Articles sur le Reiki




 

Picoler ou ne pas picoler ?

Publié le 12/04/2016 à 11h18 - mis à jour le 19/07/2016 à 12h43 - Vu 9899 fois

Picoler ou ne pas picoler ?

- par Nita Mocanu -

Question : Je me pose une question concernant l'auto traitement que je suis en train de faire suite à l'initiation de Reiki II. Cette question concerne la consommation d'alcool.

En effet, ma Maitre Reiki Usui m'a transmis qu'il est interdit de consommer de l'alcool pendant la période de purification, puisqu'il ne faudrait pas modifier son état de conscience pendant cette période. Cela m'a paru parfaitement logique lors de mon niveau 1 l'année passée, mais déjà je trouvais ça "insuffisant", voire réducteur puisque j'y aurais bien inclus d'éviter la cigarette, les viandes... bref, inclure tous les éléments pour avoir un corps sain. J'avais déjà donc un sentiment "d'incomplétude" à ce sujet.
Cependant, à ce moment-là, cette "interdiction" m'a bien aidé à revoir mes consommations et à avancer vers mon mode de vie plus sain d'aujourd'hui, où je gère très bien mes consommations et je n'ai trop rien dit car il m'arrangeait bien de pouvoir continuer la cigarette et les barbecues !
J'ai passé mon niveau 2 et j'ai fort le sentiment que l'énergie du Reiki m'invite à l'harmonie. Et j'insiste sur l'harmonie.
Il y a quelques jours, j'ai bien discuté avec mon père, des choses sont sorties, des liens d'interdépendance se sont coupés, c'était la tempête avant le calme !
Et pour "célébrer" ce calme retrouvé, mon père est venu me voir en apportant une bière, chouette bouteille qu'il à trouvée et qu'il se faisait une joie de partager avec moi, joie que j'aurais bien partagée... mais je suis en autotraitement suite à mon stage de Reiki II !
Tout s'est bien passé, il a compris, j'ai bu de l'Ice-tea, lui une bière classique et nous avons gardé cette bonne bouteille pour plus tard.
Ma question est "qu'en est-il de cette question de la consommation d'alcool" ? Je n'ai trouvé nulle part sur internet qu'il était interdit de consommer de l'alcool, et si c'est le cas, pourquoi seulement l'alcool ?
Bref, ce point a soulevé en moi de la frustration, plutôt que de l'harmonie.
Et je n'ai pas vraiment le recul de savoir si c'est mon égo qui a envie de boire un coup, ma vision du monde qui me dit que d'interdire l'alcool seul est hypocrite, ou si ma maitre Reiki a un peu exagéré cette question vis-à-vis de son histoire personnelle...
Quand j'écoute mon cœur, il m'inviterait plutôt à "boire cette bière avec mon père", sans en abuser évidemment. Pour moi, cela aurait été l'harmonie, je pense. L'interdiction et l'abus sont selon moi des extrêmes à éviter.
Mais le Reiki nous invite à choisir pour nous-mêmes une vie plus saine, il me parait donc logique d'interdire certaines consommations pendant l'auto traitement, mais encore une fois, pourquoi seulement l'alcool !?
Réponse : Voici un question très importante.

Effectivement, les indications données lors des stages et sur Internet font souvent l'écho de l'histoire personnelle de l'enseignant.

Le plus souvent, c'est juste, harmonieux, plein de bon sens. Et parfois, c'est différent !

Il y a aux USA des écoles de Reiki qui interdisent la consommation d'alcool, de viande, de chocolat, la cigarette, la drogue, et même toute activité sexuelle pendant trois semaines avant le stage.

Pour ceux qui n'ont pas une dépendance à ces substances, cela ne pose pas de problème.

Mais, il est rare qu'on interdise tout cela après le stage.

Que devrait-on faire alors ?

La réponse est dans votre texte que je reprends mot-à-mot : "le Reiki nous invite à choisir pour nous-mêmes une vie plus saine".

Choisir pour et par soi-même. Si on combine cela avec le bon sens, voilà la réponse complète.

Qu'est ce qui est plus précieux : un  moment magique avec son père ou le respect d'une interdiction ?

Le mode de vie que nous menons nous appartient entièrement. Si nous sommes suffisamment conscients que nous avons le choix, que c'est à nous de décider dans notre vie, alors, le choix par rapport à ces substances (alcool, cigarette, drogue, etc.) est clair.

Une personne qui s'éveille (qui devient de plus en plus consciente) n'a pas besoin d'interdictions.

Ce sont justement les interdictions qui nous empêchent de nous éveiller. L'obéissance "aveugle" sans remettre en question les interdictions (qui, quoi, pourquoi, pour qui) ne nous aide en aucun cas. Nous n'attendons qu'un moment propice pour "désobéir".

Si nous sommes sur un chemin spirituel authentique, Reiki ou autre, nous comprenons que le chemin normal est : j'apprends, j'intègre, je remets en question respectueusement et lucidement, je tire une conclusion et je vis.

Cela devrait s'appliquer à toutes les situations de la vie, y compris aux indications reçues de la part des Maîtres Reiki puisqu'un Maître Reiki n'est pas obligatoirement une personne sage, il n'est qu'une personne qui enseigne le Reiki.

Eveil, bon sens, lucidité, conscience. Des ingrédients précieux pour tout le monde qui ne devraient pas être absents dans la cuisine d'un praticien de Reiki.

(P.S. : Du coup, je me pose la question si le Ice tea est plus sain que la bière !)