Articles sur le Reiki




 

Bébé Reiki

Publié le 12/04/2016 à 11h29 - mis à jour le 19/07/2016 à 12h43 - Vu 8482 fois

Bébé Reiki

Pour 2015, l'année de mes 30 ans, mon compagnon et moi-même désirions mettre en route une nouvelle grossesse. Nos deux « grands » avaient alors 6 et 2 ans. La conception et la grossesse pour ces deux premiers enfants s'étaient déroulées sans problème.

Pour ce troisième enfant, les choses se sont annoncées plus compliquées. Nous avons ainsi vécu trois fausses couches en février, mai et juillet 2015. Toutes ces grossesses se sont arrêtées dans la 7ème semaine, suite à un retard de développement de l'embryon. Ces trois fausses couches nous ont fait connaître de véritables ascenseurs émotionnels ? Chacune nous laissait encore plus démunis et en perte de confiance.

Dans ma tête, beaucoup de questions se sont bousculées, notamment sur la cause de ces fausses couches. Une petite voix intérieure me soufflait une réponse mais je l'ai écartée, j'en ai pris conscience à posteriori. En effet, début 2015, j'étais une jeune femme endeuillée par la perte de ma grand-mère maternelle. Endeuillée, mais désireuse de porter de nouveau la vie et de balayer toute cette peine.

La troisième fausse couche a été le déclencheur d'une prise de conscience : avant toute chose, il me fallait penser à moi, réfléchir davantage à mes besoins, me sentir plus sereine et plus confiante. C'est dans cet état d'esprit que je me

Lors du premier degré, les 26-27 septembre 2015, j'étais un peu sceptique en entendant Nita citer l'exemple de femmes tombées enceintes après une initiation. Je me suis dit que ça ne me concernerait pas car mon cycle de septembre était bien trop avancé. Pourtant, je suis tombée enceinte, avec un décalage d'une dizaine de jours par rapport à mon cycle habituel !

Lors de la première échographie, en décembre 2015, le gynécologue a pu dater précisément le début de la grossesse : "vous êtes enceinte de 10 semaines et 4 jours, ce qui fait un début de grossesse le 26 septembre 2015". Le jour de mon initiation au Reiki !

Les premières semaines ont été placées sous le signe de l'inquiétude, mais le Reiki a été bénéfique à un double niveau.

Premièrement, la pratique du Reiki m'a aidé à me relaxer lorsque je sentais monter la crainte d'une nouvelle fausse couche. A l'issue de chaque autotraitement, j'ai ressenti un apaisement et une diminution de mon stress.

Deuxièmement, au terme de la période d'autotraitement de 21 jours, j'ai pris conscience que mes accès de mélancolie liés au décès de ma grand-mère avaient disparu. Je n'avais plus cette boule qui me serrait le creux de la gorge à différents moments de la journée. Je ne sentais plus monter les larmes à la pensée de ma mamie. Je n'étais pas détachée mais sereine. Ce nouvel état, tout à fait différent des derniers mois, je l'attribue sans nul doute à la pratique du Reiki.

Un peu plus tard, j'ai fait quelques séances d'hypnose avec une thérapeute. Cette dernière a confirmé que mon deuil n'était pas fait et que mes fausses couches successives y étaient liées. L'enseignement que je tire aujourd'hui de mon expérience est que si l'initiation au Reiki a mis en place les conditions favorables à la mise en route de cette grossesse (hausse de la fertilité), il m'a surtout aidé à démarrer mon travail de deuil et faire la place à une nouvelle vie. Je porte en moi la certitude que si mon état psychique n'avait pas été modifié positivement par la pratique du Reiki, la poursuite de cette nouvelle grossesse aurait été compromise.

Mon bébé doit naître au mois de juin 2016. Ce sera donc un bébé de l'été, et un bébé du Reiki !

Florence