Articles sur le Reiki




 

Une lettre... Reiki et mediums

Publié le 08/07/2015 à 09h35 - mis à jour le 07/10/2015 à 09h44 - Vu 10163 fois

Une lettre...

Reiki et mediums

Je suis initiée au troisième degré et je pratique très régulièrement. Depuis quelques mois j'ai réalisé des séances qui ont abouti sur des guérisons spectaculaires en une seule séance, imagerie médicale à l'appui. Cela m'a apporté beaucoup de joie mais m'a également beaucoup perturbée. Récemment j'ai rencontré une médium très reconnue dans ma région. Dès qu'elle a pris mes mains elle m'a dit que j'avais un don qui me permettait de soigner avec mes mains, qu'il provenait d'un de mes ancêtres, comme un cadeau très précieux et que le Reiki n'est en fait qu'un support, un cadre qui me permet de l'exprimer.

C'est très beau comme message. Cependant, il est bon de prendre ce que les voyants/médiums disent avec du recul et, autant que possible, de la lucidité.
En effet, ils ne connaissent pas forcément le Reiki et disent ce qu'il leur semble juste de leur point de vue. Mais le fait est que même si elle avait raison et que vous avez reçu un don reçu de cet ancêtre, cela ne change rien à votre pratique. Ou cela ne devrait pas !

Cela me perturbe beaucoup car je ne sais plus quoi penser... J'ai un énorme respect pour le Reiki et je ne peux pas me dire que je suis autre chose qu'un canal. Il me semble bien que ce que je fais c'est du Reiki et pas du magnétisme. Pensez-vous qu'il soit possible d'avoir un don inné pour la canalisation par les mains et que celui-ci puisse être réveillé par les initiations Reiki ?

Effectivement, un don peut-être présent toute la vie et ne jamais se révéler ni développer.
Si le Reiki l'a "réveillé", ce n'est pas un hasard : il fallait que vous pratiquiez dans ce cadre et non pas autrement.
Donc, si vous avez un soutien de la part de vos ancêtres, de toute façon vous faites du Reiki, à mon avis. Mais, vous le faites - ou vous allez le faire - à votre façon, pas comme tout le monde.

Du coup, je me pose aussi beaucoup de questions sur la protection... si dans mon cas le Reiki est un support pour me permettre d'exprimer un don, Kenyoku est-il suffisant pour m'assurer une bonne protection ? Je pratique également l'exercice de protection que vous recommandez dans votre manuel du troisième degré mais pas forcément tous les jours. Beaucoup de personnes me mettent en alerte sur le fait de mieux me protéger mais je ne sais pas comment faire... faut-il pratiquer l'exercice de protection avant chaque séance ? (celui avec les mouvements circulaires avec les bras p65). J'ai lu dans "Feu de Reiki" (p 91-92) que contrairement au magnétisme, il n'était pas possible d'attraper de mauvaises énergies lors d'une séance, mais j'avoue ne pas être complètement convaincue par l'explication qui est donnée. Quel est votre avis sur le sujet et recommandez-vous "les partages Reiki" où 7 à 8 personnes donnent en même temps ?

Ne prêtez pas trop d'attention à ce qu'on vous dit puisque chaque personne parle de son point de vue. (Moi aussi !) Regardez votre propre expérience : tout se passe bien quand vous pratiquez le Reiki ? Sur vous et sur les autres ? En groupe ?
Si la réponse est oui, alors tout va bien.

Se protéger : vous trouverez sur mon site et dans le Manuel de Reiki II un article sur la protection. Il reprend bon nombre de situations et explique quelle est la meilleure protection : la conscience de soi ! Si on ajoute à cela les exercices cités plus haut, ce sera parfait.
Rappelez-vous que plus on a peur, plus on est vulnérable et plus on a besoin de protection !
Jusqu'ici tout était correct pour vous, tout se passait normalement. C'est à partir du moment où on vous a dit ces choses que vous avez été perturbée.

Pratiquez le Reiki normalement, comme jusqu’ici ou plus. Faites vos exercices Reiki normalement, comme jusqu’ici ou plus.
Consultez les autres pour avoir une opinion de la part de quelqu'un d'extérieur à vous mais tirez vos propres conclusions.
Théoriquement, on ne risque pas d'attraper de l'énergie négative en pratiquant le Reiki. Mais, si on s'implique dans le processus de la personne à qui nous donnons la séance, oui, c'est possible. De plus, si on a peur d'attraper des choses, on va se mettre sur la longueur d'onde de la peur et là, on va attraper "tout ce qui passe" et non seulement l'énergie de la personne qu'on touche.
Il ne s'agit pas d'avoir une attitude inconsciente. Juste se rappeler que notre degré de vulnérabilité (et donc d'attraper des énergies non bénéfiques) dépend de nos croyances du moment.

Difficile de faire le tri dans les informations entre les gens qui ont vraiment de la clairvoyance et ceux qui ne connaissent pas le Reiki et ceux qui attaquent le Reiki.
Jusqu'à présent, je pensais que toute personne, suite aux initiations, était capable de pratiquer le Reiki pour son développement personnel et développer ainsi de nouvelles capacités. Et que ce qui fait la différence entre les praticiens c'est le travail qu'ils font sur eux-mêmes, la mise en application quotidienne des Idéaux du Reiki. Pensez-vous qu'il y ait aussi en plus de cela une histoire de dons, de capacités innées ?

Tout ce que vous dites est parfaitement vrai.Tous les praticiens de Reiki ont la capacité à vie de pratiquer sur eux-mêmes et avec d'autres personnes. Plus ils travaillent sur eux-mêmes, plus ils s'élèvent, plus ils s'approchent de l'inconditionnalité, voire de la compassion, plus ils seront de bons praticiens de Reiki.
En même temps, je pense vraiment qu'il y a aussi une question de prédisposition. Il y a des gens qui ont un talent que d'autres n'ont pas. Ou une prédisposition. Ou on dit "un tel est doué avec les math" ou "avec les langues", etc.
De même, on peut dire qu'un tel est doué avec ses mains pour faire du pain ; ou pour faire passer de l'énergie.
Tout cela est normal, habituel et cela ne devrait pas vous perturber : vous avez un talent et c'est formidable.
Réjouissez-vous de l'avoir, utilisez-le pleinement et soyez consciente que sans le Reiki ce talent ne se serait peut-être pas manifesté. Ou peut-être, pas encore.

Voila, je vous suis vraiment reconnaissante de répondre à mes questions car je me sens vraiment perdue, moi qui prenais tant de plaisir à faire des séances de Reiki, me voilà pleine de doutes, de questions et de peurs que je n'avais pas avant. J'ai même envisagé d'arrêter de pratiquer... pour l'instant je ne pratique plus que sur moi. J'avais très envie de passer mon quatrième degré mais du coup j'hésite car à chacun des passages de degré j'ai été très mal pendant de longues périodes ce qui a un peu étonné le maître qui m'a initiée.

Lors d'un accouchement, on peut avoir très mal. Et quelle joie après !
C'est votre cas ? Ou avez-vous encore des choses à éliminer ?
Vous avez "survécu" à vos initiations. Alors, si vous avez envie, si vous sentez l'appel, n'hésitez pas, passez la Maîtrise et là vous découvrirez encore d'autres aspects merveilleux du Reiki.
Dans tous les cas, un cadeau comme le Reiki ne se garde pas pour soi : on doit le partager.
Et surtout pour vous qui faites cela avec un si grand plaisir !

(Dialogue rédigé par Nita Mocanu)