Articles sur le Reiki




 

La méditation Vipassana un art de vivre universel

Publié le 02/09/2012 à 13h01 - Vu 68231 fois

Vipassana est l'une des techniques de méditation les plus anciennes de l'Inde. Alors qu'elle était perdue depuis longtemps pour l'humanité, elle fut redécouverte il y a 25 siècles par le Bouddha Gotama. Vipassana veut dire "voir tes choses telles qu'elles sont réellement'. C'est un processus d'auto­purification par l'observation de soi. Le chemin dans son ensemble (Dhamma) est un remède universel à des problèmes universels, et ne s'apparente d'aucune façon à une religion organisée ou à une secte. Pour cette raison, chacun peut le pratiquer librement, à tout moment, n'importe où, sans distinction de race, de milieu ou de religion, et il s'avérera également salutaire pour tous.

 

Vipassana est une technique qui a pour but d'éliminer la souffrance, un art de vivre qui permet d'avoir un rôle positif dans la société, une méthode de purification mentale qui permet de faire face à tous les problèmes et tensions de la vie de façon calme et équilibrée.

 

La méditation Vipassana vise les plus hauts objectifs spirituels: la libération totale et l'Eveil. Son but n'est pas simplement de guérir les maladies physiques. Cependant la purification mentale a pour effet secondaire l'élimination de nombreuses maladies psychosomatiques. En fait, Vipassana élimine les trois causes de notre souffrance: l'avidité, l'aversion et l'ignorance. Par une pratique continue, la méditation relâche les tensions développées dans la vie quotidienne, et délie les noeuds créés par l'ancienne habitude de réagir d'une manière excessive aux situations agréables ou désagréables.

 

Tous les êtres humains partagent les mêmes problèmes, et une technique qui peut éliminer ces problèmes doit être applicable de manière universelle. Des personnes de toutes appartenances religieuses ont fait l'expérience des bienfaits de la méditation Vipassana, et n'ont pas trouvé de contradiction avec leur religion ou leur foi.

 

Vipassana a été transmis par une chaîne d'enseignants ininterrompue jusqu'à nos jours. A l'heure actuelle, cette technique est enseignée par S.N. Goenka, originaire de l'Inde, et principal disciple de feu l'enseignant Jaïc Sayagi U Ba Khin (Myanmar). Il a fait connaître Vipassana à plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le monde entier.

 

La technique est enseignée lors de retraites de dix jours. Pendant leur cours, les pratiquants apprennent les bases de la technique et pratiquent suffisamment pour faire l'expérience de ses effets bénéfiques. Un cours requiert de chacun un travail intense et sérieux. La première démarche est de s'engager à s'abstenir de tuer, de voler, d'avoir une mauvaise conduite sexuelle (ce qui dans le contexte d'un cours signifie n'avoir aucune activité sexuelle quelle qu'elle soit), de mentir ou faire mauvais usage de la parole, et de consommer tout intoxicant. Ainsi on s'abstient de perturber la paix et l'harmonie des autres par ses actes et ses paroles. Ce simple code de conduite morale permet de calmer l'esprit qui, autrement, serait trop agité pour mener à bien la tâche d'observation de soi-même. L'étape suivante consiste à concentrer l'esprit en apprenant à fixer l'attention sur la réalité naturelle du cours sans cesse changeant de la respiration, telle qu'elle entre et ressort par les narines. De cette façon, on calme encore davantage l'esprit, pour qu'il ne puisse plus être submergé par des négativités violentes. En même temps, on le concentre pour le rendre vif et pénétrant, capable d'introspection.

 

Dès le quatrième jour, l'esprit est capable d'entreprendre la pratique de Vipassana proprement dit observer les sensations à travers le corps, comprendre leur nature changeante, et développer l'équanimité en apprenant à ne pas réagir face à celles-ci. On procède à l'observation de la nature changeante du corps et de l'esprit, faisant ainsi l'expérience des vérités universelles de l'impermanence, de la souffrance et de la non-substance.

 

C'est cette réalisation de la vérité par expérience directe qui constitue le processus de purification.

 

Finalement, pendant tout le dernier jour du cours, les participants partagent avec les autres les bénéfices qu'ils ont acquis par la pratique de Vipassana.

 

Tous les cours de méditation sont conduits par des assistants-enseignants ou des enseignants au nom de S. N. Goenka. Toute personne sincère est la bienvenue à un cours de Vipassana pour juger par elle-même de la façon dont la technique fonctionne et pour en mesurer les bénéfices. Cette tradition d'enseignement est libre d'accès à tous et à toutes, quels que soient les choix religieux, philosophiques et éthiques de chacun. Le mode de fonctionnement de ces cours est exclusivement fondé sur le système de donations libres. Aucun montant n'est demandé aux participants pour les frais tels que logement, nourriture, etc.

 

Et bien sûr l'enseignement lui-même - d'une valeur inestimable - est entièrement gratuit.

 

Pour toute information, veuillez contacter:

 

en France

 le Centre Vipassana Dharnrna Mahi (Le Bois Planté, F?89350 Louesme, tel. : 0386457514,  

     fax: 0386457620, e-mail:. info@mahi.dhamma.org),

 

en Suisse

Paul et Vilma Steiger,

              Dorfstrasse, 8488 Neubrunn

(tel. : +41/52/ 385-4263)

 

         en Belgique(Bénélux)

   Dirk et Mieke Taverne de Wilde,

Lange Steenstraat 18/M, 9000 Gent

             (tél/fax: +32191233 6227)

 

   en Espagne

   Maria Solis, Fernando-Diaz de Mendoza, 41-30B, 28019 Madrid

              (tél. : +34/911469 0321).

 

J'ai participé à un cours Vîpassana en Inde. Je considère qu'il s'agit d'une technique parfaitement compatible avec la pratique du Reiki.

 

Pour ceux qui sont en recherche d'une technique de méditation efficace et dépourvue de tout aspect religieux et/ou sectaire, la Vipassana peut être la réponse. Et le cours même, est une expérience à vivre.

 

Nita