Articles sur le Reiki




 

Le Reiki au service des chevaux... et des cavaliers !

par Nicolas Gautier

Publié le 19/07/2016 à 14h18 - mis à jour le 06/10/2016 à 14h51 - Vu 9068 fois

Le cheval, comme tous les animaux, est doué d'une sensibilité très fine. Il est le miroir de notre état émotionnel. Le cheval est d'ailleurs aujourd'hui de plus en plus utilisé comme vecteur thérapeutique permettant de nous reconnecter à notre corps, d'évacuer notre stress et de guérir nos blessures au travers de l'équithérapie.

Pourtant, le cheval lui-même est sujet à de multiples événements stressants tout au long de sa vie nécessitant aussi l'intervention de thérapeutes. Cela commence par le sevrage - déclenché et géré par l'homme lorsque le poulain atteint l'âge de 6 mois. Puis la vie en box, le débourrage, les transports, les nouvelles écuries, les concours, les boiteries, les blessures… Et bien entendu l'état émotionnel et mental de son cavalier. Un cavalier nerveux, tendu ou en colère, n'aura pas sous sa selle un cheval décontracté et dans un équilibre parfait.

Les effets du stress subi par l'animal peuvent se manifester sous différentes formes. Ils peuvent se traduire par des baisses de moral passagères ou peuvent s'installer en tant que troubles comportementaux chroniques : baisse de moral, de performance, apparition de tics, agressivité, rétivité... Ils peuvent également se traduire par des symptômes physiques nécessitant alors l'intervention de l'ostéopathe ou du vétérinaire.

L'intervention du praticien Reiki sur le cheval va permettre, dans la grande majorité des cas, de prévenir l'apparition de ces effets induits par le stress mais aussi de les guérir. Bien entendu, le Reiki ne se substitue pas à l'acte vétérinaire, mais vient harmonieusement le compléter. Aux Etats-Unis par exemple, de plus en plus de vétérinaires intègrent le Reiki dans leur pratique, pour le plus grand bénéfice des animaux.

Les bienfaits du Reiki sur le cheval se constatent à différents niveaux : physique, mental et émotionnel - comme pour nous lorsque nous recevons du Reiki. L'état de relaxation profonde induit par le Reiki est très visible chez le cheval pendant une séance : il commence par de nombreux bâillements, l'encolure se baisse en signe de décontraction et l'animal peut même s'endormir.

En revanche, l'approche du cheval par le praticien Reiki est différente de l'approche d'un humain. Nous avons appris qu'il nous faut toujours avoir la permission de la personne pour donner du Reiki. Pour l'humain c'est très simple : nous demandons et la personne répond "oui". Comment fait-on pour l'animal, qui n'est pas en mesure de dire oui ? L'accord du propriétaire est bien sûr un premier pas, c'est d'ailleurs souvent à sa demande qu'un praticien de Reiki va intervenir sur son animal. Mais cela ne garantit pas que l'animal va accepter l'énergie. Vous semble-t-il juste de foncer vers le cheval et de poser les mains sur lui en disant : "Tiens voilà du Reiki, c'est bon pour toi et en plus ton propriétaire est d'accord !" ?

C'est pourtant ce qu'il se passe lorsque nous restons dans notre esprit d'humain et que nous pensons qu'une séance de Reiki à un animal se fait obligatoirement avec l'imposition des mains.

En tant que praticien de Reiki Animal, nous allons donc approcher le cheval de manière différente, plus à l'écoute de son choix. Une fois installé avec le cheval dans un endroit calme, loin des allées et venues, le praticien va commencer la séance. Cet endroit peut être un paddock, un rond de longe, voire le box du cheval s'il n'y a pas d'autre option.

Si l'on a été initié aux symboles, nous pouvons les utiliser ou non, selon notre ressenti. Personnellement, j'active DKM et CKR sur la paume de mes mains mais je n'utilise pas systématiquement les autres symboles par la suite, tout dépend du cheval et de mon intuition.

Au début de la séance, nous allons, grâce à Joshin Kokyu Ho, entrer dans un état méditatif et nous libérer de toutes nos propres charges mentales et émotionnelles. En effet, le cheval n'acceptera pas l'énergie s'il sent que le canal que nous sommes est tendu, préoccupé, en attente de résultat, etc.

C'est par notre état méditatif, en connexion avec l'énergie Reiki, que nous allons proposer à l'animal un espace de guérison dans lequel il est libre d'entrer ou non.

En général, un cheval qui ne connaît pas le Reiki va d'abord vérifier que c'est bien lui qui contrôle la séance et que nous ne lui imposons rien. Une fois que l'animal est en confiance et qu'il sait que nous ne lui imposons rien, qu'il est en charge de son propre traitement, alors nous allons voir des signes que le traitement commence et qu'il se détend : bâillements, relâchement de l'encolure, somnolence.

Si à ce moment-là nous sentons que l'animal accepte que nous le touchions, nous pouvons le faire. Ici, pas d'ordre ni de durée de positions des mains. Nous laissons l'énergie Reiki nous traverser et agir et restons à l'écoute notre cœur. C'est le cheval, qui au bout d'un certain temps nous montrera qu'il a reçu suffisamment d'énergie. Il se réveillera et nous fera comprendre que le traitement est terminé : si nous sommes dans un pré, il ira brouter ; si nous sommes dans un rond de longe, il pourra aller se rouler. Son comportement ne laissera aucun doute sur le fait que la séance est bien finie. De plus, nous ne sentirons plus le flux de l'énergie dans nos mains.

Comme pour les humains, il est bon de commencer par une série de 4 séances les plus rapprochées possible. Ensuite, selon la problématique de l'animal, il faudra voir avec le propriétaire quelle est la meilleure fréquence pour les séances de suivi. Bien évidemment, si le cheval suit un traitement vétérinaire, il ne faut en aucun cas l'interrompre.

Les effets du Reiki sur le cheval sont les mêmes que pour les humains et nous les connaissons bien. Inutile donc de les rappeler ici.

En revanche, la majorité des chevaux étant montés par des cavaliers, il semble intéressant de sensibiliser les humains à recevoir, eux aussi, des séances de Reiki. En effet, si une fois décontracté, le cheval est monté par un cavalier submergé par ses émotions, l'animal va perdre une partie des bénéfices du Reiki.

D'autre part, si les deux partenaires reçoivent du Reiki en parallèle, alors le couple cheval-cavalier va s'harmoniser ; pour leur plus grand bien.

Le cheval et l'humain seront relâchés et décontractés physiquement et mentalement. Le cheval sera en équilibre dans ses mouvements et le cavalier également en équilibre sur le dos de sa monture, ne la gênant pas et faisant corps avec elle.

Il en résultera une équitation fluide et harmonieuse, presque magique, qui sera non seulement source de plaisir – pour l'humain et pour l'animal - mais également source de performance pour les cavaliers sortant leur cheval en compétition. 

Maître-Enseignant Reiki Usui et Reiki Animal, Nicolas Gautier a suivi les enseignements de Nita Mocanu (France) et Kathleen Prasad (USA). Cavalier depuis la plus tendre enfance, c'est le désir d'aider son cheval à guérir qui l'a amené au Reiki. Il pratique et enseigne le Reiki au sud d'Amboise (37) où il s'est récemment installé.

nicolas.reiki@yahoo.fr    
www.energie-source.fr