Articles sur le Reiki




 

Le Reiki

Publié le 19/07/2016 à 14h38 - mis à jour le 06/10/2016 à 14h53 - Vu 7765 fois

Le Reiki

- par Nita Mocanu -

Il y a des moments dans la vie où on sent le besoin de revoir certains aspects de sa vie. Qu'on le veuille ou non, la vie nous aide et parfois elle nous pousse même à le faire.

Un de ces aspects à revoir aujourd'hui est le Reiki.

Il y a eu dernièrement tellement d'échanges sur Internet que cela ne nous a pas laissés indifférents (merci pour cela !) et, moi aussi, je ressens le besoin de faire le point.

J'ai fait le point avec moi-même, dans ma tête et dans mon cœur, et je souhaite maintenant communiquer ces idées.

Il y a quelques années j'ai écrit le manifeste "Le Reiki est - le Reiki n'est pas". Il a circulé et circule toujours beaucoup, ayant été adopté et affiché par des milliers de praticiens de Reiki dans leur cabinet ou simplement chez eux.

(Si vous ne le connaissez pas, le Manifeste est ici : www.reikiforum.com/1-accueil/118-le-reiki-est-le-reiki-n-est-pas/)

A priori, ce manifeste est suffisant. Mais, étant tourné principalement vers le grand public et les différentes instances de la Société, le manifeste ne reprend pas certains aspects fondamentaux du Reiki, des aspects "internes", qui nous concernent nous, les praticiens et enseignants de Reiki.

Une partie de ces aspects concernent l'histoire du Reiki. Bien que, théoriquement, ne pas connaître tous les détails de la vraie histoire ne change rien à notre pratique, il me semble qu'il est important de se tenir informé puisque cela nous aide à comprendre correctement le système Reiki.

D'autres aspects non repris dans le Manifeste, concernent la pratique en soi.

Je prendrai ces quelques aspects les uns après les autres, sans avoir pour autant la prétention de couvrir les sujets d'une façon exhaustive ou de me considérer le seul et unique expert en Reiki.

Le Fondateur du Reiki

Usui Mikao Sensei est né au Japon en 1865. Il a grandi et a reçu l'éducation et vécu les expériences de vie, ainsi que je l'ai marqué dans mon Manuel de Reiki I.

En plus de ce que j'ai écrit dans le Manuel, nous savons que vers l'âge de 49 ans, il est devenu non seulement une personne sage vers laquelle on se tournait volontiers pour avoir des conseils, mais aussi un Rei-jutsu-ka (???) qui est un praticien de Rei-jutsu (??).

Rei (?) = esprit, psychique, esprit mental

Jutsu (?) = art, habilité, talent, compétence

(Rappelons-nous que lorsqu'on traduit du Japonais ou du Chinois, le sens d'un caractère est influencé grandement par la présence et le sens des autres caractères. Cela veut dire que même si l'on a ici une traduction cohérente, ces caractères placés dans une autre combinaison peuvent avoir un sens différent.)

Donc, Rei-jutsu veut dire littéralement "l'art de l'esprit" ou "l'art de la guérison mentale".

Le Rei-jutsu était une réponse au manque de confiance et de satisfaction des gens envers la médecine occidentale et il était parfaitement accepté et reconnu par les japonais, tout particulièrement durant les périodes Taisho et Showa (1912 - 1930).

Pratiqué par des dizaines de milliers de personnes, l'idée de base du Rei-jutsu était que la guérison pouvait être déclenchée par l'esprit humain.

Les Rei-jutsu-ka avaient comme élément principal de leur pratique la concentration (force de l'esprit) et l'imposition des mains (te-no-hira).

Je suppose que c'est à partir de là que vient la très grande confusion qu'Usui Sensei aurait été un méditant. Je ne doute pas qu'il méditait, mais sa méthode Reiki n'a jamais eu la méditation comme point central.

La plupart des écoles de Rei-jutsu ont disparu avec la mort de leur fondateur et une toute petite minorité a évolué vers d'autres types de pratique spirituelle ou religieuse.

Les fondateurs des ces écoles ont publié des livres et faisaient beaucoup de publicité. Usui Sensei n'a jamais publié de livre et il n'a jamais fait de publicité. Malgré cela, son école et sa méthode n'ont pas disparu après sa mort, puisqu'il avait évolué entre-temps du Rei-jutsu vers le Reiki.

La méthode

Logiquement, tout inventeur (quel que soit son domaine) se base d'abord sur les connaissances antérieures, les apprend, les affine, les transforme et arrive - peut-être - à une méthode inédite universellement valable.

C'est ce qu'Usui Mikao Sensei a fait.

Du point de vue forme ou méthode d'enseignement, il s'est inspiré beaucoup du travail de Jigoro Kano Sensei (le fondateur du Judo). Au bout d'un certain temps, il a conçu non seulement sa propre forme d'enseignement, une méthode en quatre degrés, mais aussi - du point de vue  contenu - une méthode complète et parfaitement cohérente qu'il a transmise à ses élèves Maîtres.

En résumé très succinct, la méthode Reiki traditionnel de Usui Sensei est basée sur :

1. Enseignement spirituel représenté principalement par les Cinq Idéaux du Reiki (Gokai).

Ces idées ne sont pas totalement inédites ou originelles. Usui Sensei s'est inspiré de l'enseignement du Dr. Suzuki Bizan (Seijiro) ainsi que de la philosophie de l'Empereur Meiji.

De plus, depuis un certain nombre d'années, nous avons compris également que le choix des mots dans ces cinq Idéaux en japonais a été parfaitement intentionnel puisqu'ils contiennent des Kotodamas.

En travaillant avec les idées des Cinq Idéaux du Reiki, nous avons un "système spirituel/philosophique" à part entière ; en travaillant avec les Idéaux en japonais, nous avons en même temps un outil énergétique d'une très grande valeur (Kotodama).

2. Pratique du Hatsu Rei Ho quotidiennement.

Usui Sensei n'enseignait pas l'autotraitement. Il préconisait de faire le Hatsu Rei Ho, qui est une méthode simple et rapide pour s'apporter de l'énergie et pour augmenter son niveau vibratoire.

Nous trouverons dans le Hatsu Rei Ho quelques points ayant pour but d'influencer le mental du praticien (focalisation, état quasi-méditatif, etc.) ce qui le prépare pour le moment le plus important de tout le protocole, celui où il reçoit le Reiju.

En pratiquant le Hatsu Rei Ho en présence de l'enseignant, l'élève crée un état très réceptif et il reçoit le Reiju.

En le pratiquant ensuite tous les jours chez soi, l'élève apprend à entretenir son niveau vibratoire/énergétique pour une période de plus en plus longue. Avec pour conséquence naturelle que l'état général de la personne s'améliore de plus en plus.

(Vous trouverez le protocole complet du Hatsu Rei Ho dans mon Manuel de Reiki III.)

Avec le temps, en passant par Hayashi Sensei et Takata Sensei, le Hatsu Rei Ho a disparu pour être remplacé par l'autotraitement.

Je n'ai absolument aucun doute que Hayashi Sensei et Takata Sensei ont fait vraiment de leur mieux pour transmettre une pratique efficace et accessible au plus grand nombre. On est d'accord que cette transmission n'a été ni complète (intentionnellement) ni parfaite. Mais de là à utiliser le mot "mentir" par rapport à Mme Takata, c'est vraiment, vraiment irrespectueux. (3e Idéal du Reiki ?!)

Tout aussi irrespectueux que de déformer les faits : il est écrit quelque part sur un site Internet que Mme Takata aurait eu des problèmes avec la Police de Hawaii, ces informations ayant été trouvées dans le livre de Fran Brown.

C'est vrai, Mme Takata a été inquiétée par la Police à un moment donné. Pourquoi ? La réponse se trouve dans le même livre de Fran Brown où il est écrit qu'une personne de l'entourage de Mme Takata (appelée Sadie), n'arrivant plus à soutirer de l'argent à Mme Takata (tel qu'elle l'avait fait pendant un certain temps et pour des sommes importantes) est allée à la Police pour dénoncer Mme Takata et Hayashi Sensei sous prétexte qu'ils donnaient des conférences et des séances payantes, illégalement.

Une fois que Hayashi Sensei eut été interrogé et qu'il ait montré son visa d'entrée et ses moyens de subsistance (il avait avec lui des chèques de voyage émis au Japon pour plus de 6000 dollars ce qui représentait en 1937 une somme plus que considérable) et une fois que les témoignages de Mme Takata et des clients eurent été pris, ils n'ont plus été inquiétés. Elle a même reçu un appel de la part de Monsieur Wilder King qui était, à l'époque, délégué au Congrès des USA qui lui confirmait que tout allait bien et que ses amis (Hayashi Sensei et sa fille) pouvaient rester sans soucis jusqu'à la fin de la validité de leur visa.

Mais, comme on le sait si bien, quand on veut noircir quelque chose ou quelqu'un, c'est très facile : on prend des bouts de vérité, on les adapte à ses propres besoins et... le tour est joué !

3. L'imposition des mains.

L'imposition des mains est présente dans beaucoup de systèmes, qu'ils soient orientaux ou occidentaux. C'est la forme, le "vaisseau" par lequel l'énergie va passer vers le client.

Tout comme le contenu ne dépend pas du récipient dans lequel il est stocké, l'énergie qui passe ne dépend pas des mains par lesquelles elle passe. Je suis conscient que cette comparaison peut provoquer des controverses : du bon vin dans une mauvaise bouteille..., etc.

Mais je pars ici du principe que toutes les bouteilles sont bonnes = que toutes les mains sont bonnes, puisqu'elles ont toutes une bonne intention. Cependant, bien qu'avec la bonne intention ce soit excellent, ça ne l'est pas assez.

D'une façon générale, la qualité de l'énergie qui passe par les mains dépendra du niveau spirituel du "donneur", de son niveau de compassion. La majorité d'entre nous n'a pas un niveau de compassion suffisant pour pouvoir transmettre par les mains une énergie vraiment élevée. On dit que cela s'apprend, mais ce qu'on peut observer c'est que 2 ou 3 ans ne sont en aucun cas suffisants pour apprendre et vivre la compassion. Parfois, toute une vie n'est pas assez !

En revanche, pour une personne qui a reçu les initiations de Reiki, son niveau spirituel/compassion n'a plus d'importance : elle va canaliser l'énergie Reiki à vie, laissant passer par ses mains l'énergie de la fréquence la plus élevée que l'Etre humain peut capter.

(Si la notion d'énergie étonne, il n'y a qu'à regarder les pratiques millénaires : la médecine chinoise, la médecine ayurvédique, les différentes formes de yoga, les arts martiaux, etc.

Peut-on placer ces pratiques dans le chapitre "new-age" ?!)

Par la pratique du Reiki en étant initié, même si nous ne pourrons jamais nous comparer au niveau des grands Maîtres spirituels, même pas à celui d'Usui Sensei, nous évoluons en tant qu'Etre humain, nous devenons meilleurs à tous points de vue, plus aimants, respectueux, compassionnés. C'est une des grandes différences que je peux observer entre les personnes ayant reçu des initiations Reiki et celles qui prétendent pratiquer le Reiki sans avoir reçu des initiations.

(En parlant de new-age : dans les écoles de Reiki traditionnel qui se respectent il n'y a pas de moudras, pas de méditations énergie rouge, blanche, bleue ou etc., il n'y a pas d'éléments de psycho-patho, etc.)

4. Le quatrième élément de la méthode, le plus important, c'est le Reiju.

Ce qui rend le système d'Usui Sensei totalement unique est la façon de l'apprendre.

En effet, il ne s'agit pas d'un apprentissage intellectuel ; il ne s'agit pas d'un apprentissage par une pratique longue non plus. L'apprentissage est basé sur le Reiju : un protocole qui octroie des capacités énergétiques aux personnes qui le reçoivent.

Le mot japonais Reiju a été traduit par initiation, harmonisation, attunement, etc.

Ce mot et le processus qu'il implique sont connus par la grande majorité des praticiens de Reiki mais apparemment certains d'entre eux choisissent de l'ignorer volontairement. Evidemment, leur choix ne change pas la situation : pour qu'une personne puisse affirmer qu'elle pratique le Reiki, elle doit avoir reçu ces initiations/Reiju/attunements. Si ce n'est pas le cas, il s'agit d'une personne qui a probablement une pratique respectable, mais qui ne peut pas utiliser le mot Reiki puisque sa pratique n'a rien à voir avec le Reiki.

Le mot Reiju peut s'écrire de deux façons en japonais, bien que la prononciation reste la même :

1) ?? : le caractère ? signifie : donner, octroyer, conférer, transférer
2) ?? : le caractère ? signifie : accepter, subir, obtenir, recevoir

Dans les deux cas, le caractère ? signifie spiritualité.

En regardant la traduction, tout enseignant de Reiki se dit automatiquement : c'est exactement ce qui se passe dans une initiation, on donne et on reçoit en même temps !

Quand on vit vraiment cela, on comprend facilement que donner/recevoir une initiation n'est pas du pouvoir, n'est pas de la manipulation, n'est pas de la vente d'initiations, etc. C'est simplement la clé de voûte du Reiki et bien qu'aucun Maître Reiki ne soit en mesure d'expliquer d'une façon intellectuelle ce qui se passe profondément dans le subtil lors d'une initiation, les effets sont tellement évidents qu'on ne peut pas les nier.

Grâce à l'application de ce protocole (initiation/Reiju/attunement) l'élève reçoit des capacités énergétiques à vie. Il ne devient pas guérisseur. Il n'apprend pas à guérir et encore moins à émettre un diagnostic quelconque. Et il n'apprend pas à faire la psychothérapie et encore moins la psychanalyse des clients. Il devient simplement un canal Reiki à vie qui a la capacité d'utiliser l'énergie Reiki pour lui-même et de la mettre à disposition d'autres personnes, animaux, plantes, etc.

On utilise souvent l'image du "canal Reiki" pour expliquer d'une façon simple et "concrète" un phénomène énergétique subtil et complexe.

Bien sûr que ce canal n'existe pas sous forme physique, c'est une image, tout le monde l'a compris. Et cela a été une image aussi quand j'ai dit que pendant l'initiation le Maître Reiki va "ramoner le canal Reiki" de l'élève. Cette expression dite avec humour, dans des circonstances bien précises, grâce à un "ami", a trouvé sa place depuis quelques années sur Wikipedia au mot Reiki et je n'ai jamais réussi à modifier ce texte.

Le protocole appelé Reiju a subi des modifications/transformations plus ou moins importantes, certaines volontaires (comme de la part de Hayashi Sensei) et d'autres involontaires.

Vous trouverez plus d'explications sur ce sujet ici : www.reikiforum.com/4-articles-sur-le-reiki/63-anciens-articles/405-initiations-reiki-usui--hayashi--takata/

Certaines personnes modifient les protocoles ou "testent" des protocoles qui n'ont aucune base spirituelle ou énergétique et arrivent à la conclusion que l'initiation ne sert à rien. Ces personnes n'ont pas compris l'essence du Reiki, bien sûr.

Ceci dit, ces cas sont exceptionnellement rares, spécifiques à la France d'ailleurs.

En attendant, des millions de personnes au monde pratiquent et enseignent le Reiki en se basant sur les indications données par Usui Mikao Sensei qui disent que pour qu'une personne puisse évoluer spirituellement par le Reiki, elle doit :

- recevoir des Reiju aussi souvent que possible

- pratiquer le Hatsu Rei Ho

- vivre les Gokai dans le quotidien (les Cinq Idéaux du Reiki).

Ça, c'est le Reiki.