Articles sur le Reiki




 

Qu'est-ce que je veux ?

Publié le 02/09/2012 à 16h41 - Vu 66088 fois

Un outil très important et efficace dont nous nous servons dans notre développement personnel/spirituel est la pensée positive - plus précisément l'affirmation positive.

Dans le Reiki, on apprend cela dès le premier degré.

Mais, utilisons-nous cet outil sciemment ? Il me semble que pas toujours, malheureusement.

Le processus de co-création que nous vivons et mettons en place du matin au soir, en fait 24H/24, jour après jour, suit chez tout le monde le même chemin et il est important d'en avoir conscience.

Le tout premier pas de la co-création est l'intention et/ou l'aspiration. Bien que l'un appartienne plutôt au mental et l'autre plutôt à l'émotionnel, ces deux aspects ont une importance pratiquement égale.

Le processus de co-création, propre à tout le monde, est basé sur un schéma de fonctionnement simple, compréhensible et facile à maîtriser si on le connaît. Voici ses quatre étapes ou niveaux : intention/aspiration - pensée cohérente - mots - matérialisation.

En d'autres mots, on pourrait dire que : à une intention/aspiration claire correspond une pensée claire ; à une pensée claire correspondent des mots clairs ; à des mots clairs correspond une matérialisation claire, agréable, intéressante.

Cependant, quand ce processus n'est pas vécu consciemment et harmonieusement cela donne… la disharmonie : à une intention/aspiration confuse (même s'il s'agit d'une bonne intention !) correspond une pensée confuse ; à une pensée confuse correspondent des mots confus ; et à des mots confus correspond une matérialisation confuse ou "la ratatouille" dans la vie !

C'est justement cette dernière version que beaucoup d'entre nous vivons au quotidien tout en nous demandant pourquoi les choses ne vont pas suffisamment bien, pourquoi moi, pourquoi Dieu m'a oublié, etc.

Quelqu'un a dit que "le pire pêché", c'est l'ignorance.

Eh bien, notre ignorance des Lois Universelles fait que nous ne nous comportons pas en co-créateurs conscients et le résultat est le plus souvent insatisfaisant.

La façon la plus simple d'exprimer son intention/aspiration est l'affirmation positive.

Vous trouverez sur le site www.reikiforum.com un article (en français) qui parle en détails de l'affirmation positive et je ne pense pas qu’il soit nécessaire de reprendre tout cela ici.

Cependant, j'aimerais revenir au mécanisme pour formuler l'affirmation parce que je me suis rendu compte (grâce à mon expérience et grâce au contact avec de nombreuses autres personnes) que ce n'est pas toujours facile de formuler une affirmation, surtout quand c'est pour soi-même.

C'est une fois qu'on a compris que, du point de vue forme, une affirmation positive doit suivre des règles bien précises et qu'on veut appliquer cela, que les difficultés commencent.

Pour rappel, pour qu'une affirmation positive soit efficace, elle doit exprimer correctement notre intention et respecter la forme adéquate : elle doit être une phrase aussi courte que possible, formulée au temps présent, sans négation, traitant d'un seul sujet à la fois et se terminant par des mots clés.

Donc, ayant compris tout cela, on veut peut-être changer un aspect quelconque de notre vie et on se dit "OK, je vais formuler mon affirmation sans problème"… et le problème commence. On tourne en rond, on ne trouve pas les mots et finalement quand on se dit "c'est bon" l'affirmation n'est toujours pas correcte.

95% des affirmations qu'on me soumet ne sont pas correctes pour différentes raisons, mais la raison principale est qu'on ne sait pas exprimer le fond de sa pensée ou de son désir. On sent ce désir, "on s'entend", mais au moment de mettre tout cela d'une façon cohérente, on bute sur plein d'obstacles.

Alors, on va directement aux mots, on donne dès le début trop d'importance à la forme et à cause de cela on se perd. Pourtant, le processus est assez simple.

Il commence par la question la plus importante : par rapport à l'aspect de ma vie que je veux changer, qu'est-ce que je veux ?

Répondez à cette question simplement, prenez votre temps et choisissez vraiment ce que vous voulez et dites-le avec vos mots, tous les mots qui viennent. Regardez en face vos désirs, ne vous mentez pas (nous sommes tous experts en cela !), pensez de votre point de vue, faites vos choix consciemment !

Posez-vous plusieurs fois la question "qu'est-ce que je veux ?", répondez dans des circonstances différentes, selon l'énergie du moment, selon le degré de stress du moment. Connaissez-vous et comprenez-vous et vos désirs, intentions, aspirations, etc.

C'est seulement quand vous savez vraiment ce que vous voulez que vous pouvez passer à la phase suivante : pensez à la forme !

Formulez l'affirmation positive uniquement après avoir réalisé ce processus et là, elle fonctionnera.

En plus, il y a un BONUS !

Grâce au fait de s'habituer à se poser cette question de cette façon, on peut aller plus loin et définir les grandes lignes de notre vie en se posant cette question et son contraire de temps en temps : "qu'est-ce que je veux dans ma vie" et "qu'est-ce que je ne veux pas dans ma vie ?".

Quel que soit l'âge que nous ayons aujourd'hui, voilà LA question !

Nita