Articles sur le Reiki




 

Rhumes, sinusite, ronflements et... Reiki

Publié le 12/01/2016 à 14h44 - mis à jour le 12/04/2016 à 10h42 - Vu 11975 fois

Rhumes, sinusite, ronflements et... Reiki

- par Anne Jamelot-Bonnaillie -

Quand j'étais "bébé Reiki", il y a huit ans, je demandais à mes élèves en gym et en sophrologie s'ils avaient envie de recevoir une séance de Reiki pour que je m'entraîne et aussi pour faire connaître la méthode. Parmi les personnes qui se sont prêtées au jeu, il y avait une cliente qui faisait de la sophrologie depuis trois ans avec moi. Ça l'intéressait car elle avait une grave sinusite et les médecins lui conseillaient de se faire opérer.

J'ai fait le protocole tel que je l'avais appris et suite à la séance, elle me dit qu'elle avait très très mal en urinant. Comme elle avait l'habitude d'accueillir et de ne rien interpréter, comme on l'apprend en sophro, elle revint les deux jours suivants comme prévu. Et à chaque fois, la même chose.

Elle consulta alors sa généraliste qui lui prescrivit un examen biologique et il s'avéra qu'elle avait en fait une très importante infection urinaire et qu'il était plus que temps de la soigner !

Jusqu'ici, elle n'avait rien senti, rien remarqué. C'est alors que nous comprîmes que le Reiki n'avait pas soigné sa sinusite (elle s'est fait opérer depuis), mais l'avait alertée sur un état de santé bien plus grave et cela lui avait permis de se faire soigner convenablement, avec des médicaments. Elle avait frôlé la néphrite.

Elle avait bien reçu l'Energie dont elle avait besoin. Sagesse n'est pas forcément raison et le Reiki sait nous indiquer ce qui est le meilleur pour nous. A nous de savoir l'entendre, justement sans interprétation et sans être dans le pouvoir, la volonté de guérir, le contrôle, mais dans l'accueil et le lâcher prise.

Depuis, j'ai appris une technique qui contribue à la nette amélioration des états allergiques (ORL), des sinusites, ronflements... Si je vous livre ce témoignage, c'est parce que lors d'un stage avec Nita, une personne voulait savoir comment traiter l'apnée du sommeil. Je ne sais pas “traiter”, je sais juste utiliser les techniques qui me sont enseignées et j'ai annoncé au groupe qu'il y avait un protocole simple expliqué dans le livre "Le manuel original du Dr Mikao Usui", par Frank Arjava Petter. C'est à la page 39.

J'ai eu l'occasion d'appliquer cet enchainement de positions en été, sur des vacanciers en pleine crise de sinusite et le lendemain, plus rien. Gratitude. A chaque fois, cela a fonctionné. Je l'utilise aussi sur mes proches  en période d'allergies et cela calme bien le jeu.

Une nuit, alors que mon mari ronflounait, je me suis dit "et si j'appliquais cette technique pendant qu'il dort ?" Je vous rassure, il est toujours d'accord pour que je lui fasse du Reiki, surtout quand ça ne lui demande pas trop de temps ! C'était le cas, il me semble.

Comme je savais que je ne dormirais pas, autant essayer. C'est plus doux qu'un coup de pied !

J'ai donc posé délicatement mon index et mon majeur gauche sur le haut de l'arrête du nez et au bout d'une minute, il s'est arrêté de ronfler ! Cool, pas besoin de faire les autres positions ! Et il n'a plus ronflé de toute la nuit.

Depuis, j'ai eu l'occasion de recommencer et à chaque fois, cela fonctionne !

Une autre nuit, en vacances de neige, j'entendais un de mes fils très enrhumé ronfler fort dans une chambre du chalet que nous louions et je lui ai appliqué la technique mentalement (non, je n'ai pas fait le HSZSN), en restant concentrée le temps nécessaire jusqu'à ce que je n'entende plus rien. J'ai fait plusieurs positions, mais cela a été assez rapide.

Maintenant, lorsqu'il arrive à mon conjoint de ronfler, je lui pose les doigts sur l'arrête du nez MENTALEMENT. Au bout de 30 secondes à une minute, sa respiration redevient fluide, souvent il change de position de par lui-même, ce qui enclenche la fin des ronflements.

Bien sûr, quand je fais cela, je lâche prise, je n'ATTENDS PAS de résultat, je suis patiente et je reste concentrée aussi longtemps que nécessaire. Généralement c'est très rapide. Ça l'est beaucoup moins si je suis dans l'attente et que ça m'énerve parce que je suis fatiguée et c'est même arrivé que ça ne marche pas du tout parce que, justement, j'étais trop dans le contrôle.

Alors là, on revient aux bonnes vielles méthodes ! Mais c'est moins cool...

Bien sûr, vous pouvez intégrer cette technique dans n'importe quelle autre séance de Reiki  à autrui. Si vous le faites pour vous-même, je vous suggère de faire la deuxième position par dessous et non par dessus le nez, c'est plus confortable! Et que vous le fassiez pour vous ou pour quelqu'un d'autre, on ne presse pas les narines, on les touche à peine, sinon c'est très désagréable. Les phalanges sont en contact léger au niveau de la cloison nasale.

Alors en ce qui concerne l'apnée du sommeil, je ne sais pas. Je connais bien des gens qui en souffrent, mais je ne suis pas encore décidée à dormir avec tout le monde pour le sauver ! :)

Cela serait sympa et utile à tous si, une fois que vous aurez testé, vous me/nous fassiez part de vos expériences. Alors à bientôt,

Anne Jamelot-Bonnaillie

autrementplus@sfr.fr

www.annejamelot.com