Articles sur le Reiki




 

Une expérience de Karuna Reiki

Publié le 02/09/2012 à 13h03 - Vu 66126 fois

Lorsque j'ai passé les 3 degrés de Reiki, je l'ai fait essentiellement dans le but de soulager les autres, car je pratiquais déjà le magnétisme. J'ai retiré de ces stages énormément de bonheur, Bonheur déjà personnel, car j'étais consciente des transformations qui s'opéraient en moi. Bonheur aussi et émerveillement devant les transformations des autres qui n'étaient pas seulement physiques comme dans toute séance de magnétisme, mais plus profondes, avec cette sensation de sérénité, cette transformation intérieure, ce lâcher-prise devant l'épreuve. Comme on se sent petite devant une telle puissance, devant une telle lumière ! Et quelle joie de pouvoir la canaliser...

 

Mais lorsque j'ai lu l'article de Nita concernant le KARUNA, une phrase m'a frappée -. "Développer le Karuna - Compassion en soi-même". J'étais à ce moment-là, dans la souffrance, la culpabilité, comme beaucoup d'entre vous, et depuis longtemps. Mais c'est tellement plus facile de s'occuper des autres, et cela fait tellement peur de se regarder en face !

 

Ce mot "Compassion" a été le déclic. Le moment était sûrement venu !

 

Ce stage, j'allais le faire... mais pour moi, égoïstement, pour enfin me guérir, pour m'apporter cet amour, cette écoute, que je réservais toujours aux autres.

 

Le stage est arrivé. J'étais mal, peu sûre de moi, mais décidée à m'ouvrir, à changer.

 

Ces deux jours ont été intenses et douloureux, car lorsque Nita expliquait un symbole et en donnait les correspondances par des exemples, j'avais l'impression qu'il parlait de ma vie, des mes expériences, de mes erreurs. J'avais le sentiment d'être "assommée" chaque fois. Mais chaque fois aussi la lumière jaillissait et une porte s'ouvrait.

 

Ces portes ouvertes sur mon passé, sur mes souffrances, je les ai refermées une à une pendant les 21 jours qui ont suivi. La compassion a remplacé la souffrance, la peur a fait place à la sérénité.

 

Je n'étais pas quelqu'un qui pratiquait l'autotraitement régulièrement, pensant à tort que les séances de Reiki que je donnais aux personnes qui me le demandaient suffisaient à me traiter moi même. J'avoue que depuis le 19 décembre, je n'ai pas laissé passer une journée sans me donner une séance de REIKI. Je dessine bien sûr les symboles REIKI et les symboles KARUNA.

 

Le dernier symbole KARUNA est un symbole de paix.

 

Depuis quelques jours, je me rends compte que je dessine ce symbole d'une manière gigantesque. Et que ce soit sur moi ou sur les autres, j'ai chaque fois un soupir de paix, de bien-être et de soulagement, et je m'aime enfin...

 

Martine