Articles sur le Reiki




 

Témoignage... Transformé par la maladie et le Reiki

Publié le 16/01/2015 à 13h04 - mis à jour le 13/04/2015 à 14h27 - Vu 9137 fois

Témoignage...

Transformé par la maladie et le Reiki

- par Nicolas Durbecq -

En 2009 lors d'une hospitalisation pour des maux de tête et des problèmes de vue, le diagnostic est tombé : adénome hypophysaire massif avec paralysie du nerf optique.

Un adénome hypophysaire est une tumeur bénigne siégeant entre les lobes du cerveau au niveau du troisième œil. S'en est suivie une opération par un professeur émérite. La tumeur était tellement grosse que l'hypophyse avait été détruite entièrement (ou presque, 99,9%) et que mon champ visuel était réduit. Je suis donc sorti de l'hôpital avec un traitement d'hydrocortisone en remplacement de l'hypophyse.

Mon épouse qui suivait des cours de qi gong m'incita à y participer. Pendant l'un de ces cours, j'ai rencontré un Maître enseignant de Reiki qui me fit des séances et m'enseigna le Reiki jusqu'au niveau 4. Chaque année, j'étais suivi par les services de l'hôpital pour évaluer l'évolution des problèmes dus à la disparition de l'hypophyse et de son logement.

Après cinq années de Reiki et des autotraitements tous les jours, la dernière visite a laissé une impression étrange à l'endocrinologue et au neurochirurgien :

« Les analyses sont bizarres », s'interrogeaient-ils ! L'amélioration est constante d'année en année, une hypophyse « fantôme » fonctionne correctement nécessitant l'arrêt total des médicaments !

L'endocrinologue s'adressa à moi :

« Nous serons toujours surpris des réactions du corps humain. Certains ont encore 90% de leur hypophyse et il leur faut des médicaments à haute dose et vous vous n'avez besoin de rien, allez comprendre ? »

En ce qui concerne la vue, l'ophtalmologiste constata lui aussi que ma vision était revenue à 100% et sans aucune séquelle.

« Vous avez de la chance », me dit-il, « dans votre cas, après un écrasement et une paralysie d'un des nerfs optiques, on ne retrouve que très rarement sa vision initiale. »

De la chance peut-être, les effets du Reiki indiscutablement.

Après cinq années, je continue toujours à suivre une fois par semaine un cours de qi gong et pratique le Reiki régulièrement. Ma chance est de pouvoir faire cela en couple, ce qui est beaucoup plus facile.

Ma maladie m'a fait prendre conscience que je n'étais pas sur le bon chemin et qu'il était temps de modifier les choses. J'avais tendance à tout vouloir contrôler et à ne pas laisser de place à l'imprévu. Quelle erreur, direz-vous ! C'est vrai, mais il a fallu ce problème de santé pour je prenne conscience du changement que je devais effectuer. En cela, le Reiki y a contribué.

Aujourd'hui, mon entourage confirme ce changement. Mon médecin a également constaté cette modification. Mon ouverture sur le monde et sur d'autres états de conscience est en marche même s'il reste encore beaucoup de travail. Initiation ne veut-il pas dire début ! Le début d'une nouvelle vie.