départ sceptique, nous a laissé les mains libres pour expérimenter dans l'unité sécurisée de Alzheimer et que le médecin en chef, sceptique aussi, quand il parlait de nous, nous appelait gentiment les "Reiki–ologistes". Rapidement nous fûmes embauchées (payées) pour donner des soins aux résidents.

Comment traiter la peur du Reiki

Quand nous avons commencé à pratiquer le Reiki à Montefiore, nous rencontrâmes d'abord des peurs et des incompréhensions de la part du personnel, des résidents et de leurs familles. J'avais appris, par ma maître Reiki (Ann Winters, au centre des Ursulines Sophia à Pepper Mike dans l'Ohio), à affronter ces problèmes.

Elle m'avait dit d'expliquer le Reiki, d'en faire une démonstration, mais de ne jamais essayer de le "vendre", de le défendre ou d'argumenter à son sujet. J'ai adopté sa formule : "Est-ce que ça fait du mal ? Est-ce que ça aide ?" C'était tout ce que je disais, et dis encore, quand les demandes ou discussions deviennent conflictuelles. Je laisse mes mains faire la conversation.

A Montefiore nous avons donné des traitements gratuits d'essai au personnel qui le demandait. Nous avons offert spontanément des soins aux infirmières qui se plaignaient de maux de tête ou de douleurs. Le personnel a bien remarqué la manière avec laquelle le Reiki pouvait calmer un résident perturbé. J'ai commencé à enseigner le Reiki à des douzaines de membres du personnel administratif et médical à un coût très faible lors de week-ends, adaptant mes horaires à leur emploi du temps. Notre propre mantra quotidien devint : "Faisons confiance au Reiki" : j'ai appris que si je voulais travailler pour le Reiki, le Reiki voulait travailler pour moi.

Notre première expérience d'études sur le Reiki

En 2004, j'ai coordonné notre première étude sur le Reiki à Montefiore. Dans ce projet de 6 mois, 42 patients atteints de la maladie d'Alzheimer résidents dans une unité sécurisée, reçurent soit du Reiki soit un traitement par des mains "placebo", deux fois par semaine pendant les heures du "syndrome du coucher de soleil" (de 16 à 18 heures). Les résidents avaient été répartis en deux groupes au hasard. Vingt maîtres de Reiki participèrent gratuitement. Un groupe reçut des traitements Reiki. L'autre groupe reçut un traitement avec exactement le même placement de mains, pendant la même durée, mais par des personnes volontaires de Montefiore qui ne connaissaient rien au Reiki et n'étaient pas initiés. Un système normalisé de notation fut créé pour évaluer les comportements des résidents avant les traitements (de 15 à 16 h) pendant les traitements (de 16 à 17 h) et après les traitements (de 17 à 18 h). Les traitements duraient 20 mn sur chaque participant. Ce projet était informel et les résultats ont consistés en anecdotes et informations apportées par l'observation.

Les résultats de l'utilisation du Reiki sur les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer

  • Le personnel et les familles ont noté des améliorations du sommeil, de l'alimentation et moins d'agitation chez ceux qui reçurent du Reiki. 
  • Les résultats des traitements Reiki, comparés aux traitements placebo, étaient visiblement meilleurs, même si les résidents ont manifestement apprécié les deux types de traitements. 
  • Les non-participants qui se trouvaient dans les environs étaient plus calmes et plus tranquilles comme s'ils avaient bénéficié de la proximité de l'énergie Reiki.
  • Beaucoup de participants ne supportaient pas qu'on soit debout dans leur dos en leur faisant du Reiki, trouvant apparemment cela effrayant. Une approche par le côté ou par devant était mieux acceptée surtout quand nous commencions en leur tenant les mains ou les genoux. 
  • Nous avons mis sur pied un protocole de positions des mains qui semble particulièrement bien toléré et efficace pour ce genre de personnes. 
  • Le personnel nota que les participants essayaient de nous trouver dans les salles de soins, les jours où nous étions absents, cherchant le soulagement du Reiki. 
  • Bien que beaucoup étaient incapables de communiquer avec nous, ils se mirent à montrer avec leurs doigts des zones de leur corps où ils souhaitaient que nous fassions du Reiki, associant de toute évidence nos mains avec des sensations de confort et de soulagement.

Ce projet pilote donna des résultats encourageants, montrant les effets très positifs du Reiki sur cette population. Nous apprîmes beaucoup de choses et je fus encouragée à poursuivre ce service aux autres.

Les commentaires du Président et Directeur M. Keith Myers à propos du Reiki

"En 2001, j'ai eu le plaisir de rencontrer Judy McCracken, maître de Reiki, à Montefiore. Après qu'elle m'ait eu expliqué les principes du Reiki et les manières dont il pouvait aider les personnes âgées, j'ai perçu fortement qu'une approche holistique devait faire partie des services que nous offrions à Montefiore. Au fur et à mesure que je découvrais le Reiki et voyais les bénéfices sur nos résidents, j'ai apprécié cette méthode complémentaire à un niveau plus profond encore. J'eus le sentiment intérieur que le Reiki devait faire partie du Programme de l'Hospice ( NdT = centre de soins palliatifs) pour soulager les douleurs et détresses et faire partie de l'Unité pour Déments afin de les calmer particulièrement pour ceux qui souffrent du "Syndrome du Coucher de Soleil". Je pensais que cette association avec le Reiki pourrait aider à faire de Montefiore la meilleure organisation du pays.

Dans cet objectif, j'ai demandé à Judy de commencer à tester l'efficacité du Reiki sur différents groupes de résidents et d'utiliser Montefiore pour entraîner de jeunes maîtres Reiki.

Je crois fermement que les succès que nous avons rencontrés durant ma direction à Montefiore étaient dus à l'énergie importante que le Reiki apportait dans l'organisation".

Notre premier projet en collaboration

En 2006, nous avons reçu une subvention de 50 000 dollars en commun avec l'Association Alzheimer, région de Cleveland, pour enseigner le Reiki 1 er degré à des personnes qui s'occupaient de parents atteints de la maladie.

Pour pouvoir participer, le soignant devait s'occuper d'une personne malade qui séjournait à la maison et non dans une clinique.

Sept maîtres de Reiki et moi-même, en équipe, formèrent 142 personnes gratuitement, leur demandant seulement de faire aussi souvent que possible du Reiki sur elles-mêmes et sur leur cher malade puis de nous donner les résultats. Les 12 heures de la formation du 1 er degré étaient réparties sur 6 semaines consécutives à raison de 2 heures par semaine.

Nous reçûmes des informations "de première main" sur le trauma et le stress qui font partie du quotidien des soignants. Au fur et à mesure que les cours se déroulaient, les personnes soignantes nous racontaient des histoires surprenantes d'amélioration de leur propre sommeil et de celui de leur malade, de diminution de l'agitation, de l'anxiété et des hurlements des personnes dont elles avaient la charge.

La soignante Jennifer Johnson nous raconta: "avec le Reiki, je suis parvenu à soulager à 98 % mon insomnie chronique qui durait depuis des années". Elle et sa fille Kelly participèrent aux cours en tant que "équipe soignante" s'occupant du père de Jennifer. Jennifer porte le Reiki en haute estime, suite aux effets positifs dans sa vie et affirme : "Si on me propose à nouveau ces cours, j'y viendrai volontiers. J'ai beaucoup aimé le groupe et son aide et le fait que tout le monde peut faire du Reiki". Sa fille Kelly est maintenant maître Reiki.

Une autre soignante nous raconta l'histoire de sa mère qui était clouée au lit depuis 3 ans, sans communication avec elle et incontinente. Elle fit du Reiki à sa mère chaque soir pendant une semaine après son initiation. Un soir son mari et elle sortirent pour promener le chien. Quand ils rentrèrent, sa mère n'était pas dans son lit et ils furent surpris de la trouver dans la salle de bains. Notre soignante était hors d'elle mais sa mère ne voyait pas où était le problème : elle utilisait simplement la salle de bains ! Ce "réveil" dura quelque temps et le neurologue ne parvenait pas à l'expliquer. Des mois durant, sa mère recommença à être présente et cohérente pendant quelques jours puis retournait "ailleurs". Sa fille avait l'impression que le Reiki lui ramenait sa mère pour des "visites".

Il faut cependant noter que c'est la seule histoire aussi surprenante que nous ayons entendue. Généralement, on ne nous parlait pas de guérison mais d'améliorations dans la qualité de vie : une meilleure mémoire, une capacité à parler à nouveau, un retour à de meilleurs traits de caractère ou de meilleures capacités à marcher. Les soignants utilisaient souvent le mot de renforcement pour décrire l'effet personnel ressenti grâce au Reiki.

Ce que nous avons appris pendant ce projet

  • Les personnes soignantes représentent un groupe essentiel pour les formations au Reiki. Elles ont la possibilité de donner du Reiki journellement à elles-mêmes et aux malades et sont en grand besoin de soulagement de stress. 
  • Elles ne vont pas acheter de table de massage et n'ont pas une heure entière de libre à consacrer au traitement Reiki. Elles nous ont appris que même 10-15 minutes de Reiki donnaient des résultats puissants.
  • Dans ces circonstances, un traitement complet sur une chaise ou un fauteuil roulant est beaucoup plus pratique que sur une table ou un lit et est tout aussi efficace. 
  • Les praticiens peuvent donner du Reiki tout en faisant autre chose (par exemple parler, marcher, utiliser une main, etc.). Ceci a des implications importantes pour les soignants professionnels dont le temps est limité sur leur lieu de travail. 
  • L'enseignement du Reiki sur une série de plusieurs jours, comparé à la formation sur une seule journée ou deux, augmente la probabilité de bien intégrer le Reiki dans la vie de tous les jours. 
  • Ecouter les rapports des autres sur les expériences de la semaine passée fut très motivant et incita les participants à faire plus de Reiki et à essayer plus de positions de mains la semaine suivante.

Les nouveaux matériels créés pour notre enseignement

  • Un Manuel d'instructions Reiki pour les soignants de 60 pages fut créé à partir de ce que nous avons appris sur les conditions de vie des personnes soignantes avec les informations normales du Reiki 1 er degré mais aussi de nouvelles techniques et des conseils pour qu'elles pensent à s'occuper d'elles-mêmes également. Chaque participant le reçoit gratuitement. La participation à tous les cours est récompensée par l'obtention du diplôme de praticien de Reiki I. 
  • Un DVD en 3 parties montre comment faire un traitement Reiki sur une table de massage, un lit médicalisé et sur une chaise. Nous recommandons fortement désormais aux soignants d'utiliser la technique de traitements sur une chaise, bien plus pratique, à cause de leurs contraintes horaires et de leurs propres limites physiques. On leur montre le DVD en classe avant qu'ils ne pratiquent devant l'enseignant.

Le manuel comporte toutes les positions de mains montrées dans le DVD avec des indications écrites donnant ainsi aux soignants un document en images auquel ils peuvent se référer.

Enseignement en grand groupe

Pour rentabiliser au maximum les subventions reçues, il nous faut donner les formations à un grand nombre de soignants. Rapidement, nous avons compris que des classes importantes de 25 personnes marcheraient bien. Nous mettons une équipe de 2 maîtres Reiki par classe et cela permet d'avoir quand même une atmosphère familiale de partage et d'aide réciproque, même si cela n'est pas aussi intime qu'un groupe de 8 évidemment.

Le seul problème était le nombre d'initiations que devait faire chaque maître. Les initiations furent données lors de la 2 e séance de façon à ce que les soignants puissent pratiquer le Reiki à la maison le plus vite possible.

La solution fut trouvée : nous envoyons des maîtres Reiki supplémentaires pendant ce 2 e cours de façon que chaque maître n'ait que 6 personnes à initier. Ceci nous faisait gagner du temps et nous a permis d'initier près de 200 soignants durant ce projet de 3 mois.

Une recherche s'ajoute à notre projet habituel pour les soignants.

En 2008 l'association Reiki Rays of Hope a reçu une subvention importante de la Fondation de Soins de Santé du Mont Sinaï de Cleveland, à nouveau en collaboration avec l'Association Alzheimer de la région. Nous avons enseigné le Reiki 1 er degré à 198 personnes soignant des parents chez elles ou dans des maisons spécialisées.

20 maîtres Reiki ont encadré, en équipe, 12 formations de 4 semaines dans des maisons de santé du Nord de l'état d’Ohio. Là aussi, les classes étaient gratuites pour les soignants, leur seule "participation" était de nous faire un compte-rendu chaque semaine sur les résultats de l'utilisation du Reiki sur eux-mêmes et sur leur malade.

Le programme des cours comprenait beaucoup de pratique contrôlée en classe ce qui permettait aux soignants de prendre confiance en leur capacité de donner du Reiki de façon efficace et favorisait aussi une atmosphère

"familiale" d'amour et d'entre-aide parmi les élèves. D'ailleurs beaucoup ont tissé des liens d'amitié entre eux lors de ces séances.

La différence principale dans ce projet fut l'ajout d'un programme de recherches mis au point par L'Ecole d'Infirmières de l'Université Case Western Reserve à Cleveland (Case Western Reserve University School of Nursing). Nous n'avions trouvé que peu de documents de recherche sur le Reiki. Nous sentions que nous étions témoins de transformations surprenantes, presque miraculeuses, dans la vie des personnes soignantes, et cela nous a conduit à essayer de voir si ce dont nous étions témoins pouvait être décrit de façon objective et crédible.

Les chercheurs mirent au point un questionnaire pour évaluer la qualité de vie des soignants. Ceux–ci ne participaient à la recherche que s'ils le souhaitaient. Le questionnaire était donné trois fois : au début du 1 er cours, à la fin du dernier cours et envoyé aux volontaires un mois après la fin de la formation pour évaluer leur qualité de vie. Les résultats finaux seront disponibles en 2009.

Conseils à ne pas négliger pour mettre sur pied de tels projets

Les maîtres Reiki qui souhaiteraient mettre sur pieds des programmes similaires ont intérêt à étudier sérieusement les points suivants :

  • Créer une société légale (S Corp, LLC, association à but non lucratifs) pour votre protection juridique et les problèmes d'impôts. 
  • Si vous souhaitez vous faire payer, votre responsabilité augmente. Pensez à une assurance personnelle. 
  • Attachez-vous les services d'un comptable officiel et bien au courant des lois pour les associations à but non lucratif, si vous avez choisi cette structure, car les lois sont strictes pour ce genre de société. 
  • Si vous souhaitez enseigner le Reiki, assurez-vous d'avoir un programme de prévu, le matériel approprié et un agenda très souple qui puisse s'adapter aux emplois du temps des élèves.
  • Les choses se passent mieux si vous avez l'accord et le soutien du personnel administratif qui pourrait utiliser vos services. Prenez rendez-vous et expliquez votre projet. C'est utile d'avoir des documents sur le nombre grandissant d'établissements qui utilisent ce genre de projets. (NdT :cf. Dossier " Reiki à l'hôpital" disponible à reikiforum.secretariat@gmail.com ) Proposez de faire une présentation au personnel de direction de l'établissement. 
    Quand je fais cela je prends plusieurs maîtres avec moi et tout en présentant, nous donnons des traitements du haut du corps aux personnes assises sur leur chaise, en guise de découverte. Leur faire sentir le Reiki est bien plus efficace que d'essayer de leur décrire. 
  • Adaptez-vous aux circonstances. Donnez volontiers des soins gratuits d'essai, faites des présentations, lancez des programmes pilotes, et commencez sans vous faire payer. Faites vous apprécier et faites apprécier le Reiki et le paiement de vos services viendra naturellement. 
  • Profitez de la demande croissante de programmes de Bien-Etre dans les établissements médicaux. Votre projet de Reiki peut très bien s'adapter dans le projet de l'établissement lancé pour améliorer le moral et le bien-être de son personnel ainsi que de ses problèmes d'usure au travail. 
  • Proposez un échange : vous offrez des traitements gratuits, des formations à prix réduit et l'établissement vous fournit gratuitement un local et un public tout trouvé : le personnel, les résidents, les malades et leurs familles. 
  • Cherchez des associations sans but lucratif prêtes à collaborer avec vous. L'apport du Reiki dans leur section locale est d'une grande valeur pour leur action. 
  • Faites vos "devoirs" : cherchez les meilleures pratiques proposées par d'autres maîtres et copiez leurs méthodes ou leurs programmes. Ne perdez pas de temps, en usant votre énergie trop précieuse, en essayant de tout réinventer. 
  • Cherchez à vous faire subventionner. Il y a des centaines de fondations et d'organismes prêts à financer des projets innovants. Cherchez ceux qui existent dans votre région ainsi que leurs critères de financements.

Travaillez en collaboration avec une association sans but lucratif ou un établissement médical pour demander cette subvention ensemble, ce sera plus facile. 
Nous leur proposons cet échange : nous ferons tout le travail ; donnez nous simplement un endroit pour travailler et co-signez la demande de subvention. 
Et du travail, il y en a ! L'organisation et l'engagement dans de tels projets prend énormément de temps.

Mais vous êtes payés de vos efforts quand vous voyez que vous aidez les autres avec succès et que votre réputation de partenaire efficace et compétent grandit.

Le succès appelle le succès. Les premiers efforts sont les plus difficiles. Par la suite votre sérieux et votre réputation vous précèdent et vous aident à ouvrir plus facilement de nouvelles portes.

Nos projets futurs.

Nous avons reçu une dotation pour enseigner le Reiki à 25 mamans dont les enfants souffrent d'autisme. 
Nous collaborons aussi pour une nouvelle subvention avec Montefiore pour enseigner le Reiki à 200 infirmières du Nord de l'Ohio gratuitement, et avec une reconnaissance par la Formation continue. 
Ce projet, qui sera aussi l'objet d'un programme de recherches par Case Western Reserve University, nous permettra de voir l'effet du Reiki sur le stress des infirmières et leur utilisation avec les patients durant leur travail, en utilisant une approche multi-tâches.

Notre but ultime est de voir ces formations Reiki proposées dans le pays tout entier.

Judy peut être contactée (en Anglais) sur son site : www.reikiraysofhope.org ou sur son adresse mail:jmccracken08@oh.rr.com


Traduction : Jean-Marc Locoge 
********************************************

Inspirés par cette grande idée, nous allons mettre en place dans les mois à venir des initiations pour les gardes-malades sur ce modèle. 
L’organisateur sera La Fédération de Reiki (LFDR). Retournez souvent sur son site qui est en développement permanent. Le début de ces actions sera présenté également dans les pages de notre revue.