Articles sur le Reiki




 

Mon Expérience du Challenge Reiki

Publié le 12/07/2018 à 11h03 - mis à jour le 09/10/2018 à 16h07 - Vu 5350 fois

Mon Expérience du Challenge Reiki

- par Edithe Zimmermann -

En juin 2017, j'ai compris que nous ne partirions pas en vacances cet été-là. Je me suis donc prévue des « vacances Reiki », comme j'aime appeler cette période de 3 semaines.

Je me suis programmée 3 semaines d'autotraitement en juillet. J'ai contacté Daniel, mon Maître Reiki, et lui ai demandé 4 séances d'affilée payantes durant ces trois semaines. Puis j'ai proposé à une amie dans la douleur (un mari dans une maladie évolutive et incurable) 4 séances de Reiki gratuites, 4 jours d'affilée.

Déjà là, il y a eu un heureux concours de circonstances, que moi je nomme « cadeau du Monde », c'est-à-dire que les séances que je recevais se passaient le matin du lundi au jeudi la dernière semaine de mon autotraitement ; les séances données ont eu lieu les après-midi de la même semaine, du lundi au jeudi également.

J'étais donc dans un état très particulier lorsque j'ai « donné » les séances. Mon amie m'a partagé que ce qu'elle a reçu était puissant. Deux jours après la dernière séance reçue, elle m'a appelée pour me partager qu'elle a reçu un tel cadeau qu'elle a tenu à le partager et a elle-même donné une séance de Reiki gratuite à 4 copines-amies dans le besoin.

Pour ma part, je me suis sentie très bien durant toute la période du challenge et particulièrement zen dans la dernière semaine où il y a eu les échanges, mais jusque-là, je n'avais pas ressenti plus d'effets.

J'ai donc reçu et donné la dernière séance le jeudi. Le vendredi, j'avais un rendez-vous agréable à Strasbourg. Après mon rendez-vous, je suis allée me promener place de la Cathédrale. Et c'est là qu'un phénomène, pour moi exceptionnel, s'est produit.

Subitement, je me suis sentie infiniment petite, minuscule même, et avant que je n'aie le temps de réaliser ce qui m'arrivait, je me suis tout aussi subitement sentie faire partie du Grand Tout ; j'avais la sensation de tout entendre sur toute la place mais sans que cela ne crée un brouhaha. De la même façon, mon acuité visuelle était accrue, les couleurs plus vives, les formes plus denses, le tout de façon harmonieuse. Je me sentais infiniment bien. A ce moment-là j'ai compris vers quoi je voulais tendre, mais plus encore vers quoi nous, Êtres humains, sommes censés tendre….

J'ai conservé ces sensations et ce sentiment de faire partie du Grand Tout lorsque j'ai rejoint ma voiture. Je percevais avec netteté l'espace physique que prenait mon corps dans le déplacement. Je sentais aussi de façon intense l'espace entre les personnes que je croisais et moi-même. Les bâtiments autour de moi me paraissaient plus beaux, comme rénovés ou nettoyés. J'ai 1 h 30 de route jusqu'à mon domicile. De façon quasi continue je me suis sentie prolongée dans mon véhicule, dans le sens que je sentais exactement l'espace que j'occupais et celui laissé vacant dans la voiture ; et je sentais également la distance exacte qui me séparait des autres véhicules avec une capacité d'anticipation amplifiée.

Arrivée chez moi, les sensations se sont estompées. Mais durant plusieurs jours, j'ai encore eu par moments la sensation de l'espace autour de moi, comme si je pouvais sentir les particules d'air qui m'entouraient.

Puis ces sensations sont parties. Et c'est quelques jours plus tard que j'ai réalisé qu'il suffisait que je souhaite me mettre dans un état méditatif, pour y être aussitôt. Jusque-là il me fallait la pratique d'une heure de sophrologie suivie d'une séance d'autotraitement Reiki pour arriver au même état…

Voilà, je suis ravie de partager cela avec vous.