Articles sur le Reiki




 

Hawayo Takata et la spiritualité

Publié le 15/07/2014 à 15h16 - mis à jour le 10/10/2014 à 15h15 - Vu 9814 fois

Hawayo Takata et la spiritualité

- par Robert Fueston -

Quand j'ai passé mon premier degré de Reiki, mon enseignant m'a indiqué de ne pas lire des livres sur le Reiki, mais de me concentrer sur ma pratique quotidienne. Je n'ai pas suivi son bon conseil. Pour moi, un esprit analytique qui a besoin de connaissances et de les classer - esprit qui m'a amené à obtenir plus tard une licence en Information et Bibliothèque -, ce conseil était un peu étroit, limitant.

La surprise a été que, après avoir lu tous les livres que j'ai pu trouver et après avoir parlé avec tous les praticiens et Maîtres Reiki que j'ai pu rencontrer, j'étais incroyablement confus : tout ce que j'ai lu ou entendu était en conflit avec un élément ou un autre que j'avais lu ou entendu. Le seul élément commun était Mme Hawayo Takata, mais là encore, il y avait différents points de vue, différentes approches.

Tout le monde était d'accord sur le fait que Mme Takata et son Maître Chujiro Hayashi ont apporté le Reiki aux USA vers la fin des années 30. Hayashi est retourné au Japon et Mme Takata a continué à pratiquer et enseigner le Reiki jusqu'à la fin de sa vie en décembre 1980.

Dans la décade suivante, la pratique du Reiki issue de la lignée Usui/Hayashi/Takata s'est répandue dans tout le monde - et c'est là que tout a commencé à changer. Un petit groupe de Maîtres ont fait de leur mieux pour rester fidèles à l'enseignement de Mme Takata, mais beaucoup d'autres Maîtres ont changé la pratique sans même s'en rendre compte.

Des recherches sur le Reiki Takata                                               

Ma tendance en tant que chercheur a été d'aller à la source ou aussi près de la source que possible. Il m'a semblé que la seule façon de découvrir la vérité était d'étudier avec autant d'élèves directs de Mme Takata que possible, de classer et comparer leur enseignement et, bien sûr, de pratiquer tous les jours.

Pendant les dix sept années qui ont suivi, j'ai pu rencontrer dix des vingt deux Maîtres initiés par Mme Takata. J'ai aussi contacté les élèves Maîtres des Maîtres initiés par Mme Takata qui étaient déjà décédés (dont certains étaient membres de la famille de Mme Takata). Après avoir publié des écrits sur le Reiki et ses Maîtres, j'ai été contacté par d'autres personnes - élèves des personnes que je n'avais pas pu rencontrer - pour m'aider à remplir les trous dans mon histoire.

J'ai ainsi obtenu plusieurs enregistrements audio des stages de Mme Takata. Ces enregistrements m'ont permis d'entendre l'enseignement du Reiki I et II par Mme Takata en direct. J'ai pu ainsi référencer et croiser les informations pour mieux voir les aspects similaires.

Une autre source fiable a été représentée par les notes écrites par Mme Takata, par plusieurs de ses élèves Maîtres et par certains de ses élèves des 1er et 2e degrés. J'ai également trouvé des vidéos avec les élèves de Mme Takata racontant des anecdotes sur elle et partageant son enseignement. Enfin, des articles dans les journaux, parus entre 1930 et fin des années '70, ont apporté une autre perspective à mes recherches.

Mme Takata et la valeur de la spiritualité

Le résultat de toutes ces recherches est que j'ai découvert qu'il y a un énorme fossé entre ce que Mme Takata enseignait vraiment et ce que les gens pensent qu'elle enseignait. Et cela s'applique tout particulièrement par rapport à la spiritualité.

Bien que beaucoup de praticiens de Reiki affirment que Mme Takata et son enseignant - M. Chujiro Hayashi - se sont focalisés plus sur le corps physique que sur le spirituel, ceci n'est pas le cas.

Mme Takata soulignait que le spirituel et le mental sont le numéro un et le corps physique le numéro deux et que les deux sont nécessaires pour créer le tout. En d'autres mots, ce que j'entends souvent est que Mme Takata et M. Hayashi se concentraient plus sur le corps physique et pas trop sur le bien-être du mental et du spirituel. Cependant, ce n'est pas ce que Mme Takata enseignait.

Dans un enregistrement audio, Mme Takata dit : "Donc, nous disons toujours que le mental et le spirituel conjointement sont le numéro un ; le numéro deux c'est le physique. Ensuite, on met cela ensemble et nous sommes un tout complet. Et quand vous pouvez affirmer cela (que nous sommes un tout complet) cela veut dire que vous avez donné du Reiki et que le Reiki a bien travaillé pour vous." [1]

Mikao Usui donne du Reiki aux mendiants

L'histoire dans laquelle Mme Takata dit que Mikao Usui Sensei aurait donné du Reiki aux mendiants pendant sept ans n'est pas historiquement correcte [2], mais il est probable que ce soit inspiré d'événements réels (ce sera peut-être le sujet d'un futur article.)

Mais par rapport au sujet de cet article d'aujourd'hui, l'idée est que l'histoire de Mme Takata soulignait l'aspect spirituel :

Selon l'histoire racontée par Mme Takata, les moines que Mikao Usui Sensei a consultés ont tous souligné qu'il devait se concentrer sur le spirituel. Mais, Usui Sensei, un homme avec une forte personnalité, a décidé de focaliser sur le corps physique et d'ignorer ce que les moines lui avaient dit. (Cela, je peux le comprendre, puisque moi aussi j'ai ignoré ce que mon enseignant m'a indiqué.)

Alors, Usui Sensei donne du Reiki aux mendiants pendant des années. Mais, au bout d'un certain temps, il voit des gens qui avaient guéri et qui avaient eu l'opportunité de changer de vie et de s'intégrer dans la société, retourner dans la colonie de mendiants.

A travers cette expérience, Usui Sensei reconnaît la sagesse de ses enseignants. Il s'est rendu compte qu'il ne suffit pas de guérir le corps seulement. Il a compris que "le mental et le spirituel sont le numéro un ; que le physique est le numéro deux."

 

 

[1] Takata Speaks: Volume 1, Reiki Stories.

[2] Je suis parfaitement au courant des autres enseignements de Mme Takata, tout particulièrement l'histoire de Mikao Usui Sensei, histoire abandonnée aujourd'hui par la majorité des gens. Cependant, après avoir fait des recherches par rapport à certaines anecdotes ou aspects ayant été remis en question, j'ai réalisé que les "recherches" antérieures ont été totalement inadéquates, certaines "recherches" se résumant à un simple appel téléphonique. Je partagerai dans le futur les recherches que j'ai faites à l'Université de Chicago qui ouvrent des possibilités surprenantes sur l'histoire du Reiki, telle qu'elle a été racontée par Mme Takata.

(Cet article a été publié d'abord: http://reikiinmedicine.org/communicating-reiki/hawayo-takata-reiki-spirituality/#sthash.FOzfCRQA.dpuf)