Articles sur le Reiki




 

Le Syndrome "l'An 1999" !

(Ou peut-être 2000 ... ou c'est 2001 ! )

Publié le 02/09/2012 à 13h02 - Vu 65089 fois

En cette fin de millénaire, resurgissent à nouveau des anciens schémas de pensées et émotionnels: la peur de l'Apocalypse, la fin du monde. Des individus, à titre privé, ou des groupements "officiels" bombardent avec des informations sûres! » tous ceux qui ont envie de les écouter (et aussi ceux qui n'ont aucune envie de le faire).

Certaines de ces informations sont basées sur des sources plus ou moins anciennes. On parle, par exemple, des prédictions de Nostradamus, du fait qu'il a prédit l'éclipse de Soleil du mois d'Août 1999, ce qui rend crédibles toutes ses prédictions. Ce qu'on oublie, ou peut-être on ne pense pas à cela, est que déjà de son temps, on pouvait calculer la date des éclipses passées ou à venir. On oublie aussi que Nostradamus est l'un des prophètes le plus difficile à interpréter: le risque de se tromper est très grand et c’est déjà arrivé. Il n'y a qu'à prendre un livre sur Nostradamus du début des années 1980 et on verra combien de points ont été mal interprétés.

Et ce qu'on oublie également, est le principe de base de toute prédiction: si la personne concernée - dans ce cas l'Etre humain - ne change pas de schéma de penser et d'agir, il y a des fortes chances que tel ou tel événement se produise. Ce qui veut dire que les prédictions émises dans le passé ne sont que des tendances, des scénarios possibles, qui prenaient en compte les données du moment.

Quelques exemples de personnes connues et respectées, qui ont fait des prédictions (en précisant l'événement, le lieu et la date) et se sont trompées: Thomas Joseph Moult, John Criswell, Edgar Cayce, Ozanne, La mère Shipton, Jeanne Dixon, Paul Salomon, Bertie Catchings, Ross Peterson, Hamid Bey, John Pendragon, Les soeurs Lusson, lrene Hugues, M. E. H. Moggridge, William Kamn, Marie Julie Jahenny, Alan Vaughan, Max Toth, Mario de Sabato.

D'autre part, nous avons les prédictions émises de nos jours, par des personnes peut-être moins connues, mais qui se prétendent "branchées", qui annoncent des événements plus ou mois catastrophiques, des messages parsemés de pessimisme voire des menaces directes ou sous-­entendues.

D'où tiennent-elles ces informations ?

Une hypothèse tout à fait plausible est qu'elles les reçoivent de ce que Jung appelait "l'inconscient Collectif'.

Il paraît que cet Egrégore commun est composé de plusieurs "départements". Un de ces départements est celui de la PEUR. Il est alimenté par nos peurs en général et aussi par les émotions qui s'y attachent: l'esprit de critique négative, le pessimisme, la jalousie, la méfiance, l'agressivité, l'esprit de concurrence, et un long etc.

Si on se branche sur cet Egrégore, il est évident que ce qu'on reçoit est créé par ces émotions,

Par la suite, dans cet état d'inconscience, on prend tout cela pour du réel et on le partage avec les autres. Avec des conséquences ... La communication avec son Moi supérieur (son Moi Divin, si on préfère),

- est-elle possible ? A mon avis, oui.

N'étant pas moi-même spécialiste dans ce domaine, il m'est impossible de donner ici des recettes valables pour tout le monde.

Ce que, par contre, je peux affirmer est qu'une communication ou un message provenant de la Lumière, est accompagné par beaucoup d'AMOUR. On le sent dans le contenu du message même et aussi grâce aux mots choisis.

            Il ne s'agit pas de l'amour paternel, du ton paternaliste qui, sous les beaux mots cache des menaces. Un message rempli de menaces, directes ou sous-entendues, qui nous fait savoir qu'on s'est mal comportés et maintenant nous sommes punis, qui ne fait que réveiller nos peurs et angoisses, ne peut pas venir du Moi - Divin, de l'Egrégore d'Amour. C'est illogique!

Si nous avons le libre arbitre et, en l'utilisant d'une manière non consciente, nous ne sommes pas parvenus au niveau de conscience "prévu", justement grâce à ce libre arbitre, nous pouvons le faire maintenant. Ce n'est jamais trop tard. Les prises de conscience, les sauts quantiques même, existent et nous les vivons de plus en plus souvent.

Le fait que pendant les derniers 30 - 40 ans on a fait tant de progrès dans le développement personnel-spirituel, ne reste pas sans conséquences non plus.

L'Univers est en mouvement permanent et nous-mêmes aussi; ensemble nous pouvons créer un monde meilleur. Cette création commence, bien évidement, par soi-même.

Alors, faut-il croire aux prédictions catastrophistes ou faut-il les ignorer ?

Je ne sais pas, chacun décide pour lui.

Mais, ce qui me semble beaucoup plus important est: de quelle manière nous vivons tout cela. Et là, nous avons le choix!

Nous pouvons choisir de nous laisser entraîner dans cette dynamique catastrophiste, dans l'hystérie, vivre dans la panique et angoisse quotidienne. Nous nous faisons du mal à nous-mêmes et aux personnes qui nous entourent. Et, d'une manière indirecte, en alimentant l'égrégore de la peur, nous faisons du mal à tout le monde.

Du coup, nous sommes proie facile pour un "illuminé" ou une secte millénariste, qui nous promettra le salut contre notre liberté personnelle.

Ou, nous pouvons choisir de continuer sereinement notre chemin d'évolution personnelle­spirituelle.

Cela laissera intact notre libre arbitre, notre capacité de compréhension et surtout, notre capacité de voir et de vivre positivement les événements à venir, quels qu'ils soient. Nous nous aidons nous ­mêmes, nous aidons nos proches et, indirectement, les autres aussi.

Vivre dans les Ténèbres intérieures ou dans la Lumière intérieure, c'est là la véritable question et le choix que nous sommes amenés à faireMAINTENANT.

 

NITA