Articles sur le Reiki




 

Inconditionnalité et Reiki

Publié le 02/09/2012 à 14h28 - Vu 65395 fois

Au fur et à mesure que nous avançons dans le Reiki, nous découvrons ses différentes facettes: il y a l’imposition des mains, avec ses nombreux avantages; et il y a le développement personnel/spirituel qui a pour but de nous aider à améliorer notre vie de tous les jours, à devenir meilleurs, à devenir indépendants et en même temps à prendre conscience de l’unité qui existe entre nous tous.

 

Lors du Reiki I, à part recevoir la capacité de canaliser et d’utiliser l’énergie Reiki, un des éléments les plus importants consiste à apprendre à penser pour soi-même.

Quand il a défini le Reiki, Mikao Usui a dit que les 50% étaient représentés par les Idéaux du Reiki (les 5 principes) et les autres 50% par l’énergie : méditation Gassho, Reiji Ho et Chiryo (traitement).

C’est justement grâce à la mise en pratique de ces cinq idéaux que notre vie commence à changer peu à peu et que nous découvrons que, non seulement nous avons le droit de penser pour nous-mêmes, mais aussi que nous avons le droit d’agir en harmonie avec ces pensées. L’auto-respect augmente et, automatiquement, le respect pour les autres aussi. La relation avec soi change et avec les autres également.

Pour ceux qui n’avaient pas encore commencé ce processus, cela représente le début du chemin spirituel.

 

Au bout d’un certain temps, arrive le Reiki II, avec ses symboles, la complexité de leur utilisation et avec des possibilités de travail quasi infinies. Mais la partie la plus difficile de ce niveau est celle d’apprendre l’Inconditionnalité.

Le destinataire principal du travail avec le Reiki II est toujours soi-même, avec la possibilité d’aider à distance d’autres personnes également. Mais, en chacun de nous sommeille un « petit Saint Bernard » qui nous pousse à vouloir aider non pas seulement les personnes qui nous le demandent mais aussi celles que nous croyons “être en demande” !

Pourtant, lors du stage on souligne fortement que si une personne n’a pas demandé qu’on lui envoie de l’énergie à distance, on ne le fait pas.

Un de nos problèmes réside dans le fait que l’être humain a une tendance naturelle (plus ou moins prononcée) à la manipulation. Il ne s’agit pas d’une remarque cynique, mais de la réalité : à chaque fois que nous essayons (par nos différents moyens) de CONVAINCRE quelqu’un d’agir selon nos idées, c’est une forme de manipulation, y compris quand nous avons l’impression que c’est pour le bien de la personne.

Nous avons le droit d’informer et même de suggérer certaines choses, bien sûr, mais la décision devrait être prise par la personne concernée. Et ce principe s’applique également aux traitements de Reiki à distance.

 

Les arguments les plus fréquents qu’on apporte pour pouvoir contourner cette règle:

1) le Reiki est Amour inconditionnel et il ne fait du mal à personne, au contraire.

2) si on prie pour quelqu’un c’est comme lui envoyer de l’amour inconditionnel (donc du Reiki) et cela est acceptable, n’est ce pas ?

 

3) « les parents ont le droit d’envoyer du Reiki à leurs enfants – à leur insu – puisque les parents ne veulent que le bien de leurs propres enfants.

A mon avis, il ne s’agit dans ces exemples que de demi-vérités et ces arguments ne seraient valables que dans une seule situation : si nous étions réellement INCONDITIONNELS.

Nos commentaires :

1) C’est vrai que le Reiki ne fait du mal à personne, au contraire. Mais, que fait-on du libre arbitre de la personne concernée ? Une personne qui agit mal selon notre point de vue, choisit d’agir ainsi. Pour nous rendre compte de la validité de cette affirmation, il suffit de nous rappeler combien de fois des personnes bien intentionnées nous ont « communiqué » leur désaccord avec nos décisions. Nous avons pensé qu’elles étaient vieux-jeu, qu’elles ne nous comprenaient pas, etc., et nous n’avons rien changé à nos décisions. Et aujourd’hui, nous sommes certainement heureux qu’aucune d’entre elles ne faisait du Reiki à l’époque pour essayer de nous “aider” !

Envoyer du Reiki à quelqu’un sans avoir sa permission équivaut à de la MANIPULATION.

 

2) La prière peut être un instrument très puissant – à condition que la personne qui prie ait la foi. Plus sa foi est grande, plus la prière peut avoir des résultats. Pourtant, pas toutes les prières sont exaucées ! Est-ce que Dieu est capricieux ?! Choisit-il vraiment les personnes qui méritent d’être aidées ? A mon avis, penser comme ça, c’est attribuer au Divin nos limitations mentales humaines.

Alors, quelle pourrait être la différence entre une personne qui a la foi et qui prie Dieu pour aider quelqu’un et une personne qui envoie du Reiki à distance, les deux faisant cela à l’insu de la personne concernée ?

D’une part, il y a l’aspect ENERGIE.

Dans la prière, la quantité d’énergie reçue par le destinataire dépend de la foi de la personne qui prie, tandis que dans le Reiki la foi n’a pas d’importance : grâce aux symboles, l’envoi a lieu à 100%. Il vous est arrivé, peut-être, de recevoir du Reiki de la part de quelqu’un, sans l’avoir demandé, et vous n’avez pas su interpréter cette sensation étrange que vous avez ressentie tout à coup. Résultat : cela vous a contrarié au lieu de vous aider.

 

D’autre part, il y a l’aspect INTENTION.

La personne qui prie, même si beaucoup de prières ne sont pas inconditionnelles, remet sa demande aux mains de Dieu. Si la prière est exaucée ou pas, c’est à la discrétion de Dieu, et on accepte sa décision. On est dans ce cas, plus ou moins, dans le Lâcher-prise.

Tandis que la personne qui fait du Reki, est plutôt dans le vouloir (même si cette attitude est souvent inconsciente): elle sait que le Reiki à distance est efficace et elle VEUT que tout se passe selon ses souhaits.

Presque tous les pratiquants de Reiki connaissent les « mots-clé » qu’on ajoute à la fin de toute affirmation positive : « que cela se passe pour le plus grand bien de la personne concernée et en harmonie avec l’Univers ». Mais, même si nous ajoutons ces mots systématiquement, si quelque part dans notre esprit demeure un désir d’amélioration de la situation de la personne concernée selon nos points de vue, cela n’est plus inconditionnel.

 

3) Et l’inconditionnalité des parents ?

Cette inconditionnalité cesse au moment où l’enfant, bébé encore, donne les premiers signes de compréhension. A partir de cet instant, l’amour des parents n’est plus inconditionnel : on fera tout pour éduquer cet enfant, pour correspondre aux attentes et aux désirs des parents, de la famille, de la société, etc. Et dans ce processus d’éducation, à priori positif, le libre arbitre et le discernement de cet être en pleine évolution « passe en veille », parce qu’il doit répondre aux stimulants reçus. Vraisemblablement, les intentions des parents sont bonnes ; en réalité, on souhaite créer une copie améliorée de soi-même !

Malheureusement, il n’existe pas de recette idéale et universelle « Comment éduquer ses enfants » et chacun fait certainement de son mieux. Cependant, il serait bon de se rappeler que les parents (les éducateurs en général) se trouvent eux-mêmes dans un processus d’éducation continu et permanent. Et tel que nous essayons d’apprendre à penser pour nous-mêmes, à faire appel à notre discernement et libre arbitre, nos enfants (petits et grands) ont besoin d’apprendre cela également ; et plus tôt c’est le mieux.

Alors, avant d’envoyer du Reiki à nos enfants, il serait bon de nous interroger sur la véritable raison de notre geste. Est-ce parce que nous considérons qu’ils n’agissent pas bien et qu’ils ont

  besoin de notre “aide”, ou est-ce pour leur envoyer de la lumière, de l’énergie et de l’amour afin qu'ils puissent mener leur vie telle qu’ils l'entendent, inconditionnellement?

 

Toutefois, une seule situation nous autorise à envoyer du Reiki sans la permission du destinataire : quand il nous est physiquement impossible de prendre contact avec lui, suite à un accident, quand il est hospitalisé, dans le coma, perdu dans la montagne, etc. ; et même dans cette situation il est nécessaire de prendre certaines précautions.

(Si vous ne savez pas comment procéder dans une situation de ce genre, nous nous ferons un plaisir de vous envoyer les informations par écrit: envoyez une enveloppe timbrée et adressée à votre nom au Centre Reiki FORUM).

 

Et pour conclure, “un petit détail”: la loi universelle qui dit que « nous récoltons ce que nous semons » s’applique à tous les domaines de la vie : même si apparemment nos intentions sont bonnes, si nous essayons de manipuler, aussi subtilement que ce soit, quelqu’un d’autre essaiera de nous manipuler en retour.

Nita