Articles sur le Reiki




 

Bien-être et guérison

Publié le 11/04/2018 à 15h08 - mis à jour le 12/07/2018 à 10h28 - Vu 5720 fois

Les Chroniques de Michel

Bien-être et guérison

Nous prêtons volontiers au Reiki des vertus curatives et nous parlons de guérison, ce qui nous place sur la frontière de la pratique illégale de la médecine. Devrions-nous nous priver de cette activité précieuse lorsqu'un besoin de rétablissement de santé se fait sentir ?

En effet, le retour à la santé est l'établissement d'un nouvel état dans lequel l'être humain retrouve une fonctionnalité équilibrée avec tous ses plans d'existence. Alors, on voit tout de suite poindre la notion de bien-être. Il est évident que nous associons généralement la guérison au plan physique et aux pathologies qui l'affectent. Ce n'est le plus souvent que la partie émergée de l'iceberg. Il est vrai que la guérison physique peut bénéficier avec bonheur de l'aide médicale. Mais est-ce suffisant ?

Bien souvent, un désordre physique a des racines plus profondes qui trouvent leur source dans des plans plus subtils de l'être. Les interventions externes, si nécessaires soient-elles, n'apportent alors pas la guérison définitive souhaitée. Beaucoup de pathologies, avec leur cortège de symptômes caractéristiques, cachent des causes non apparentes. Il existe une symptomatologie de mal-être qu'il est parfois bien difficile de mettre en évidence et à laquelle l'humanité commence de plus en plus à prendre conscience. Cependant l'ignorance n'a jamais été une excuse.

Face à un désordre dont nous avons des difficultés à délimiter les contours et à définir, devrions-nous rester sans recours ? Il vient immédiatement à l'idée d'élargir notre conscience pour s'identifier à nos plans subtils et créer la continuité susceptible de restaurer un alignement de bien-être. Cela peut-il se faire par un simple claquement de doigt ? L'expérience semble dire non.

De tout temps, l'homme, lorsqu'il est au bord du désespoir, se tourne vers ce qu'il considère comme des sphères supérieures et omnipotentes auxquelles il confère des propriétés de déité. Souvent les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances. Si nous analysons ce recours, il est sollicité là encore comme une aide extérieure dont nous serions séparés.

Aurions-nous un moyen qui réconcilie avec toutes ces insuffisances et déviations ? La réponse vient tout de suite à l'esprit en pensant au Reiki. En effet, lorsque nous mettons en œuvre le Reiki, nous ne sommes pas séparés de sa nature. Son universalité fait que tous les plans de l'être peuvent être intéressés. Donc nous sommes dans ce mouvement dans la continuité d'être. Et enfin nous n'attendons pas tout d'une puissance extérieure. Nous devenons acteurs dans l'écoulement de notre existence.

La guérison complète nécessite la continuité d'être. Cette continuité d'être a été réalisée par beaucoup d'hommes qui ont développé une spiritualité éminente par des chemins divers. Nous avons l'immense chance de bénéficier d'un raccourci exceptionnel grâce au Reiki auquel nous avons été initiés et que nous pratiquons.

Alors, aidons tous les cheminements de guérison avec le Reiki en créant la voie du bien-être, tant il est évident que le bien-être est un élément primordial de la santé. Ainsi nous pourrons dire, et personne ne pourra nous le reprocher, que nous contribuons au bien-être général et donc à la santé de tout ce qui est.