Articles sur le Reiki




 

Une question délicate

Publié le 10/04/2013 à 15h21 - mis à jour le 12/07/2013 à 15h22 - Vu 68780 fois

Une question délicate

- par Nita Mocanu -

Je ne pensais pas publier cette lettre parce que je n'aime pas parler mal de mes confrères et j'aime encore moins apporter une énergie négative dans le Reiki. Mais ce témoignage est trop grave et, à la réflexion, il peut nous aider à devenir un peu meilleurs : on apprend toujours des erreurs des autres. Alors, je vous le soumets à vous, praticiens et Maîtres Reiki, avec l'invitation à vous poser la question : suis-je moi-même, ne serait-ce qu'un peu, dans l'état d'esprit de l'enseignant dont on parle ici ?

Voici donc le témoignage et ma réponse :

Bonjour,

Je reçois toujours avec grand plaisir vos newsletters. Je suis initiée au Reiki Usui 1er et 2e degrés depuis plusieurs années et au Reiki Karuna depuis un peu plus de deux ans. J'ai quelques questions à vous poser à ce sujet.

Mon Maître Reiki nous a transmis au cours de notre initiation les symboles CKR, HSZSN, SHK et DKM. Je ne trouve pas le DKM dans vos manuels de Reiki I et II.

D'autre part, j'ai appris qu'on trace tous les symboles dans les mains et non dans l'air ; que le symbole DKM  est utilisé pour l'envoi à distance uniquement.

Nous n'avons pas appris les Kotodamas, ni le travail avec le cristal de quartz. Nous n'avons pas évoqué le Kenyoku, ni les techniques japonaises.

Peut-on conclure que nos initiations sont incomplètes ? Sommes-nous limités dans notre pratique du Reiki de ce fait ?

Par ailleurs, après l'initiation au Reiki Karuna (par le même Maître), j'ai eu des réactions importantes : crises d'angoisse, il a même fallu appeler le Samu, mon mari croyant que je faisais une crise cardiaque. Depuis, je n'ai pas refait ce Reiki, par peur. Mon Maître, que j'ai contactée  quelques jours plus tard, m'a dit que j'avais été trop gourmande et que je n'avais qu'à ne pas faire tous les symboles en même temps (ce que je ne savais pas), mais progressivement. Trop tard, c'était fait.

Lors de toutes les initiations, que ce soit Reiki Usui ou Karuna, nous étions en général une douzaine de personnes, il y avait lors des premiers échanges de Reiki des réactions très importantes et spectaculaires (crises de tétanie, beaucoup de pleurs, de cris parfois, de tremblements, etc.) : est-ce normal ou ce Maître induit-elle ces réactions d'une certaine façon parce qu'elle donne l'impression d'apprécier ce genre de manifestations ? Vous semble-t-il possible que ce Maître (avec laquelle je n'ai plus de contact) nous ait transmis autre chose que le Reiki pur ?

Je serais très heureuse d'avoir des réponses m'éclairant sur ces points et me demande s'il serait bon d'envisager des ré-initiations.

Je suis désolé, ce que je suis sur le point de vous dire ne vous plaira probablement pas.
Votre récit est surprenant et selon ce récit, l'enseignement que vous avez reçu est hautement inhabituel. C'est-à-dire que je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui enseigne de cette façon !

Je ne veux pas dire que ma façon d'enseigner serait parfaite. Mais je pense que mon enseignement et celui d'un grand nombre d'enseignants rentre dans la moyenne, notamment du point de vue contenu et étapes.

Donc :
- le DKM ne se donne qu'au 3e degré. Le donner avant ne sert à rien.

- les envois à distance se font grâce au HSZSN et non pas au DKM.

Je sais bien qu'il y a un Maître Reiki japonais qui dit qu'à partir d'un certain moment dans notre évolution Reiki on devrait utiliser uniquement le DKM. Mais il parle du parcours d'après la Maîtrise (Maître enseignant), dans son école et selon son enseignement.

- le Reiki Karuna® s'enseigne uniquement aux personnes ayant passé le 3e degré Usui. Le recevoir avant ne sert pas à grand-chose et vous en avez eu la preuve.

- non, il n'est vraiment pas habituel d'avoir des manifestations de ce genre dans les stages systématiquement. Bien sûr, il peut arriver que parfois, rarement, il y ait un moment de ce genre. Mais jamais systématiquement. Je suppose que, effectivement, cela vient de l'enseignant.
De quelle façon elle déclenche cela ? Je n'ai aucune idée. Peut-être qu'elle n'attire que des gens qui sont sensibles à ce genre d'énergie ?

- la réponse qu'elle vous a donnée suite à votre initiation Karuna montre un incroyable manque de respect et un sens de la responsabilité terrible.

C'est le devoir de l’enseignant de donner toutes les informations (oralement et/ou par écrit) et, s'il y a la moindre possibilité d'effet secondaire indésirable, les élèves doivent être informés dès le début. J'ose dire que son attitude est non seulement non respectueuse, mais directement irresponsable.

- ne pas connaître l'utilisation du cristal de quartz n'est pas grave. Vous pouvez l'apprendre dans les livres et tout va bien. Comparé à la gravité des indications que vous avez reçues par rapport aux symboles et leur utilisation, ce n'est rien !

- les TJR (Techniques Japonaises de Reiki) viennent toutes du Japon et tout Maître Reiki devrait les connaître et les enseigner. Les ignorer volontairement en dit long sur cet enseignant.

Suite à tout cela, je me demande si cette personne est vraiment Maître Reiki !
Vous a-t-elle donné sa lignée ?

Alors, que faire ?

Je sais que ce n'est pas agréable d'entendre cela, mais j'irais me faire ré-initier ailleurs dès le 1er degré.
Je ne dis pas ces mots à la légère, mais, malheureusement, c'est une situation trop bizarre pour aller par quatre chemins parce que non, je ne pense pas que vous êtes initiée à un "Reiki pur".
De fait, tenant compte des quelques lignes que vous m'avez envoyées, je ne pense pas que vous soyez initiée au Reiki.

Trouvez quelqu'un qui vous convient - grâce à cette expérience vous avez bien plus de discernement maintenant - et profitez pleinement du Reiki ensuite.