Articles sur le Reiki




 

Le Reiki

Publié le 05/01/2018 à 12h11 - mis à jour le 11/04/2018 à 14h48 - Vu 6336 fois

Le Reiki

- par Nita Mocanu -

 

Depuis un certain temps, en voyageant pour donner des conférences ou ateliers/stages, je vois que le Reiki est de plus en plus connu et de plus en plus pratiqué.

La partie la plus intéressante d'une conférence est toujours le dialogue, les questions, l'échange.

Certaines questions sont simples et, bien que je réponde volontiers, je me demande comment se fait-il que les enseignants n'ont pas transmis ces informations simples. Ou c'est peut-être les élèves qui n'ont pas fait leurs devoirs ?!

D'autres questions sont plus complexes et elles montrent que le niveau de conscience des enseignants est de plus en plus élevé et que leurs connaissances et compréhension évoluent sans cesse.

Pour tout cela, j'ai envie de revenir ici à la base et exprimer en quelques mots ce que c'est le Reiki, de mon point de vue. Je ne prétends pas apporter ici LA définition du Reiki, juste quelques commentaires (rappels), que j'essaie de garder aussi terre-à-terre et réaliste.

C'est quoi le Reiki ?

Depuis toujours, on dit que le Reiki est un système de guérison naturelle et un chemin spirituel. Je pense que c'est vrai, mais il y a des nuances vraiment importantes à souligner, sans quoi on peut se méprendre facilement, avoir des attentes infondées et c'est peut-être aussi la porte ouverte aux interprétations malveillantes.

La guérison

Bien que ce mot existe en français, il n'est pas assez explicite pour exprimer réellement que si une personne est malade et qu'elle guérit, c'est parce que, d'une façon ou d'une autre, elle a réussi à activer son processus d'autoguérison. D'une façon générale, la notion d'autoguérison est parfaitement acceptée puisque tout thérapeute, quel qu'il soit, est conscient que le mécanisme même de la guérison est loin d'être suffisamment connu.

Pour qu'une personne puisse enclencher ce processus d'autoguérison, il lui faut une multitude de différents ingrédients. Certains viennent des médecins, d'autres des thérapeutes avec différentes approches (qui peuvent être plus ou moins naturelles).

D'un point de vue Reiki, le praticien sait, et le communique clairement, que nous ne sommes pas des guérisseurs et que la guérison ne dépend pas de nous, que nous ne mettons pas de diagnostic (même pas énergétique), que nous n'utilisons aucun produit quelconque sur ou à proximité du corps de la personne, que le Reiki est une méthode non-invasive et que nous encourageons la personne malade à consulter le médecin et/ou thérapeute de son choix. (Ce ne sont pas que des mots, mais des faits !).

Jusqu'ici c'est clair. Mais voilà qu'il y a parfois des automatismes du langage qui peuvent enduire en erreur.

Par exemple que le Reiki est une thérapie. Dans le grec ancien, le mot thérapeute, therapeutes, veut dire "serviteur, celui qui prend soin de quelqu'un". Même si, dans un sens très très large du mot, on pourrait dire que oui, nous prenons soin de l'autre, mais dans notre société actuelle, je pense qu'on devrait dire non, nous ne sommes pas des thérapeutes. Non, nous ne sommes pas des soignants, nous ne prodiguons pas des soins.

Ce que nous sommes, c'est des praticiens de Reiki qui proposent des séances de Reiki. Le but de la séance de Reiki est de mettre à disposition de la personne qui vient nous voir (le/la client/e) toute l'énergie dont elle a besoin et qu'elle peut absorber. Si elle prend plus ou moins, s'il y a un effet immédiat ou plus tard, si cet effet est comme ci ou comme ça, tout cela ne dépend pas du praticien.

Il arrive souvent que la personne ayant reçu des séances de Reiki guérisse. Peut-être qu'elle-même aura tendance à dire que c'est grâce au Reiki qu'elle a guéri, peut-être que nous aurons tendance à la croire.

En réalité que s'est-il passé ? Lors des séances de Reiki, la personne a pris l'énergie nécessaire pour enclencher son processus d'autoguérison.

Si on accepte cette idée ou pas, c'est pareil et le fait est que, pour qu'un processus d'autoguérison puisse se déclencher, il faut que la personne ait assez d'énergie. Je ne veux pas entrer dans des explications complexes qui font appel à la science (je ne suis pas assez calé pour cela) mais la science parle de plus en plus souvent de l'énergie qui donne la vie, de la lumière, de l'information qui passe par l'eau ou d'autres supports, etc.

Si on utilise le Reiki dans tellement d'hôpitaux aux USA (plus de 800 !), ce n'est pas pour rien, je pense. Les médecins ne savent pas très bien l'expliquer, on n'a pas encore des études Reiki complètes sur des milliers de personnes, mais cela fait du bien aux patients et cela leur suffit parce que c'est le but de la médecine : prendre soin des patients par tous les moyens disponibles.

Mais cela ne nous transforme pas en thérapeutes, le Reiki n'est pas une thérapie (même pas complémentaire et encore moins alternative), le Reiki est simplement ce que son fondateur a dit : une méthode ou une technique énergétique.

La spiritualité

D'autre part, d'un point de vue spirituel, le Reiki est grandement satisfaisant également.

Bien sûr, le mot spirituel ne plaît pas à tout le monde, certains essayent d'insinuer des choses, d'accuser de dérives et ainsi de suite, mais encore une fois cela n'a rien à voir.

Non seulement la structure du Reiki n'a rien d'une organisation, mais je pense que tous les praticiens et enseignants de Reiki ont compris que la spiritualité telle que nous la trouvons dans le Reiki est simple à comprendre, claire, accessible, nous ouvre vers le monde au lieu de nous enfermer ou nous limiter. C'est grâce à cette spiritualité que nous allons mieux, que notre relation à l'autre (et à nous-même) s'améliore, que notre gentillesse augmente, que nous vivons une autoguérison de l'intérieur importante qui nous mène vers le bonheur.

Cette spiritualité est représentée simplement par les Cinq Idéaux Du Reiki.

Formulés par Mikao Usui Sensei - fondateur du Reiki -, traduits de nombreuses fois dans toutes les langues de la Terre en maintes variantes, ces Cinq Idéaux sont toujours parfaitement actuels, quelle que soit la culture, la langue, le pays, etc. (Vous trouverez une interprétation de ces Idéaux sur le site www.reikiforum.com).

Si parfois, il se trouve des praticiens qui mélangent leurs propres croyances dans leur pratique et enseignement, cela reste rare. (Le seul souci avec ces personnes est qu'elles ont souvent des sites Internet très bien faits, qui attirent l'attention et qui peuvent donner, à cause de cela, une idée fausse de notre pratique.)

Et d'autres fois, il y a des praticiens ou enseignants qui passent par une phase plus ou moins prononcée d'ego, mais cela est temporaire et ces gens évoluent. Si non, ils disparaissent de la scène du Reiki.

D'un point de vue spirituel, toute personne est libre de choisir ce en quoi elle croit et le type de pratique, liée ou pas à une religion de son choix, etc. Cependant, dans l'enseignement du Reiki, toutes les considérations et pratiques personnelles n'ont pas de place, on n'impose strictement rien et on revient en permanence sur les faits :

- le Reiki est une pratique énergétique, ouverte à tout le monde,

- l'énergie ne dépend pas du praticien et il ne peut pas l'influencer,

- le praticien n'est pas un guérisseur et ne le prétend pas,

- la spiritualité Reiki est représentée par les Cinq Idéaux du Reiki.

Si une personne fait ou dit autre chose, ce n'est pas du Reiki Usui, c'est du "fait-maison" et cela la concerne totalement.

Pour plus de détails sur les caractéristiques du Reiki, je vous invite à lire "Le Reiki est - le Reiki n'est pas" dans mon Manuel de Reiki I ou sur le site www.reikiforum.com.

La pratique du Reiki est magnifique. Faisons en sorte ensemble qu'elle soit transmise sans tache.

Nita