Articles sur le Reiki




 

Le Dualisme au quotidien

Publié le 02/09/2012 à 14h27 - Vu 64867 fois

Nous vivons selon certaines croyances, parfois profondément ancrées en nous-mêmes et inconscientes, qui nous guident dans ce processus de création continue qu’est la Vie. Selon ces croyances, nous créons des événements plus ou moins agréables et le plus souvent nous ne nous rendons même pas compte que cela vient de nous-mêmes.

 

Une de ces croyances réside dans le fait que « si le Mal n’existait pas, nous ne serions pas en mesure d’apprécier le Bien et la vie serait ennuyeuse ! » Cette idée présente beaucoup de facettes et de nuances, des plus « innocentes » aux plus sérieuses. Exemple « innocent » : on dit que l’on apprécie davantage le beau temps après la tempête ; exemple sérieux : la souffrance est nécessaire.

Je ne suis pas un expert en Dualisme, j’observe seulement l’effet de ces croyances et je me dis qu’en dépit du fait que l’idée de « la nécessité des extrêmes » soit généralement acceptée, cela ne veut pas dire forcement que ce soit une idée correcte et saine pour nous.

Et je ne peux m’empêcher de me rappeler que, tout au long de l’histoire et dans toutes les cultures des Maîtres et des philosophes ont justement abordé ce sujet : nous pouvons grandir et évoluer, sans passer obligatoirement par la souffrance.

En principe, quand il s’agit de la souffrance physique, la plupart des gens sont d’accord pour affirmer qu’il serait bon d’être en parfaite santé en permanence, la maladie étant quelque chose qui affecte tout d’abord notre corps nous permettant d'en prendre connaissance à l'aide de nos sens. Et même si de plus en plus de monde accepte de « travailler » sur soi pour comprendre et éliminer la maladie, la cause profonde (ou du moins une partie de cette cause) peut rester cachée dans notre inconscient.

C’est pourquoi, avant d’aller chercher des causes karmiques (par exemple) il serait peut-être intéressant de se poser quelques questions afin de déceler ses propres mécanismes profonds : la santé, est-elle un droit automatique et être sain est-ce un état normal ? Ai-je droit à l’Amour sans être malade ou toute autre position désavantagée ? Est-ce que je pense que Dieu me punit en m’envoyant une maladie ? Ai-je le droit, en général, de vivre dans l’abondance et l’harmonie ?

Dans d’autres domaines de la vie, la situation est encore plus complexe : nous acceptons et nous argumentons volontiers que l’homme a besoin des extrêmes : noir/blanc, jeune/vieux, beau/laid, bon/mauvais, etc.

 

Tout cela ne représente que des SCHÉMAS et non pas des BESOINS et le plus souvent les arguments sont des idées orientales mal comprises, adaptées au système de croyances personnelles.

Rappelez-vous la chanson « Imagine » de John Lennon !

Et si le monde vivait en paix en permanence ! Et s’il n’y avait pas de conflits, ni à l’échelle mondiale entre pays et peuples, ni au niveau personnel entre les être humains ! Et si tout le monde vivait dans l’abondance matérielle ! Si les relations inter-humaines étaient basées uniquement sur le respect réciproque et l’Amour ! Si le Moi/Toi-Nous/Les Autres ne faisait qu’Un !

Utopique ?

En ce moment Oui, justement parce que nous pensons que cela ne peut pas exister.

Parce que nous continuons de croire que la Loi qui régit le monde ne peut être que la « Loi du plus fort » dans tous les domaines.

Parce que nous continuons de penser que la liberté individuelle n’est pas compatible avec la liberté collective. Que l’abondance est uniquement réservée à certains. Parce que nous croyons en la Séparation ! Que Dieu est capricieux ! Etc.

Et penser ainsi, c’est une Création : nous vivons dans le monde que nous sommes capables de rêver !

Avec juste un peu d’entraînement, nous pouvons changer ces schémas de pensée qui ne font du bien à personne.

Pour commencer, il suffit de méditer un peu à ce sujet et prendre la décision consciente de changer notre manière de penser et de voir la vie : c’est une bonne méthode d’exprimer notre Intention.

Aussi, nous pouvons utiliser les affirmations positives, en remplaçant par leur contraire les idées qui incluent des négations, des « impossibilités », des limitations, concernant les différents domaines de notre vie.

Il est vraiment nécessaire de prendre conscience que la vie est un processus de Création continue. Que nous créons notre vie et que nous avons une capacité très importante à créer pour nous-mêmes une vie meilleure.

L’idée du non-dualisme est très importante non pas du point de vue philosophique mais du point de vue pragmatique, de la vie de tous les jours.

En combinant un travail personnel sur soi (Reiki ou tout autre système de notre choix) avec un travail d’éveil de la conscience, nous arrivons à changer notre vie et à aider également ceux qui nous entourent à changer la leur.

La pire chose que l’on puisse faire est de ne rien faire, malgré l’évidence que les choses ne fonctionnent pas bien. Grâce à plus de 2000 ans d’histoire, nous voyons que l’idée du dualisme, de la nécessite du Mal pour apprécier le Bien, n’est pas une idée saine. Alors, combien de milliers d’années allons-nous encore attendre pour commencer à tester de nouvelles idées créatrices d’Harmonie ?

Commençons avec nous-mêmes, avec le micro-cosmos dans lequel nous vivons nos vies quotidiennes, et le Monde entier changera !

 

 

                                                                                Nita