Articles sur le Reiki




 

L'énergie, c'est l'énergie...

Publié le 16/01/2015 à 12h49 - mis à jour le 13/04/2015 à 14h25 - Vu 8733 fois

L'énergie c'est l'énergie. Il n'y en a qu'une ?

- un échange -

Depuis toutes ces années j'avais laissé tomber mon envie de savoir d'une manière "théorique" ce qu'était cette énergie que l'on appelle le Reiki.

Etant un peu trop "mental"  il était important pour moi de la vivre et de la partager même si je n'avais pas toutes les réponses. Aujourd'hui je veux creuser la question.

C'est cette réflexion que j’entends souvent de la part de thérapeutes énergétiques qui a déclenché ce besoin :

" De toute façon l'énergie c'est l'énergie. Il n'y en a qu'une !"

Et moi ce n'est pas ce que j'ai appris et ce n'est pas ce que je crois.

Pour moi une énergie se définit par sa vibration. Et chaque vibration a une action particulière. Mais là où ça se complique... Reiki a une vibration propre. Les symboles Reiki aussi. Donc différentes ?

Pour l'Antahkarana : même énergie mais effets différents selon le type de symbole.

Comment cela s'organise-t-il ?  Par "famille" ? Une énergie Reiki qui se déclinerait en plusieurs vibrations/symboles ?

Peux-tu m'apporter ta réponse et/ou me conseiller des ressources à ce sujet ?

Eric Fruneau

Bien que notre utilisation du Reiki et de l'énergétique en général ait évolué énormément dernièrement, il y a toujours certaines questions qui restent pour l'instant sans une réponse mentalement satisfaisante.

Une de ces questions c'est par rapport à l'énergie. Ou à l'ENERGIE.

Pour cette raison et malgré une abondance de suppositions sur Internet, les unes plus élaborées que les autres, chaque personne qui parle sur ce sujet va apporter uniquement son opinion, sa croyance, peut-être sa perception basée sur un certain temps d'expérience et non pas la vérité.

Ce sera mon cas aussi : je ne peux parler autrement que de mon point de vue, une approche subjective donc. Je n'essaierai pas d'apporter des "preuves" ou un point de vue scientifique, puisque je ne suis pas un scientifique et que même eux ne sauraient apporter des preuves irréfutables. De plus, je survolerai seulement ce vaste sujet, l'espace ici ne permettant pas plus.

L'énergie existe

Je pars donc du postulat que l'énergie existe. On peut l'appeler l'énergie divine, cosmique, christique, bouddhique etc., et dans ce cas on parle de l'ENERGIE. Ce serait LA source.

Bien que la référence à une source oblige la pensée à aller vers un mouvement, une circulation, un aboutissement, une fin, je ne pense vraiment pas que ce mouvement existe.

L'énergie est

Je crois plutôt que l'ENERGIE est. Et si nous percevons un mouvement ou circulation, c'est ce que nous essayons de faire avec cette ENERGIE et non pas ce qu'ELLE fait. Parfois, on a un effet plus palpable et d'autres fois moins. Mais l'énergie même ne bouge pas, ne circule pas, ne change pas, ne fait absolument rien. Elle est.

Depuis des millénaires l'homme a compris que l'énergie existe (sans la comprendre, toutefois) et qu'en l'utilisant intentionnellement cela peut être une aide. C'est ce qu'on a essayé de faire. Certains ont essayé de la maîtriser et d'autres ont essayé de se laisser maîtriser par l'énergie.

La Maîtrise

Le résultat a été que nous avons aujourd'hui une multitude de disciplines qui enseignent comment maîtriser l'énergie. Grâce un travail constant et moyen à long terme, beaucoup de praticiens arrivent à la maîtriser. Mais une toute minuscule minorité arrive à garder en permanence ces capacités énergétiques indistinctement de leur état personnel (physique, émotionnel, etc.).

Malgré cela, ces disciplines sont très répandues parce qu'en plus de l'aspect énergétique, elles permettent de travailler sur des aspects du comportement humain et cela fait du bien.

Ensemble, le travail énergétique et le travail sur soi donnent un chemin spirituel cohérent.

De quelle énergie parle-t-on ici ? Peut-être que c'est le KI, l'énergie vitale.

La Foi

Une deuxième grande catégorie est représentée par ceux qui ont la foi.

Il s'agit des personnes qui ont placé toute leur foi en Dieu (quel que soit le nom qu'elles utilisent) et, arrivées à un lâcher prise extraordinaire, ressentent un état de grâce, de bénédiction, état accompagné par la possibilité d'utiliser l'énergie dans un but noble.

Les effets de cette utilisation peuvent être multiples, à priori hautement positifs pour soi et les autres (positifs du point de vue humain), mais encore une fois, cela dépend de l'état physique, émotionnel, mental etc. de la personne.

Les cas de perte soudaine de foi (et donc de capacités énergétiques) sont nombreux dans l'histoire des religions.

Et ici, de quelle énergie s’agit-il ? Peut-être que c'est le REI, l'énergie divine.

Le Reiki

Parmi les méthodes d'utilisation de l'énergie il y a aussi le Reiki.

Il s'agit, à ma connaissance, de la méthode la plus confortable qui existe : sans aucune expérience, pré-requis, niveau spirituel, discipline, exigences, capacités ou qualités, toute personne peut apprendre à "utiliser" l'énergie Reiki pour soi et pour les autres. C'est inconditionnellement, à vie, disponible 24h/24, quel que soit le lieu.

Et, le plus important - et c'est ce qui distingue le Reiki des autres modalités d'utilisation de l'énergie - c'est que l'état physique, mental, etc. du praticien n'affecte pas ses capacités énergétiques.

Même si le Reiki n'est pas la baguette magique, je crois vraiment que c'est la méthode la plus accessible et surtout celle qui présente le potentiel le plus élevé.

En effet, en passant par le Reiki, on peut arriver aussi - sans doute plus facilement - à une pratique d'un art martial ou d'une forme de yoga et/ou à la foi. Quand le chemin est déjà déblayé par la pratique du Reiki, tout autre chemin devient plus accessible et plus concret, plus dans le ici et maintenant.

Et ici, quelle énergie intervient ? Peut-être que c'est le REIKI, l'ENERGIE, la fusion des deux aspects de plus haut.

L'ENERGIE

Je crois qu'il n'existe qu'une seule et unique ENERGIE.

Que nous tous - et toute forme de vie qui existe - avons la capacité de nous relier à cette ENERGIE, nous alimenter et "l'utiliser" selon nos capacités et notre libre arbitre.

Le "petit" problème est que la connexion à cette énergie dépend d'une série de paramètres et, en fonction de ces paramètres, nous allons nous connecter à une fréquence ou à une autre.

En effet, l'ENERGIE peut se "décliner" en une infinité de fréquences.

Elles sont toutes bonnes, bien sûr, mais certaines vibrent plus haut et d'autres plus bas.

Les fréquences les plus basses (qui ne sont cependant pas faciles à maîtriser !), sont celles qui permettent à l'utilisateur d'imposer sa volonté et de réaliser/matérialiser un effet quelconque selon son désir. Comme par exemple dans les arts martiaux.

Les fréquences les plus élevées ne se laissent pas maîtriser et les Saints et Saintes ayant lâché prise totalement ont pu bénéficier, dans un but parfaitement noble, de cette énergie. Cependant, leur connexion dépendait d'eux-mêmes dans une grande mesure, en accord avec leur foi constante ou pas. L'état de ces personnes a souvent été qualifié d'extase, état qui échappe totalement au contrôle et à la compréhension habituelle.

Le Reiki

A ce même niveau de fréquences très élevées, se trouve le Reiki.

Il me semble qu'il s'agit de la fréquence la plus élevée que l'Etre humain puisse capter. De plus, cette fréquence s'adapte en permanence au niveau de conscience général, ce qui veut dire que le Reiki ne sera jamais "dépassé" ou "démodé".

Le praticien de Reiki n'a pas de contrôle sur l'énergie, et grâce à cela, l'énergie s'adapte en permanence aux besoins de la personne recevant la séance.

Nous avons vu que plus le praticien est dans un état de lâcher-prise, plus l'énergie passera librement et sera bénéfique pour le receveur. Mais, quelle que soit l'attitude du donneur, de toute façon l'énergie Reiki passera.

Tout cela, on peut le voir en termes modernes comme un bouquet de chaines de télévision ; en fonction du code utilisé, nous pouvons capter une fréquence ou une autre.

Le praticien est le téléviseur : il doit être en état de fonctionnement et son écran doit être dépoussiéré de temps en temps (au moins !). Au téléviseur, on peut ajouter des modules - des degrés dans le Reiki - et la réception sera encore meilleure. Attention : avec les modules (les degrés) ce sera toujours le même programme, mais en HD ou plus !

L'émetteur de Reiki c'est l'ENERGIE.

Pour que le "programme" puisse passer, il faut un code et le "code" du Reiki est représenté par l'initiation.

Tel un téléviseur, la responsabilité du praticien Reiki est de se maintenir vivant (en état de fonctionnement) et propre (pas trop de désirs et de pensées de basse fréquence).

Mais de la même manière que le téléviseur n'a rien à dire par rapport à la qualité du programme qui passe, le praticien de Reiki ne peut pas influencer la qualité de l'énergie qui passe par ses mains. Cela peut paraître frustrant pour certaines personnes, mais en réalité c'est un vrai avantage : quel que soit le niveau spirituel du praticien, l'énergie va passer et ne sera pas influencée par lui. Elle agira simplement pour le plus grand bien du receveur.

Conclusion

La conclusion pour moi c'est qu'il n'y a pas de conclusion !

On peut tourner en rond et analyser le Reiki et son fonctionnement sous tous les angles imaginables. Venir avec les explications les plus savantes. Faire appel aux "hackers" les plus chevronnés de la Terre : à notre niveau de conscience, personne ne pourra casser le code Reiki.

Avec cela, on ne pourra pas "expliquer" le Reiki, on ne pourra pas l'influencer et du coup, on ne pourra pas l'imiter non plus (tout ce que j'ai pu voir en matière d'imitation a été voué à l'échec et au bout de quelques années a disparu presque complètement).

En fin de compte, je me sens béni d'avoir reçu les initiations Reiki, de pouvoir le pratiquer et l'enseigner en tant qu'ignorant heureux !

Nita Mocanu